Le crime était presque parfait

Le crime était presque parfait (Dial M for Murder) est un film américain réalisé en relief par Alfred Hitchcock, sorti en 1954.

Cet article concerne le film d' Alfred Hitchcock. Pour le film de Michael Curtiz, voir Le crime était presque parfait (film, 1947).
Le crime était presque parfait

Titre original Dial M for Murder
Réalisation Alfred Hitchcock
Scénario Frederick Knott
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros.
Pays d’origine États-Unis
Genre Film policier
Durée 105 minutes
Sortie 1954

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Synopsis

Tony Wendice, ancien champion de tennis, craint que sa femme Margot, qui a une aventure avec l'auteur de romans policiers Mark Halliday, n'en vienne à le quitter en le laissant financièrement démuni.

Aussi échafaude-t-il un plan pour faire assassiner Margot par un comparse, Alexandre Swan, pour hériter de cette dernière pendant qu'il se forge un alibi inattaquable. Mais dans toutes les mécaniques bien huilées, un grain de sable peut toujours se glisser. En l'occurrence, le grain de sable consiste dans le fait que le comparse se fait tuer par Margot.

C'est aussi sans compter sur le zèle et l'intelligence d'un inspecteur de police particulièrement perspicace.

Fiche technique

Distribution

Production

Tournage en 3D

Le crime était presque parfait a été originellement filmé en relief stéréoscopique et projection en lumière polarisée, un procédé inventé au début des années 1950 et devenu très en vogue, nécessitant l'usage de lunettes polarisantes lors du visionnage[1].

Hitchcock a parfaitement intégré les possibilités du relief à sa mise en scène, comme dans le très gros plan sur le doigt de Tony Wendice tournant le cadran du téléphone, la main de Margot à la recherche désespérée de la paire de ciseaux ou la clef tendue par l'inspecteur Hubbard à la fin du film. Malheureusement très peu de spectateurs eurent l'occasion de profiter de cette version lors de sa sortie, car une seule ville (Saint-Louis)[réf. nécessaire] le projeta en relief.

De nos jours, le film est régulièrement projeté en relief lors de festivals ou manifestations spécialisées, et par certaines salles de cinéma équipées pour cette technique, celle-ci nécessitant une double projection et un écran métallisé spécial.

Un Blu-ray 3D est désormais disponible.

Autour du film

  • Dial M for Murder est le premier des trois films d'Hitchcock avec l'actrice Grace Kelly[1]
  • Caméo : à la 13e minute, Alfred Hitchcock, faute de pouvoir apparaître en mouvement dans une intrigue presque entièrement en huis clos, fait tout de même une apparition statique, sur la photo que Tony Wendice montre au prétendu capitaine Lesgate, parmi les anciens élèves attablés en compagnie dudit Wendice et de C. A. Swan.
  • La pièce originale fut adaptée en France par Roger Féral sous le titre Crime parfait.
  • Le paquebot Queen Mary apparaît dans une des scènes du film. C'est par lui que Mark Halliday arrive à Londres.
  • La chambre de l’appartement des Wendice est dotée de bow windows (fenêtre arquée) typiques des habitations londoniennes.
  • L'adresse de l’appartement 61 à Charrington Gardens n’existe pas à Londres[2]
  • Les projections en 3D de ce film étaient obligatoirement interrompues par un entracte (d'habitude réservé aux très longs films) pour autoriser le chargement simultané des deux bobines nécessaires à l'effet stéréoscopique, les cabines de projections ne disposant d'ordinaire que de deux appareils.
  • Parce que le cinéaste tenait absolument au très gros plan sur le cadran du téléphone, irréalisable sur un modèle standard à cause de l'indispensable combinaison des deux caméras, un téléphone démesuré et un faux doigt énorme furent photographiés à la place.

Influences

Ce film a influencé de nombreux épisodes de la série télévisée Columbo, notamment l'épisode pilote Inculpé de meurtre (Prescription: Murder) et le quatrième épisode de la septième saison Jeu de mots (How to Dial à Murder), ainsi que le film Meurtre parfait, quasi remake, avec Michael Douglas, Gwyneth Paltrow et Viggo Mortensen.

Notes et références

  1. Olivier Père, « Le crime était presque parfait d'Alfred Hitchcock », Blog d'Olivier Père, (lire en ligne)
  2. (en)Le Londres de Hitchkock

Liens externes

  • Portail du cinéma américain
  • Portail des années 1950
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.