Langues toungouses

Les langues toungouses forment une famille de langues parlées en Asie du Nord et de l'Est, principalement par les peuples toungouses. Elles sont souvent rapprochées des langues turques et mongoles au sein de la superfamille des langues altaïques, mais ce regroupement est très controversé.

Cet article concerne les langues toungouses. Pour les peuples toungouses, voir Toungouses.

Langues toungouses
Pays Russie, Chine, Mongolie
Région Mongolie-Intérieure, Heilongjiang, Xinjiang, Sibérie
Classification par famille
Codes de langue
Type collective
ISO 639-5 tuw
IETF tuw
Linguasphere 44-C
Carte

Répartition des langues toungouses.

Données linguistiques

Groupe septentrional

Groupe méridional

Sous-groupe toungouse méridional

Branche A
Branche B
Sous-branche B1
Sous-branche B2

Sous-groupe mandchou

Données statistiques

Ces données sont extraites de deux sources. La première en italique renvoie à une page Internet pour le côté chinois : ces données sont citées pour indication mais restent à mesurer[1]. Le Recensement de la Fédération de Russie, daté de 2002, porte sur les autres indications[2].

Langue (et classe)LocalisationPopulationLocuteurs
OrotcheRussie88420,3 %
Nanaï (anciennement « golde », voir aussi hezhe)Russie (Chine)12 35549,4 %
Hezhe (anciennement « golde », voir aussi nanaï)Chine (Russie)1 47640 (morte ?)
Oudihé ou khorRussie1 66531,2 %
Orok ou ouïltaRussie43246,9 %
OultcheRussie3 09835,0 %
Sibe, xibe ou xiboChine83 6292 676
MandchouChine4 299 15910 (morte ?)
jurchen (?)???
Jou-jouen (?)???
NéguidaleRussie80631,4 %
Évenk (anciennement « toungouse », dont manègre)Russie, Chine35 377[2]32,8 %
Évenk khamnigan (en relation à la langue évenke)Chine1 6001 000
Évène (anciennement « lamoute »)Russie19 24246,0 %
Oroqen (une partie est comptée parmi les Evenks en Sibérie)Chine, Russie4 1322 240
Solon (en relation à la langue évenke)Chine18 00017 000

Annexes

Source

  • Beffa, M.-L., Festins d'âmes & robes d'esprits (Les objets chamaniques sibériens du musée de l'homme), vol. tome 181, Mémoires du Muséum national d'Histoire naturelle (ISBN 2-85653-513-5), (inclus, tableaux philo-linguistiques par J.-M. Chavy, UMR 7535).

Bibliographie

  • (en) José Andrés Alonso de la Fuente, Old-New Tungusic Sources: Nanay Materials in a 19th-Century Russian Phrase Book, Madrid / Vitoria (lire en ligne)
  • (en) José Andrés Alonso de la Fuente, Oroch uktä ‘Meat’, The Tungusic “Heteroclisis” and Analogical Morphophonology, vol. 43, Euskal Herriko Unibertsitatea / Brill, , chap. 2

Articles connexes

Notes et références

Liens externes


  • Portail des langues
  • Portail de la Sibérie
  • Portail de la Russie
  • Portail de la Chine
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.