Lambertville (New Jersey)

Lambertville est une municipalité américaine située dans le comté de Hunterdon au New Jersey.

Pour les articles homonymes, voir Lambertville.
Lambertville
Bridge Street à Lambertville.
Géographie
Pays
État
Comté
Superficie
3,36 km2
Altitude
25 m
Coordonnées
40° 22′ 07″ N, 74° 56′ 35″ O
Démographie
Population
3 906 hab. ()
Densité
1 161,9 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation
Identifiants
Code postal
08530
GNIS
Indicatif téléphonique
609
Site web

Géographie

Lambertville est située sur le Delaware, dans le sud-ouest du comté de Hunterdon[1]. Le fleuve fait office de fontenière avec la Pennsylvanie.

La municipalité s'étend sur une superficie de 1,3 mille carré (3,37 km2) dont 0,14 mille carré (0,36 km2) d'étendues d'eau[2].

Histoire

Le Delaware and Raritan Canal à Lambertville.

Au XVIIIe siècle, la localité se développe grâce à sa situation sur la route de York (York Road), reliant New York à Philadelphie. Elle est le point d'embarquement des ferrys pour rejoindre la Pennsylvanie et s'appelle alors Coryell's Ferry[1], comme la société de ferry gérée par Emanuel Coryell à partir de 1733[3]. Durant la guerre d'indépendance, George Washington se rend plusieurs fois à Coryell's Ferry[3].

En 183, un pont est construit entre le bourg et New Hope (Pennsylvanie), sur l'autre rive du Delaware[4]. La ville est renommée Lambertville en 1814, lors de l'ouverture de son bureau de poste[1],[3]. Le nom est choisi en l'honneur de John Lambert (en), gouverneur par intérim et sénateur du New Jersey[5]. Lambertville devient une municipalité le avec le statut de town, en se séparant du township de West Amwell[6]. Au milieu du siècle, la ville est en plein développement grâce au Delaware and Raritan Canal (en) (1833) et à l'arrivée du Belvidere Delaware Railroad (en) (1851)[4]. Le , elle acquiert le statut de city[6]. Elle est depuis la seule municipalité du comté à avoir ce statut[3].

Après la Première Guerre mondiale, l'industrie locale connaît un important déclin avec plusieurs fermetures d'usines dans les années 1920. En 1937, c'est au tour du Delaware and Raritan Canal de fermer[4].

Architecture et patrimoine

Le district historique de Lambertville, inscrit au Registre national des lieux historiques (NRHP), comprend l'essentiel de la ville entre le Delaware et des falaises à l'est[4]. Il inclut plus d'un millier de bâtiments[4], d'une importante diversité architecturale représentative des États-Unis[3]. Les plus anciens édifices datent de l'époque de la construction du pont reliant Lambertville à New Hope en 1812 et représentent souvent le style fédéral. Des bâtiments de style Greek Revival sont construits à partir de 1830. Au milieu du XIXe siècle, un quartier commerçant (principalement de style italianisant) est construit à la suite de l'arrivée du chemin de fer. Le style italianisant se développe ensuite aux quartiers résidentiels, parfois sur les constructions fédérales ou Greek Revival. L'architecture néo-romane est représentée par les églises méthodiste épiscopale (1865) et baptiste (1868). Le style Second Empire français est utilisé pour construire ou moderniser plusieurs édifices dans les années 1870. Dans les années qui suivent, des éléments de style Eastlake (en) et néo-grec sont ajoutés à de nombreuses maisons. Parallèlement, les styles Queen Anne et victorien sont également présents, certains commerces étant notamment transformés pour avoir des façades victoriennes. L'église catholique Saint John est quant à elle construite en 1892 dans un style néogothique. Le début du XXe siècle marque la fin du boom industriel de Lambertville. Peu de bâtiments construits après cette date sont d'une grande valeur architecturale, hormis certains bâtiments d'architecture néo-coloniale (en)[4].

Le district historique du Delaware and Raritan Canal (en) est également inscrit au NRHP. Il comprend certains sites liés à l'histoire du canal répartis sur plusieurs villes. À Lambertville, il inclut deux maisons de gardes de pont (Bridge tenders), au 15-17 Bridge Street et à l'écluse[7].

Plusieurs monuments locaux sont recensés par le Registre national des lieux historiques à titre individuel. La maison de James W. Marshall est un bâtiment en brique mansardé de deux étages construit en 1816. Elle voit grandir James W. Marshall, dont les découvertes mèneront à la ruée vers l'or en Californie[8]. Elle accueille aujourd'hui les locaux de l'association historique de Lambertville (Lambertville Historical Society) et sert de musée[9]. La Lambertville House est l'une des plus anciennes tavernes encore en activité du pays. Une première partie de trois étages est construite en pierre en 1812 par John Lambert, dans un style fédéral. Dans le troisième quart du XIXe siècle, elle est agrandie par l'ajout d'une partie italianisante en maçonnerie[10]. La maison du Kalmia Club figure égale sur le registre. Construite en 1893, il s'agit du quartier général de la section locale du New Jersey Women's Club[11].

Démographie

Historique des recensements
Ann.Pop.
18501 417
18602 699 +90,47%
18703 842 +42,35%
18804 183 +8,88%
18904 142 -0,98%
19004 637 +11,95%
19104 657 +0,43%
19204 660 +0,06%
19304 518 -3,05%
19404 447 -1,57%
19504 477 +0,67%
19604 269 -4,65%
19704 359 +2,11%
19804 044 -7,23%
19903 927 -2,89%
20003 868 -1,5%
20103 906 +0,98%
Est. 20163 812 -2,41%

Lors du recensement de 2010, la population de Lambertville est de 3 906 habitants[2].

Notes et références

  1. (en) « The City of Lambertville », sur co.hunterdon.nj.us (consulté le 9 novembre 2019).
  2. (en) Bureau du recensement des États-Unis, « Population, Housing Units, Area, and Density: 2010 - State -- Place and (in selected states) County Subdivision 2010 Census Summary File 1 », sur factfinder.census.gov (consulté le 30 septembre 2019).
  3. (en) Hunterdon County Cultural & Heritage Commission, Historic Sites & Districts in Hunterdon County, NJ : Listed on the State & National Registers of Historic Places, (lire en ligne), p. 38.
  4. (en) David Gibson et Steven Bauer, « National Register of Historic Places Inventory -- Nomination Form: Lambertville Historic District », sur npgallery.nps.gov, National Park Service, (consulté le 9 novembre 2019).
  5. (en) Federal Writers' Project, The Origin of New Jersey Place Names, Trenton, New Jersey Public Library Commission, (lire en ligne), p. 18.
  6. (en) John P. Snyder, The Story of New Jersey's Civil Boundaries: 1606-1968, Trenton, Bureau of Geology and Topography, (lire en ligne), p. 156.
  7. (en) Historic Sites Survey Team, « National Register of Historic Places Inventory -- Nomination Form: Delaware and Raritan Canal », sur npgallery.nps.gov, National Park Service, (consulté le 9 novembre 2019).
  8. (en) Marjorie Coagram, « National Register of Historic Places Inventory -- Nomination Form: Marshall, James Wilson, House », sur npgallery.nps.gov, National Park Service, (consulté le 9 novembre 2019).
  9. (en) « James Wilson Marshall House », sur lambertvillehistoricalsociety.org (consulté le 9 novembre 2019).
  10. (en) Terry Karschner, « National Register of Historic Places Inventory -- Nomination Form: Lambertville House », sur npgallery.nps.gov, National Park Service, (consulté le 9 novembre 2019).
  11. (en) « Kalmia Club, The », sur npgallery.nps.gov, National Park Service (consulté le 9 novembre 2019).

Voir aussi

Article connexe

Liens externes

  • Portail du New Jersey
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.