Le Char d'Apollon

Le Char d'Apollon est le titre de plusieurs œuvres réalisées par le peintre symboliste français Odilon Redon entre 1905 et 1914.

Le Char d'Apollon
Artiste
Date
Hauteur
100 cm

Contexte

En 1878, visitant l'Exposition universelle de Paris, Redon fut frappé par le Phaéton de Gustave Moreau, une grande aquarelle préparatoire pour la décoration d'un plafond, séduit par la luminosité éblouissante, les lignes divergentes, la force des couleurs. Vers la fin de sa vie, entre 1904 et 1914, il se confronta au sujet mythologique du char du soleil d'Apollon en créant différentes versions dans lesquelles l'écho de l'œuvre de Gustave Moreau se manifeste vivement.

L'inspiration pour la pose des chevaux peut également se retrouver dans le dessin de Michel-Ange, la Chute de Phaéton, mais Redon en a transformé le rythme dans une direction ascendante[1].

Le Char d'Apollon est aussi un hommage à Eugène Delacroix, peintre qu'il admirait. À propos de l'Apollon terrassant le serpent Python, au centre du plafond de la galerie d'Apollon au musée du Louvre, dont il exécute une copie vers 1872[2], il écrivait :

« C'est le triomphe de la lumière sur les ténèbres. C'est la joie de la pleine luminosité en opposition à la tristesse de la nuit et des ombres, comme la joie de se sentir bien après l’angoisse. »

 Odilon Redon, À soi-même

Le char d'Apollon vainqueur du serpent Python devient une célébration métaphorique du triomphe du bien sur le mal[3] : de la dimension apollinienne sur la désintégration dionysiaque, du passage des ténèbres de l'âme à l'expérience du salut, du désespoir de la mort à la luminosité de la vie[4].

Redon a su tirer son originalité de ce qu'il définissait lui-même comme les trois sources de l'art : la tradition, la réalité et l'invention personnelle.

Versions

AnnéePaysVilleMuséeTechnique et dimensionsIllustration
1905-1906Collection privéePeinture à l'huile
1907JaponHakoneMusée Pola[5]Huile sur toile, 65,3 × 81,1 cm
1907FranceParisMusée d'Orsay[6]Pastel et tempera sur toile, 91,5x77 cm
1907-1908Collection privéeHuile sur toile, 100,3x81,2 cm
1908AllemagneBerlinCollection Scharf-Gerstenberg (en)[7]Huile sur panneau
1909FranceBordeauxMusée des Beaux-Arts[8]Huile et pastel sur carton, 100x80 cm
Vers 1909Collection privéeHuile sur toile, 81x100 cm
1904-1910Collection privéeHuile sur panneau
1905-1910États-UnisNew HavenYale University Art Gallery[9]Huile sur toile, 73.1x54.3 cm
1907-1910Royaume-UniCambridgeFitzwilliam Museum[10]Huile sur toile, 47,6x29,9 cm
1912Collection privéeHuile sur toile
Vers 1912FranceParisPetit PalaisHuile sur toile, 89.5x162 cm
1905-1912Pays-BasAmsterdamStedelijk Museum[11]Pastel, 48x58 cm
1905-1914États-UnisNew YorkMetropolitan Museum of Art[12]Huile sur toile, 66x81 cm

Notes et références

Voir aussi

  • Portail de la peinture
  • Portail de la mythologie grecque
  • Portail des années 1900
  • Portail des années 1910
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.