Lamiaceae

Les Lamiaceae ou Labiatae, communément appelées Lamiacées, Labiacées ou Labiées, sont une importante famille de plantes dicotylédones qui comprend environ 6 000 espèces et près de 210 genres.

La famille des Dicrastylidiaceae (encore appelée Chloanthaceae) y est incorporée par la classification phylogénétique. Ce sont 11 genres d'arbustes des régions tropicales d'Afrique de l'Est, de Madagascar, des Mascareignes, d'Australie et des Îles du Pacifique.

Certains genres provenant de la famille des Verbenaceae y sont maintenant incorporés.

Phytonymie

Les Lamiacées sont nommées d'après le genre type Lamium provenant du latin lamia. Un des premiers auteurs à mentionner cette origine est Pline l'Ancien[1] qui évoque ce Lamium comme une « ortie morte », c'est-à dire une fausse ortie car elle a perdu son pouvoir urticant[2]. Lamia est tiré du même mot grec désignant une créature monstrueuse (Lamia, ogresse croque-mitaine dans la mythologie grecque), provenant de laimos, « gorge, gosier ». La corolle bilabiée ( à deux « lèvres ») des Lamiacées peut en effet évoquer, pour un esprit imaginatif, une gueule ouverte[3].

Le nom scientifique initial (nomen conservandum) de Labiées est donné en 1789 par Antoine-Laurent de Jussieu[4] dans Genera plantarum, ouvrage considéré comme la base de la nomenclature des familles par le Code international de la nomenclature botanique[5]. Ce terme provient du latin labia, « lèvre », en référence à la corolle caractéristique[6]. La lèvre supérieure en casque (formée de 2 pétales soudés) protège les organes reproducteurs des intempéries et du soleil ; la lèvre inférieure (formée de 3 pétales soudés) sert de plate-forme à l'insecte qui vient chercher le nectar, le pollinisateur étant souvent orienté par un guide de nectar[7].

Principaux genres

Parmi les nombreux genres présents en Europe, on peut citer:

Caractéristiques générales

Ce sont le plus souvent des plantes herbacées, des arbustes et rarement des arbres ou des lianes, producteurs d'huiles essentielles, largement répandus autour du monde et dans tous types de milieux. Pour la plupart des genres, 10 critères caractérisent cette famille exceptionnellement homogène[8] :

  1. Racine pivotante ramifiée.
  2. des feuilles ordinairement simples, opposées décussées (disposées en paire se croisant d’un nœud à l’autre), parfois verticillées, dépourvues de stipules, à limbe souvent lobé ou découpé, à la marge entière ou dentée.
  3. une tige à section quadrangulaire, en raison de la présence de faisceau de collenchyme aux quatre angles.
  4. la forme de la fleur : la plupart du temps zygomorphes à symétrie bilatérale, mais parfois presque radiaire, généralement hermaphrodites.
  5. Inflorescence : fleurs de toute les couleurs en cymes, souvent réunies en faux-verticilles étagés, axillaires ou terminaux, d'aspect globuleux et dense (condensation des cymes en glomérules) ; rarement fleurs isolées.
  6. Calice zygomorphe persistant, tubuleux à 5 sépales soudés (5-12 lobes égaux), parfois bilabié (deux lèvres), persistant et se terminant par des dents (5, plus rarement de 4 à 12) ou des aiguillons.
  7. Corolle généralement caduque zygomorphe, parfois en entonnoir ou à une lèvre mais le plus souvent à 2 lèvres ; constituée de 5 pétales soudés (tube se terminant par 4 ou 5 lobes) ou parfois à 4 lobes subégaux (Mentha, Lycopus, Lavandula), bilabiée (corolle soudée bilabiée de Lamium) ou unilabiée (une lèvre inférieure, la supérieure étant très réduite : Ajuga, Teucrium). Par tube de la corolle, il faut entendre la partie basilaire, plus ou moins cylindrique, de cet organe.
  8. Androcée oligostémone composé typiquement de quatre étamines fertiles (en deux paires parfois inégales : androcée didyname) soudées au tube de la corolle, la cinquième n'apparaissant pas ; parfois aussi, deux des étamines stériles se réduisent à des staminodes ; anthères introrses dorsifixes à déhiscence longitudinale, parfois fixés par un connectif élargi. La protandrie se manifeste au niveau des fleurs d'un même étage qui fleurissent de manière synchrone[9].
  9. Gynécée composé de deux carpelles, soudés entre eux ; ovaire supère à style simple et stigmate bifide, contenant quatre ovules anatropes unitégumentés (carpelles à 2 ovules mais chaque loge divisée par une fausse cloison[10]) ; un style gynobasique, naissant le plus souvent entre les lobes de l’ovaire et portant un stigmate bifide ou à 4 lobes.
  10. À la fructification, une fausse-cloison divise chaque carpelle en deux, formant ainsi un tétrakène composé de quatre nucules (parfois une drupe). Le fruit est enfermé dans le calice persistant qui ne s'ouvre que par temps humide. Lorsqu'il reçoit les gouttes de pluies, ce calice se comprime vers le bas, puis se détend, propulsant les fruits comme une catapulte. Les nucules peuvent aussi être dispersés par le vent, les oiseaux frugivores ou les fourmis. La myxocarpie chez les Nepetoideae se traduit par des nucules à mucilages qui se collent aux agents disperseurs[11].

Formule florale :

  • Les Lamiacées possèdent souvent des poils glanduleux et des glandes sous-épidermiques à huiles essentielles les rendant très odorantes. Ces glandes sécrétent une huile essentielle qui leur confère des propriétés excitantes, toniques, stomachiques, sudorifiques, d'où l'emploi de plusieurs espèces dans les jardins comme ornement, dans les mets comme condiment et en médecine grâce aux composés bioactifs contenus dans cet huile[12].
  • La forme et la position des étamines comme celles des lobes de la corolle, jouent un rôle important dans la détermination et ne s’apprécient bien qu’à l’aide de matériel frais : on notera tout particulièrement si les étamines dépassent nettement, ou non, les lobes de la corolle. La couleur de celle-ci et l’odeur de la plante au froissement doivent également être notées sur des exemplaires frais.
  • Chez diverses espèces de cette famille, existent fréquemment dans les populations naturelles, à côté d’individus hermaphrodites, des plantes dont toutes les fleurs (ou parfois seulement une partie d’entre elles) sont exclusivement femelles ; celles-ci présentent des étamines avortées ou rudimentaires.

De nombreuses espèces de cette famille sont des plantes mellifères, fréquentées par les abeilles, et produisent des iridoïdes ainsi que des glycosides phénoliques.

Utilisations

Cette famille regroupe la plupart des plantes aromatiques et condimentaires de la région méditerranéenne. Elle est une importante source d'huiles essentielles, d'infusion et antibiotiques naturels pour l'aromathérapie, la parfumerie même si les parfums de synthèse tendent à remplacer ces essences. L'industrie des cosmétiques utilise également les Lamiacées pour leurs propriétés hydratantes et souvent antiseptiques.

On y rencontre beaucoup d'espèces cultivées comme plantes condimentaires (sauge, thym, basilic, menthe etc.).

La plupart des Lamiaceae sont comestibles ou médicinales, à l'exception des Scutellaires et des Germandrées (notamment la Germandrée petit-chêne) à la toxicité marquée[13].

On y trouve aussi des plantes ornementales (sauge par exemple) tant en extérieur qu'en intérieur (coleus).

Une étude sur 50 espèces appartenant à 27 genres de cette famille a montré que 94 % de ces espèces possèdent une activité significative de type antidépresseur accompagnée d'un effet sédatif[14].

Liste des sous-familles

Selon Cantino (1992) :

  • sous-famille des Ajugoideae
  • sous-famille des Chloanthoideae
  • sous-famille des Lamioideae
  • sous-famille des Nepetoideae
  • sous-famille des Scutellarioideae
  • sous-famille des Teucrioideae
  • sous-famille des Viticoideae
  • sous-famille des Pogostemoideae


Selon Angiosperm Phylogeny Website (6 Jul 2010)[15] :

  • sous-famille des Ajugoideae
  • sous-famille des Lamioideae
  • sous-famille des Nepetoideae
  • sous-famille des Prostantheroideae
  • sous-famille des Scutellarioideae
  • sous-famille des Symphorematoideae
  • sous-famille des Viticoideae


Selon NCBI (6 Jul 2010)[16] :

  • sous-famille des Lamioideae
  • sous-famille des Nepetoideae
  • sous-famille des Pogostemonoideae
  • sous-famille des Prostantheroideae
  • sous-famille des Scutellarioideae
  • sous-famille des Symphorematoideae
  • sous-famille des Teucrioideae
  • sous-famille des Viticoideae

Liste des genres

Selon Kew Garden World Checklist (13 février 2012)[17] :

  • genre Acanthomintha (A.Gray) A.Gray (1878)
  • genre Achyrospermum Blume (1826)
  • genre Acrotome Benth. ex Endl. (1838)
  • genre Acrymia Prain (1908)
  • genre Aegiphila Jacq. (1763)
  • genre Aeollanthus C.Mart. ex Spreng. (1825)
  • genre Agastache Clayton ex Gronov., Fl. Virgin. (1762)
  • genre Ajuga L. (1753)
  • genre Ajugoides Makino (1915)
  • genre Alajja Ikonn. (1971)
  • genre Alvesia Welw. (1869)
  • genre Amasonia L.f. (1782)
  • genre Amethystea L. (1753)
  • genre Anisochilus Wall. ex Benth. (1830)
  • genre Anisomeles R.Br. (1810)
  • genre Asterohyptis Epling (1933 publ. 1932)
  • genre Ballota L. (1753)
  • genre Basilicum Moench (1802)
  • genre Benguellia G.Taylor (1931)
  • genre Blephilia (L.) Raf. (1819)
  • genre Bostrychanthera Benth. (1876)
  • genre Brachysola Rye (2000)
  • genre Brazoria Engelm. & A.Gray (1845)
  • genre Bystropogon L'Hér. (1789)
  • genre Callicarpa L. (1753)
  • genre Capitanopsis S.Moore (1916)
  • genre Caryopteris Bunge, Zap. Izd. Kazansk. Univ. (1835)
  • genre Catoferia (Benth.) Benth. (1876)
  • genre Cedronella Moench (1794)
  • genre Chaiturus Ehrh. ex Willd. (1787)
  • genre Chamaesphacos Schrenk ex Fisch. & C.A.Mey. (1841)
  • genre Chaunostoma J.D.Sm. (1895)
  • genre Chelonopsis Miq. (1865)
  • genre Chloanthes R.Br. (1810)
  • genre Cleonia L. (1763)
  • genre Clerodendrum L. (1753)
  • genre × Clinomicromeria Govaerts (1999)
  • genre Clinopodium L. (1753)
  • genre Colebrookea Sm. (1806)
  • genre Collinsonia L. (1753)
  • genre Colquhounia Wall. (1822)
  • genre Comanthosphace S.Moore (1877)
  • genre Congea Roxb. (1820)
  • genre Conradina A.Gray (1870)
  • genre Cornutia Plum. ex L. (1753)
  • genre Craniotome Rchb. (1825)
  • genre Cuminia Colla (1835)
  • genre Cunila Royen ex L., Syst. Nat. ed. 10 (1759)
  • genre Cyanostegia Turcz. (1849)
  • genre Cyclotrichium (Boiss.) Manden. & Scheng. (1953)
  • genre Cymaria Benth. (1830)
  • genre Dauphinea Hedge (1983)
  • genre Dicerandra Benth. (1830)
  • genre Dicrastylis Drumm. ex Harv. (1855)
  • genre Discretitheca P.D.Cantino (1998 publ. 1999)
  • genre Dorystaechas Boiss. & Heldr. ex Benth. (1848)
  • genre Dracocephalum L. (1753)
  • genre Drepanocaryum Pojark. (1954)
  • genre Elsholtzia Willd. (1790)
  • genre Endostemon N.E.Br. (1910)
  • genre Eremostachys Bunge (1830)
  • genre Eriope Humb. & Bonpl. ex Benth. (1833)
  • genre Eriophyton Benth. (1830)
  • genre Eriothymus (Benth.) Rchb. (1837)
  • genre Eurysolen Prain (1898)
  • genre Faradaya F.Muell. (1865)
  • genre Fuerstia T.C.E.Fr. (1929)
  • genre Galeopsis L. (1753)
  • genre Garrettia H.R.Fletcher (1937)
  • genre Glechoma L. (1753)
  • genre Glechon Spreng. (1827)
  • genre Glossocarya Wall. ex Griff. (1843)
  • genre Gmelina L. (1753)
  • genre Gomphostemma Wall. ex Benth. (1830)
  • genre Gontscharovia Boriss. (1953)
  • genre Hanceola Kudô (1929)
  • genre Haplostachys (A.Gray) Hillebr. (1888)
  • genre Haumaniastrum P.A.Duvign. & Plancke (1959)
  • genre Hedeoma Pers. (1806)
  • genre Hemiandra R.Br.,(1810).
  • genre Hemigenia R.Br. (1810).
  • genre Hemiphora (F.Muell.) F.Muell. (1882)
  • genre Hesperozygis Epling (1936)
  • genre Heterolamium C.Y.Wu, (1965)
  • genre Hoehnea Epling, (1939)
  • genre Holmskioldia Retz. (1791)
  • genre Holocheila (Kudô) S.Chow, (1962)
  • genre Horminum L. (1753)
  • genre Hosea Ridl. (1908)
  • genre Hoslundia Vahl (1804)
  • genre Hymenocrater Fisch. & C.A.Mey. (1836)
  • genre Hymenopyramis Wall. ex Griff. (1843)
  • genre Hypenia (Mart. ex Benth.) Harley (1988)
  • genre Hypogomphia Bunge (1873)
  • genre Hyptidendron Harley (1988)
  • genre Hyptis Jacq. (1787)
  • genre Hyssopus L. (1753)
  • genre Isodon (Schrad. ex Benth.) Spach (1838)
  • genre Isoleucas O.Schwartz (1939)
  • genre Karomia Dop (1932)
  • genre Kudrjaschevia Pojark. (1953)
  • genre Kurzamra Kuntze (1891)
  • genre Lachnostachys Hook. (1842)
  • genre Lagochilus Bunge ex Benth. (1834)
  • genre Lallemantia Fisch. & C.A.Mey. (1840)
  • genre Lamium L. (1753)
  • genre Lavandula Lavandula L. (1753)
  • genre Leonotis (Pers.) R.Br. (1810)
  • genre Leonurus L. (1753)
  • genre Lepechinia Willd. (1804)
  • genre Leucas R.Br. (1810)
  • genre Leucosceptrum Sm. (1806)
  • genre Lophanthus Lophanthus Adans. (1763)
  • genre Loxocalyx Hemsl. (1891)
  • genre Lycopus L.(1753)
  • genre Macbridea Elliott ex Nutt. (1818), nom. cons.
  • genre Marmoritis Benth. (1833).
  • genre Marrubium L. (1753)
  • genre Marsypianthes Mart. ex Benth. (1833)
  • genre Meehania Britton ex Small & Vail, (1893).
  • genre Melissa L. (1753).
  • genre Melittis L. (1753)
  • genre Mentha L. (1753)
  • genre Meriandra Benth. (1829)
  • genre Metastachydium Airy Shaw ex C.Y.Wu & H.W.Li, (1977)
  • genre Microcorys R.Br. (1810)
  • genre Micromeria Benth. (1829), nom. cons.
  • genre Microtoena Prain (1889)
  • genre Minthostachys (Benth.) Spach, (1840)
  • genre Moluccella L. (1753)
  • genre Monarda L. (1753)
  • genre Monardella Benth. (1834).
  • genre Monochilus Fisch. & C.A.Mey. (1835).
  • genre Mosla (Benth.) Buch.-Ham. ex Maxim.(1875).
  • genre Neoeplingia Ramamoorthy, Hiriart & Medrano (1982)
  • genre Nepeta L. (1753)
  • genre Newcastelia F.Muell. (1857)
  • genre Ocimum L. (1753)
  • genre Ombrocharis Hand.-Mazz. (1936)
  • genre Oncinocalyx F.Muell. (March 1883)
  • genre Origanum L. (1753)
  • genre Orthosiphon Benth. (1830)
  • genre Otostegia Otostegia Benth. (1834)
  • genre Oxera Labill. (1824)
  • genre Panzerina (1981 publ. 1982)
  • genre Paralamium Dunn (1913)
  • genre Paraphlomis Prain (1901)
  • genre Peltodon Pohl (1827)
  • genre Pentapleura Hand.-Mazz. (1913)
  • genre Perilla L. (1764)
  • genre Perillula Maxim. (1875)
  • genre Peronema Jack (1822)
  • genre Perovskia Kar. (1841)
  • genre Petitia Jacq. (1760)
  • genre Petraeovitex Oliv. (1883)
  • genre Phlomidoschema (Benth.) Vved. (1941)
  • genre Phlomis L. (1753)
  • genre Phyllostegia Benth. (1830)
  • genre Physopsis Turcz. (1849)
  • genre Physostegia Benth. (1829)
  • genre Piloblephis Raf. (1838)
  • genre Pityrodia R.Br. (1810)
  • genre Platostoma P.Beauv. (1818)
  • genre Plectranthus L'Hér. (1788)
  • genre Pogogyne Benth. (1834)
  • genre Pogostemon Desf. (1815)
  • genre Poliomintha A.Gray (1873)
  • genre Prasium L. (1753)
  • genre Premna L. (1771)
  • genre Prostanthera Labill. (1806)
  • genre Prunella Prunella L. (1753)
  • genre Pseudocarpidium Millsp. (1906)
  • genre Pseudomarrubium Popov (1940)
  • genre Pycnanthemum Michx. (1803), nom. cons.
  • genre Pycnostachys Pycnostachys Hook. (1826)
  • genre Renschia Vatke (1881).
  • genre Rhabdocaulon (Benth.) Epling (1936)
  • genre Rhaphiodon Schauer (1844)
  • genre Rhododon Epling (1939)
  • genre Rosmarinus L. (1753)
  • genre Rostrinucula Kudô (1929)
  • genre Roylea Wall. ex Benth. (1830)
  • genre Rubiteucris Kudô (1929)
  • genre Saccocalyx Coss. & Durand (1853), nom. cons.
  • genre Salvia L. (1753)
  • genre Satureja L. (1753)
  • genre Schnabelia Hand.-Mazz. (1921)
  • genre Scutellaria L. (1753)
  • genre Sideritis L. (1753)
  • genre Spartothamnella Briq. 1894)
  • genre Sphenodesme Jack, (1820)
  • genre Stachydeoma Small, (1903)
  • genre Stachyopsis Popov & Vved. (1923)
  • genre Stachys L., Sp. Pl.: 580 (1753)
  • genre Stenogyne Benth. (1830)
  • genre Suzukia Kudô, (1930)
  • genre Symphorema Roxb. (1805)
  • genre Symphostemon Hiern, (1900)
  • genre Synandra Nutt. (1818)
  • genre Syncolostemon E.Mey. ex Benth (1838)
  • genre Tectona L.f. (1781), nom. cons.
  • genre Teijsmanniodendron Koord. (1904)
  • genre Tetradenia Benth. (1830)
  • genre Teucridium Hook.f. (1853)
  • genre Teucrium L. (1753)
  • genre Thorncroftia N.E.Br. (1912)
  • genre Thuspeinanta T.Durand (1888)
  • genre Thymbra L. (1753)
  • genre Thymus L. (1753)
  • genre Tinnea Kotschy & Peyr. (1867)
  • genre Trichostema L. (1753)
  • genre Vitex L. (1753)
  • genre Wenchengia C.Y.Wu & S.Chow (1965)
  • genre Westringia Sm. (1797)
  • genre Wrixonia F.Muell. (1876)
  • genre Zataria Boiss. (1844)
  • genre Zhumeria Rech.f. & Wendelbo (1967)
  • genre Ziziphora L. (1753)


Selon Angiosperm Phylogeny Website (6 Jul 2010)[15] :

  • genre Acanthomintha
  • genre Achyrospermum
  • genre Acinos
  • genre Acrocephalus
  • genre Acrotome
  • genre Acrymia
  • genre Adelosa
  • genre Aegiphila
  • genre Aeollanthus
  • genre Agastache
  • genre Ajuga
  • genre Ajugoides
  • genre Alajja
  • genre Alvesia
  • genre Amasonia
  • genre Amethystea
  • genre Anisochilus
  • genre Anisomeles
  • genre Archboldia
  • genre Asterohyptis
  • genre Ballota
  • genre Basilicum
  • genre Becium
  • genre Benguellia
  • genre Blephilia
  • genre Bostrychanthera
  • genre Bovonia
  • genre Brazoria
  • genre Bystropogon
  • genre Calamintha
  • genre Callicarpa
  • genre Capitanopsis
  • genre Capitanya
  • genre Caryopteris
  • genre Catoferia
  • genre Cedronella
  • genre Ceratanthus
  • genre Chaiturus
  • genre Chamaesphacos
  • genre Chaunostoma
  • genre Chelonopsis
  • genre Chloanthes
  • genre Cleonia
  • genre Clerodendrum
  • genre Clinopodium
  • genre Colebrookea
  • genre Collinsonia
  • genre Colquhounia
  • genre Comanthosphace
  • genre Congea
  • genre Conradina
  • genre Coridothymus
  • genre Cornutia
  • genre Craniotome
  • genre Cuminia
  • genre Cunila
  • genre Cyanostegia
  • genre Cyclotrichium
  • genre Cymaria
  • genre Dauphinea
  • genre Dicerandra
  • genre Dicrastylis
  • genre Dorystaechas
  • genre Dracocephalum
  • genre Drepanocaryum
  • genre Elsholtzia
  • genre Endostemon
  • genre Englerastrum
  • genre Eremostachys
  • genre Eriope
  • genre Eriophyton
  • genre Eriopidion
  • genre Eriothymus
  • genre Erythrochlamys
  • genre Euhesperida
  • genre Eurysolen
  • genre Faradaya
  • genre Fuerstia
  • genre Galeopsis
  • genre Gardoquia
  • genre Garrettia
  • genre Geniosporum
  • genre Glechoma
  • genre Glechon
  • genre Glossocarya
  • genre Gmelina
  • genre Gomphostemma
  • genre Gontscharovia
  • genre Hanceola
  • genre Haplostachys
  • genre Haumaniastrum
  • genre Hedeoma
  • genre Hemiandra
  • genre Hemigenia
  • genre Hemiphora
  • genre Hemizygia
  • genre Hesperozygis
  • genre Heterolamium
  • genre Hoehnea
  • genre Holmskioldia
  • genre Holocheila
  • genre Holostylon
  • genre Horminum
  • genre Hosea
  • genre Hoslundia
  • genre Huxleya
  • genre Hymenocrater
  • genre Hymenopyramis
  • genre Hypenia
  • genre Hypogomphia
  • genre Hyptidendron
  • genre Hyptis
  • genre Hyssopus
  • genre Isodictyophorus
  • genre Isodon
  • genre Isoleucas
  • genre Karomia
  • genre Keiskea
  • genre Kudrjaschevia
  • genre Kurzamra
  • genre Lachnostachys
  • genre Lagochilus
  • genre Lallemantia
  • genre Lamium
  • genre Lavandula
  • genre Leocus
  • genre Leonotis
  • genre Leonurus
  • genre Lepechinia
  • genre Leucas
  • genre Leucosceptrum
  • genre Limniboza
  • genre Lophanthus
  • genre Loxocalyx
  • genre Lycopus
  • genre Macbridea
  • genre Mallophora
  • genre Marmoritis
  • genre Marrubium
  • genre Marsypianthes
  • genre Meehania
  • genre Melissa
  • genre Melittis
  • genre Mentha
  • genre Meriandra
  • genre Mesona
  • genre Metastachydium
  • genre Microcorys
  • genre Micromeria
  • genre Microtoena
  • genre Minthostachys
  • genre Moluccella
  • genre Monarda
  • genre Monardella
  • genre Monochilus
  • genre Mosla
  • genre Neoeplingia
  • genre Neohyptis
  • genre Neorapinia
  • genre Nepeta
  • genre Newcastelia
  • genre Nosema
  • genre Notochaete
  • genre Ocimum
  • genre Octomeron
  • genre Ombrocharis
  • genre Oncinocalyx
  • genre Origanum
  • genre Orthosiphon
  • genre Otostegia
  • genre Oxera
  • genre Panzerina
  • genre Paralamium
  • genre Paraphlomis
  • genre Paravitex
  • genre Peltodon
  • genre Pentapleura
  • genre Perilla
  • genre Perillula
  • genre Peronema
  • genre Perovskia
  • genre Perrierastrum
  • genre Petitia
  • genre Petraeovitex
  • genre Phlomidoschema
  • genre Phlomis
  • genre Phyllostegia
  • genre Physopsis
  • genre Physostegia
  • genre Piloblephis
  • genre Pitardia
  • genre Pityrodia
  • genre Platostoma
  • genre Plectranthus
  • genre Pogogyne
  • genre Pogostemon
  • genre Poliomintha
  • genre Prasium
  • genre Premna
  • genre Prostanthera
  • genre Prunella
  • genre Pseuderemostachys
  • genre Pseudocarpidium
  • genre Pseudomarrubium
  • genre Puntia
  • genre Pycnanthemum
  • genre Pycnostachys
  • genre Rabdosiella
  • genre Renschia
  • genre Rhabdocaulon
  • genre Rhaphiodon
  • genre Rhododon
  • genre Rosmarinus
  • genre Rostrinucula
  • genre Roylea
  • genre Rubiteucris
  • genre Sabaudia
  • genre Saccocalyx
  • genre Salvia
  • genre Satureja
  • genre Schizonepeta
  • genre Schnabelia
  • genre Scutellaria
  • genre Sideritis
  • genre Solenostemon
  • genre Spartothamnella
  • genre Sphenodesme
  • genre Stachydeoma
  • genre Stachyopsis
  • genre Stachys
  • genre Stenogyne
  • genre Sulaimania
  • genre Suzukia
  • genre Symphorema
  • genre Symphostemon
  • genre Synandra
  • genre Syncolostemon
  • genre Tectona
  • genre Teijsmanniodendron
  • genre Tetraclea
  • genre Tetradenia
  • genre Teucridium
  • genre Teucrium
  • genre Thorncroftia
  • genre Thuspeinanta
  • genre Thymbra
  • genre Thymus
  • genre Tinnea
  • genre Trichostema
  • genre Tsoongia
  • genre Vitex
  • genre Viticipremna
  • genre Wenchengia
  • genre Westringia
  • genre Wiedemannia
  • genre Wrixonia
  • genre Zataria
  • genre Zhumeria
  • genre Ziziphora


Selon NCBI (6 Jul 2010)[16] :

  • sous-famille des Lamioideae
    • genre Achyrospermum
    • genre Acrotome
    • genre Ballota
    • genre Betonica
    • genre Bostrychanthera
    • genre Brazoria
    • genre Chaiturus
    • genre Chamaesphacos
    • genre Chelonopsis
    • genre Colquhounia
    • genre Craniotome
    • genre Cymaria
    • genre Eremostachys
    • genre Eriophyton
    • genre Galeobdolon
    • genre Galeopsis
    • genre Gomphostemma
    • genre Haplostachys
    • genre Isoleucas
    • genre Lagochilus
    • genre Lagopsis
    • genre Lamiastrum
    • genre Lamiophlomis
    • genre Lamium
    • genre Leonotis
    • genre Leonurus
    • genre Leucas
    • genre Leucosceptrum
    • genre Macbridea
    • genre Marrubium
    • genre Melittis
    • genre Microtoena
    • genre Moluccella
    • genre Notochaete
    • genre Otostegia
    • genre Panzerina
    • genre Paraphlomis
    • genre Phlomidoschema
    • genre Phlomis
    • genre Phyllostegia
    • genre Physostegia
    • genre Prasium
    • genre Pseuderemostachys
    • genre Roylea
    • genre Sideritis
    • genre Stachys
    • genre Stenogyne
    • genre Suzukia
    • genre Synandra
    • genre Thuspeinanta
    • genre Warnockia
    • genre Wiedemannia
  • sous-famille des Nepetoideae
    • tribu Elsholtzieae
      • genre Collinsonia
      • genre Elsholtzia
      • genre Mosla
      • genre Perilla
    • tribu Lavanduleae
    • tribu Mentheae
      • genre Acanthomintha
      • genre Agastache
      • genre Argantoniella
      • genre Blephilia
      • genre Bystropogon
      • genre Cedronella
      • genre Cleonia
      • genre Clinopodium
      • genre Conradina
      • genre Coridothymus
      • genre Cuminia
      • genre Cunila
      • genre Cyclotrichium
      • genre Dicerandra
      • genre Dorystaechas
      • genre Dracocephalum
      • genre Drepanocaryum
      • genre Glechoma
      • genre Glechon
      • genre Gontscharovia
      • genre Hedeoma
      • genre Hesperozygis
      • genre Hoehnea
      • genre Horminum
      • genre Hyssopus
      • genre Killickia
      • genre Kurzamra
      • genre Lallemantia
      • genre Lepechinia
      • genre Lycopus
      • genre Majorana
      • genre Marmoritis
      • genre Meehania
      • genre Melissa
      • genre Mentha
      • genre Meriandra
      • genre Micromeria
      • genre Minthostachys
      • genre Monarda
      • genre Monardella
      • genre Nepeta
      • genre Obtegomeria
      • genre Origanum
      • genre Pentapleura
      • genre Perovskia
      • genre Piloblephis
      • genre Pogogyne
      • genre Poliomintha
      • genre Prunella
      • genre Pycnanthemum
      • genre Rhabdocaulon
      • genre Rhododon
      • genre Rosmarinus
      • genre Saccocalyx
      • genre Salvia
      • genre Satureja
      • genre Schizonepeta
      • genre Stachydeoma
      • genre Thymbra
      • genre Thymus
      • genre Zataria
      • genre Zhumeria
      • genre Ziziphora
    • tribu Ocimeae
      • genre Aeollanthus
      • genre Alvesia
      • genre Anisochilus
      • genre Basilicum
      • genre Capitanopsis
      • genre Catopheria
      • genre Coleus
      • genre Dauphinea
      • genre Endostemon
      • genre Eriope
      • genre Fuerstia
      • genre Hanceola
      • genre Haumaniastrum
      • genre Holostylon
      • genre Hoslundia
      • genre Hypenia
      • genre Hyptis
      • genre Isodon
      • genre Mesona
      • genre Ocimum
      • genre Orthosiphon
      • genre Platostoma
      • genre Plectranthus
      • genre Puntia
      • genre Pycnostachys
      • genre Siphocranion
      • genre Skapanthus
      • genre Solenostemon
      • genre Syncolostemon
      • genre Tetradenia
      • genre Thorncroftia
  • sous-famille des Pogostemonoideae
  • sous-famille des Prostantheroideae
    • tribu Chloantheae
      • genre Brachysola
      • genre Chloanthes
      • genre Cyanostegia
      • genre Dicrastylis
      • genre Hemiphora
      • genre Lachnostachys
      • genre Newcastelia
      • genre Physopsis
      • genre Pityrodia
    • tribu Westringieae
  • sous-famille des Scutellarioideae
    • genre Anisomeles
    • genre Comanthosphace
    • genre Holmskioldia
    • genre Rostrinucula
    • genre Scutellaria
    • genre Tinnea
  • sous-famille des Symphorematoideae
    • genre Congea
  • sous-famille des Teucrioideae
    • genre Aegiphila
    • genre Ajuga
    • genre Amasonia
    • genre Amethystea
    • genre Cardioteucris
    • genre Caryopteris
    • genre Clerodendranthus
    • genre Clerodendrum
    • genre Cyclonema
    • genre Faradaya
    • genre Kalaharia
    • genre Karomia
    • genre Oncinocalyx
    • genre Oxera
    • genre Pseudocaryopteris
    • genre Rotheca
    • genre Rubiteucris
    • genre Schnabelia
    • genre Spartothamnella
    • genre Tetraclea
    • genre Teucridium
    • genre Teucrium
    • genre Trichostema
  • sous-famille des Viticoideae
    • genre Hymenopyramis
    • genre Paravitex
    • genre Petitia
    • genre Petraeovitex
    • genre Vitex
    • genre Viticipremna
  • Lamiaceae incertae sedis


Selon ITIS (6 Jul 2010)[18] :

Notes et références

  1. (de) Heinrich Marzell, Wilhelm Wissmann, Hein Paul, Worterbuch der deutschen Pflanzennamen, S. Hirzel, , p. 1198
  2. « [urtica] quae innoxia est, morsu carens, lamium vocatur », d'après Pline, Histoire naturelle, 21, 93
  3. François Couplan, Les plantes et leurs noms. Histoires insolite, Éditions Quae, (lire en ligne), p. 76.
  4. (en) Frans Antonie Stafleu, Introduction to Jussieu's Genera Plantarum, J. Cramer, , p. 25.
  5. Michel Botineau, Botanique systématique et appliquée des plantes à fleurs, Lavoisier, , p. 13.
  6. François Couplan, op. cit., p.77
  7. Pierre Crété, Précis de botanique, Masson, , p. 369
  8. H. J. Coste, Flore descriptive et illustrée de la France, Librairie Scientifique et Technique Albert Blanchard, , p. 118-122.
  9. Gérard Guillot, La planète fleurs, Editions Quae, , p. 149.
  10. L'observation du fond du calice permet de repérer ces quatre loges qui comportent chacune un ovule.
  11. (en) Olof Ryding, « Myxocarpy in the Nepetoideae (Lamiaceae) with Notes on Myxodiaspory in General », Systematics and Geography of Plants, vol. 71, no 2, , p. 503-514.
  12. Anne-Lise Enderlin Segret. À propos de la ballote : Ballota nigra L, thèse en Sciences pharmaceutiques, 1996, p. 15
  13. (en) Steven Foster, James A. Duke, A field guide to medicinal plants and herbs of eastern and central North America, Houghton Mifflin Company, , p. 121.
  14. (en) E. Rácz-Kotilla, G. Rácz, J. Józsa, « Activity of some species belonging to Labiatae on the central nervous system of mice », Herba Hung, vol. 569, no 96, , p. 49-53 (DOI 10.17660/ActaHortic.1980.96.43).
  15. Angiosperm Phylogeny Website, consulté le 6 Jul 2010
  16. NCBI, consulté le 6 Jul 2010
  17. Kew Garden « World Checklist », consulté le 13 février 2012
  18. ITIS, consulté le 6 Jul 2010

Bibliographie

  • Lambinon J. et al., Nouvelle flore de la Belgique, du G.-D. de Luxembourg, du Nord de la France et des régions voisines (Ptéridophytes et Spermatophytes), Meise, Jardin botanique national de Belgique, 6e éd., 2012, 1195 p. (ISBN 978-90-72619-88-4) ;
  • Caroline Foley, Jill Nice, Marcus A. Webb, Le grand guide des herbes, éditions First ;
  • Volkà Jan, Les plantes médicinales, éditions Gründ ;
  • Fabienne Maleysson, Les huiles glissent sur l'essentiel, Magazine Que choisir, , no 434, p. 39, 40, 41 ;
  • Le petit Larousse illustré, Éditions Larousse, 2006.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la botanique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.