Le Rocher-Percé

Le Rocher-Percé (ancienne désignation: MRC Pabok) est une municipalité régionale de comté (MRC) du Québec (Canada) dans la région de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. Le chef-lieu de la MRC du Rocher-Percé est Chandler, et la préfète est Nadia Minassian[1].

Pour les articles homonymes, voir Roche Percée.

Le Rocher-Percé
Administration
Pays Canada
Province  Québec
Région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine
Statut municipal Municipalité régionale de comté
Chef-lieu Chandler
Préfet Nadia Minassian
2017 - 2021
Constitution
Démographie
Population 17 282 hab. (2016)
Densité 5,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 31′ 27″ nord, 64° 11′ 56″ ouest
Superficie 307 414 ha = 3 074,14 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Rocher Percé
Fuseau horaire UTC−05:00
Indicatif +1 418, +1 581
Code géographique 2402
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Québec
Le Rocher-Percé
Géolocalisation sur la carte : Canada
Le Rocher-Percé
Géolocalisation sur la carte : Canada
Le Rocher-Percé
Liens
Site web Site officiel

    Géographie

    Subdivisions limitrophes

    Municipalités

    Le Rocher-Percé
    Nom Type Population
    (2016)[2]
    Superficie
    (km2)
    Densité
    (hab./km2)
    Municipalités locales
    Chandler Ville 7 546 419,34 18,0
    Grande-Rivière Ville 3 408 87,86 38,8
    Percé Ville 3 103 431,37 7,2
    Port-Daniel–Gascons Municipalité 2 210 301,60 7,3
    Sainte-Thérèse-de-Gaspé Municipalité 1 015 34,41 29,5
    Territoire non organisé
    Mont-Alexandre - 1 802,22 -
    Total 17 282 3 076,80 5,6

    Le Rocher Percé

    Baigné par les eaux du golfe du Saint-Laurent au Québec, le rocher Percé, creusé d'arches naturelles, mesure 86 mètres de haut et sert de repaire aux fous de Bassan. À marée basse, il est possible de le rejoindre à pied sec, en empruntant un chemin de galets. Le Rocher Percé possédait jadis une seconde arcade qui s'est écroulée en 1845.

    Notes et références

    Liens externes

    • Portail de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
    • Portail du Québec
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.