Lampe à induction

Une lampe à induction est un type de lampe utilisant un rayonnement électromagnétique pour produire de la lumière.

Pour les articles homonymes, voir Lampe (homonymie).
lampe à induction à basse fréquence

Théorie

La lampe à induction est composée d'un ballast, d'une boucle de couplage et de l’ampoule elle-même.

Le ballast génère des signaux électriques à haute fréquence qui circulent ensuite à l'intérieur de l'ampoule, induisant un champ électromagnétique. En traversant du mercure aériforme (en phase gazeuse), le champ électrique ionise ce dernier et produit un rayonnement ultra-violet. Finalement, le rayon ultra-violet excite le luminophore, qui ré-émet la lumière dans la gamme des longueurs d'onde visibles.

Caractéristiques

  • Sans fil, sans électrodes.
  • Durée de vie supérieure à 60 000 heures[1].
  • Bon rendement, la lampe à induction à haute fréquence produit 60 Lm/W, la lampe à induction basse fréquence 80 Lm/W.
  • IRC (Indice de rendu de couleur) ≥ 80, ce qui est bon sachant que la lumière du soleil a par définition un IRC de 100.
  • Large plage de tensions, de 185V à 225V.
  • Fréquence de 230 kHz à 2.65 MHz, sans effet stroboscopique.
  • Faible déperdition lumineuse dans le temps, le flux lumineux se maintient à 80 %.
  • Démarrage redémarrage instantanés ne dépassant pas 0.5 seconde.
  • Démarrage à basse température. La lampe démarre et fonctionne bien sous 25 °C[réf. nécessaire].
  • Le facteur de puissance dépasse 0.95.

Différences entre les technologies

Il existe deux types de lampes à induction : la lampe à induction basse fréquence et la lampe à induction haute fréquence. Le principe de fonctionnement est le même dans les deux cas.

Tableau comparatif

haute fréquence basse fréquence
fréquences 2,65 MHz 230 kHz ou 140 kHz
efficacité (pour un IRC de 80) 60 Lm/W 80 Lm/W
puissance 15 - 185 W 15 - 400 W
configuration boule, cylindrique, ampoule Edison boule, cylindrique, rectangle, annulaire et ampoule Edison

Autres remarques

  • Aujourd’hui, la lampe à induction 140 kHz apparaît dans quelques pays.
  • Une fréquence plus basse est associée à une plus longue durée de vie. Ce qui semble être la tendance dans le développement de la lampe à induction.
  • À puissance égale, l’efficacité de la lampe basse fréquence est supérieure à celle de la lampe haute fréquence.
  • Quelques sociétés sont en train de développer une lampe à induction haute fréquence 300 W, mais on ne trouve pas encore ce genre de produits sur le marché.
  • À présent, la lampe à induction à basse fréquence de 400 W est déjà fabriquée.
  • Plus basse est la fréquence, plus difficile sera le démarrage pour la lampe à induction.
  • La chaleur d'une lampe à induction à basse fréquence est moindre que celle d'une lampe à haute fréquence.
  • À présent, l’effet d'éclairage de la lampe à induction à basse fréquence de 200 W est équivalente à celle de la lampe halogène 400 W.

Lieux d’application

Ces lampes sont essentiellement utilisées dans les endroits où le remplacement des lampes est difficile et le coût de maintien des lampes est cher : usines, ateliers, bibliothèques, salles des fêtes, grands magasins, tunnels, gares, éclairages publics, ... mais leur coût d'achat reste un frein à leur utilisation.

Voir aussi

Références

Bibliographie

  • LVD Electrodeless Fluorescent Lamp, , (ISBN 978-7-309-06754-5)

Liens externes

  • Portail de l’électricité et de l’électronique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.