Landes-le-Gaulois

Landes-le-Gaulois est une commune française située dans le département de Loir-et-Cher en région Centre-Val de Loire.

Landes-le-Gaulois

Un des dolmens de Landes-le-Gaulois
Administration
Pays France
Région Centre-Val de Loire
Département Loir-et-Cher
Arrondissement Blois
Canton Onzain
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Blois-Agglopolys
Maire
Mandat
Didier Guillon
2014-2020
Code postal 41190
Code commune 41109
Démographie
Gentilé Landais
Population
municipale
750 hab. (2017 )
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 39′ 12″ nord, 1° 11′ 02″ est
Altitude Min. 97 m
Max. 128 m
Superficie 24,15 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Landes-le-Gaulois
Géolocalisation sur la carte : France
Landes-le-Gaulois
Liens
Site web www.landes-le-gaulois.com

    Géographie

    Landes-le-Gaulois est un petit village logé dans la vallée de la Cisse Landaise.

    Il est composé d'un bourg principal et de plusieurs hameaux tels que Bennes, Moque Souris, Moulins Bourges, Villeruche, Rochefort, Villée, Pitouille et le Pont Neuf.

    Histoire

    Landes-le-Gaulois avait 2 paroisses : Saint-Martin, rive gauche, et Saint-Lubin, rive droite, que limitait la Cisse Landaise, affluent de la rivière de la Cisse, en vertu du traité signé en 1057 entre Thibault III, comte de Blois, et Foulques, comte de Vendôme. La paroisse Saint-Lubin appartenait au comté de Blois et suivait la coutume de Blois ; la paroisse Saint-Martin appartenait au comté de Vendôme et suivait la coutume de Vendôme.

    Landes formait aussi 2 collectes, appelées l’une et l’autre Landes dans la majorité des textes, sauf à la fin du XVIIIe siècle où la partie vendômoise prend parfois le nom de Bennes ou Benné, nom de son principal hameau.

    Les limites des 2 paroisses, des 2 coutumes et des 2 collectes ne coïncidaient pas : la paroisse de Saint-Lubin et une partie de celle de Saint-Martin relevait du bailliage de Blois, le reste, soit le village de Bennes et Chassay, paroisse de Saint-Martin, relevaient du bailliage et de l’Élection de Vendôme.

    À la suite de la fixation des limites entre les comtés de Blois et de Vendôme, en décembre 1329[1], entre Guy Ier de Châtillon, comte de Blois, et Bouchard VI, comte de Vendôme, des lieux-dits appartinrent en tournée à ces 2 paroisses : une maison du bourg, le château et le village des Moulins, les villages de Bourges, des Maisons-Rouges et de Veaugilet, le Moulin de Cholet. Pagus Vindocinensis. La paroisse Saint-Martin fut unie à celle de Saint-Lubin en janvier 1790 pour former la commune de Landes.

    Toponymie

    Autrefois nommée simplement « Landes », la commune fut renommée officieusement « Landes-le-Gaulois » par les habitants de la région lors de la découverte des menhirs qui entourent le village (on sait aujourd'hui que ce ne sont pas les Gaulois qui ont dressé les menhirs, qui sont antérieurs de plusieurs siècles à l'arrivée des Celtes en Europe).

    « Landes-le-Gaulois » devint le nom officiel de la commune par un décret du . C'est le seul nom de commune de France à contenir le mot « Gaulois »[2].

    Politique et administration

    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    Les données manquantes sont à compléter.
    mars 2001   Michel Dupond    
    mars 2008 En cours Didier Guillon    

    Démographie

    Évolution démographique

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

    En 2017, la commune comptait 750 habitants[Note 1], en augmentation de 3,59 % par rapport à 2012 (Loir-et-Cher : +0,08 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    697695746781810851880864902
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    912815877862794803811769720
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    731778735716700706712704697
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
    654596586568589582648657724
    2017 - - - - - - - -
    750--------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Pyramide des âges

    La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,4 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (26,3 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,6 % contre 48,4 % au niveau national et 48,6 % au niveau départemental).

    La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

    • 51,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,2 %, 15 à 29 ans = 11,8 %, 30 à 44 ans = 29,5 %, 45 à 59 ans = 17,7 %, plus de 60 ans = 16,8 %) ;
    • 48,4 % de femmes (0 à 14 ans = 23,9 %, 15 à 29 ans = 12,3 %, 30 à 44 ans = 26,7 %, 45 à 59 ans = 17 %, plus de 60 ans = 20,1 %).
    Pyramide des âges à Landes-le-Gaulois en 2007 en pourcentage[7]
    HommesClasse d’âgeFemmes
    0,3 
    90  ans ou +
    0,6 
    6,2 
    75 à 89 ans
    6,6 
    10,3 
    60 à 74 ans
    12,9 
    17,7 
    45 à 59 ans
    17,0 
    29,5 
    30 à 44 ans
    26,7 
    11,8 
    15 à 29 ans
    12,3 
    24,2 
    0 à 14 ans
    23,9 
    Pyramide des âges du département de Loir-et-Cher en 2007 en pourcentage[8]
    HommesClasse d’âgeFemmes
    0,6 
    90  ans ou +
    1,6 
    8,3 
    75 à 89 ans
    11,5 
    14,8 
    60 à 74 ans
    15,7 
    21,4 
    45 à 59 ans
    20,6 
    20,3 
    30 à 44 ans
    19,2 
    16,2 
    15 à 29 ans
    14,7 
    18,5 
    0 à 14 ans
    16,7 

    Lieux et monuments

    Patrimoine mégalithique

    Voies

    51 odonymes recensés à Landes-le-Gaulois
    au
    Allée Avenue Bld Chemin Cour Impasse Montée Passage Place Pont Route Rue Ruelle Venelle Autres Total
    0 0 0 1 [N 1] 0 3 [N 2] 0 2 [N 3] 1 [N 4] 1 [N 5] 1 [N 6] 19 [N 7] 0 0 23 [N 8] 51
    Notes « N »
    1. Chemin des Pâtures.
    2. Impasse de Nuisement, Impasse du Four Banal et Impasse Fraternelle.
    3. Passage de la Fraternelle et Passage Saint Gilles.
    4. Place de l'Église.
    5. Pont Neuf.
    6. Route de Pray.
    7. Dont Rue du 3-Juillet-1944.
    8. Autres voies non identifiées en relation avec des écarts, lieux-dits, hameaux, zones industrielles, lotissements, résidences, quartiers, etc.
    Sources : rue-ville.info & annuaire-mairie.fr & perche-gouet.net & OpenStreetMap

    Édifices et sites

    Personnalités liées à la commune

    • Louis Doguereau (1777-1856), général des armées de la République et de l'Empire.

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    Voir aussi

    Article connexe

    Bibliographie

    Liens externes


    • Portail de Loir-et-Cher
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.