Lee Sedol

Lee Sedol (hangeul : 이세돌, hanja : 李世乭, Yi Se-tol ou Lee Se-dol), né le est un joueur de go professionnel coréen. Classé 9p, il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs mondiaux. En 2016 il arrivait juste derrière Lee Chang-ho par le nombre de titres internationaux remportés.

Dans ce nom coréen, le nom de famille, Lee, précède le nom personnel.
Lee Sedol
Lee Sedol en 2016.
Kanji 李世ドル
Kana イ・セドル
Hangul 이세돌
Hanja 李世乭
Chinois 李世石
Pinyin Lǐ Shì Shí
Date de naissance 2 mars 1983
Lieu de naissance Corée du Sud
1re partie pro. 1995
Classement 9e Dan
Affiliation Hanguk Kiwon

Biographie

Sedol est l'un des meilleurs joueurs coréens, classé 9p (9ème dan professionnel, le niveau le plus élevé au go). Il était considéré par beaucoup, au début des années 2000, comme le meilleur joueur mondial, battant notamment à de nombreuses reprises Lee Chang-Ho, le forçant même à adopter un style plus actif.

Sedol commence à apprendre le go à 6 ans. Son père, 5 dan amateur, donne des cours de go à un groupe d'enfants et Sedol s'intéresse au jeu en le regardant faire. Il montre rapidement des dispositions pour le go, et son père l’entraîne alors plus sérieusement, lui faisant pratiquer intensivement les tsumego et l'envoyant participer à des tournois pour enfants dès que possible. À 9 ans il rejoint l'école de Kweon Kab-yong 8 dan, le dojo d'où sont issus la plupart des meilleurs joueurs coréens de ces vingt dernières années. Il réussit l'examen professionnel en 1995, à l'âge de douze ans[1],[2].

Après des débuts difficiles, il se met à progresser rapidement et devient un joueur de premier plan à partir de 2000. Cette année-là, il remporte notamment son premier titre (5ème Chunwon), enchaîne trente-deux victoires consécutives et est élu meilleur joueur de l'année en Corée du Sud. À partir de 2002, il s'impose comme un des meilleurs joueurs du monde en remportant deux titres internationaux en quelques mois, la 15ème coupe Fujitsu puis la 7ème coupe LG[2]. Il est promu 9 dan à la suite de ce second succès international.

Pendant les années qui suivent, Sedol continue de s'imposer comme un des meilleurs, si ce n'est le meilleur joueur du monde, remportant de nombreux titres nationaux et internationaux. Il développe une rivalité avec un des autres grands de cette période, Gu Li.

En 2009, alors qu'il est encore au sommet de la scène professionnelle, il prend une année sabbatique suite à un désaccord avec la fédération coréenne, la Hanguk Kiwon. Finalement, une solution est trouvée et il revient après seulement six mois d'absence[1]. Il profite de cette pause pour écrire trois livres de commentaires de ses parties avec l'aide de sa sœur. À son retour, il dissipe les doutes sur sa capacité à revenir à son meilleur niveau en gagnant vingt-quatre parties de suite, en remportant notamment un titre international (la première coupe BC Card) et en battant au passage celui qui est considéré comme le meilleur joueur du moment, Kong Jie (en)[3].

Il continue depuis sa carrière professionnelle, restant un des meilleurs joueurs à un âge où la plupart des joueurs de go disparaissent du devant de la scène.

En 2016, il affronte le programme Alphago de Google DeepMind et perd 4-1. Ce match voit la première victoire d'un programme face à un professionnel du plus haut niveau, et a été pour cette raison comparé avec le match d'échecs historique entre Deep Blue et Garry Kasparov en 1997.

Son frère aîné, Lee Sang-hoon, est également joueur de go professionnel[4].

Match contre le programme AlphaGo

Lee Sedol a affronté entre le 9 et le à Séoul le programme informatique AlphaGo développé par Google DeepMind dans un match en 5 parties qu'il a perdu par 1 à 4. AlphaGo avait battu quelques mois auparavant le champion d'Europe Fan Hui (classé 2p) 5 à 0, première victoire d'un ordinateur contre un joueur de go professionnel. Lee Sedol, jouant avec les noirs, a perdu la première partie par abandon après 3 heures et 39 minutes de jeu[5]. Le , jouant avec les blancs, il perd la deuxième partie par abandon[6]. Le , jouant avec les noirs, largement mené au temps, il perd la troisième partie par abandon, après avoir été complètement dominé depuis le début. Le match est désormais gagné par AlphaGo[7]. Le , Lee Sedol, jouant avec les blancs, gagne la quatrième partie par abandon, après un coup brillant qui à complètement décontenancé AlphaGo (le coup 78)[8]. Le , durant la cinquième et dernière partie, longue de près de cinq heures, Lee Sedol a semblé avoir un très léger avantage. À l’inverse, certains coups joués par AlphaGo ont déconcerté les deux présentateurs, qui sont allés jusqu’à évoquer prudemment des « coups non nécessaires », voire émettre l’hypothèse de failles inédites dans son processus de décision. Mais finalement celle-ci s’est montrée solide dans le yose, la phase de consolidation du territoire, et Lee Sedol a fini par laisser filer le chronomètre, alors qu’il était dominé seulement d’un ou deux points sur le goban[9].

Rivalité avec Gu Li et jubango

L'un des principaux rivaux de Lee Sedol au cours de sa carrière est Gu Li. Nés la même année, passés pro la même année, ils dominent à eux deux les années 2000 et cristallisent la lutte entre les professionnels chinois et coréens pendant cette période. Au-delà de leur rivalité devant un goban, Sedol et Gu Li sont de très bons amis[10].

Au , ils ont joué 49 parties officielles au total, soit le record entre deux joueurs jouant dans des pays différents[11]. Le score total est de 24 partout et une partie sans résultat (en 2012, leur partie de la Coupe Samsung donne lieu à un rarissime quadruple ko et doit être rejouée. Gu Li remporte finalement la nouvelle partie[10]).

En 2014, un jubango (en) (une série de dix parties) est organisé entre Lee Sedol et Gu Li. Il s'agit du premier jubango officiel depuis soixante-dix ans et l'un des principaux événements de l'année dans le monde du go. Les parties sont jouées entre le et le . Sedol remporte la série six parties à deux (le résultat final ne pouvant être modifié, les deux dernières parties ne sont pas jouées) et la récompense de cinq millions de renminbi (près de 600 000 euros à cette époque)[10].

Caractère

Lee Sedol est aussi connu à travers le monde pour son caractère atypique, les joueurs de go étant en général plutôt modestes, Fan Hui a de nombreuses anecdotes à son sujet : des journalistes demandèrent à Lee Chang-Ho et Lee Sedol qui était selon eux le plus fort joueur du monde, Lee Chang-Ho, de nature modeste, répondit « C'est difficile à dire, il y a de par le monde bon nombre de joueurs qui sont très forts » ; mais Lee Sedol, quant à lui, répondit : « C'est très certainement moi ». L'opposition de leurs caractères est le reflet de leur opposition de style dans le jeu.

Style de jeu

Lee Sedol est connu pour son agressivité et sa lecture très profonde du jeu, son style est proche de celui de Gu Li mais aussi de celui de Fang You et surtout à l'opposé de Lee Chang-Ho bien que comme Lee Chang-Ho il soit lui aussi très fort en yose. Après la domination mondiale de Lee Chang-Ho qui a mis en lumière un jeu simple et évitant les combats pendant les années 1990, son style renoue un peu avec le style habituel coréen, qui est en général réputé pour son agressivité et sa force en combat.

Palmarès[4]

Il obtient le prix du meilleur joueur de Corée du Sud en 2000[4], 2002, 2007, 2008, 2010, 2011 et 2012[2].

Titres nationaux

Année Titre
2000Bacchus
2000Bae-dal-wang
2000Chunwon
2000Coupe Paedal
2002Coupe BC Card
2002Coupe KTF
2002 Coupe LG Refined Oil
2002Coupe SK Gas
2005Coupe Maxim
2006Coupe GS Caltex
2006Coupe KBS
2006Coupe Maxim
2006Coupe Prices Information
2007Guksu
2007Coupe Maxim
2007Myungin
2007Coupe Prices Information
2008Myungin
2009Guksu
2010Coupe Prices Information
2010Olleh KT
2011Siptan (en)
2011Olleh KT
2012Coupe GS Caltex
2012Myungin
2012Olleh KT
2014Coupe KBS
2014Coupe Maxim
2016Myungin
2016Coupe Maxim

Titres internationaux

Année Titre
2002China-Korea New Pro Wang
2002Coupe Fujitsu
2003Coupe Fujitsu
2003Coupe LG
2004Coupe Samsung
2004World Oza
2005Coupe Fujitsu
2006World Oza
2007Coupe Asian TV
2007Coupe Samsung
2008Coupe Asian TV
2008Coupe Samsung
2008Coupe LG
2010Coupe BC Card
2011Coupe BC Card
2011Coupe Chunlan
2012Coupe Samsung
2015Coupe Asian TV

Bibliographie

  • (en) Go Game Guru, Relentless : Lee Sedol vs Gu Li, Wilmington, USA, Go Game Guru, , 601 p. (ISBN 978-0-9819121-8-9)

Références

  1. Commented Games by Lee Sedol I (ISBN 978-89-90965-37-0)
  2. tableau de la coupe BC Card sur go4go.net
  3. (en) Fiche sur Lee Se-Dol sur le site baduk.kr
  4. « Le champion du monde du jeu de go perd la première manche face à un ordinateur », sur lesoir.be (consulté le 9 mars 2016)
  5. « Jeu de go : Lee Sedol perd la deuxième manche face à l’intelligence artificielle », Le Monde.fr, (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 10 mars 2016)
  6. « Jeu de go : victoire décisive de l’intelligence artificielle contre Lee Sedol », Le Monde.fr, (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 12 mars 2016)
  7. « Jeu de go : première victoire de Lee Sedol contre l’intelligence artificielle de Google », Le Monde.fr, (lire en ligne, consulté le 13 mars 2016)
  8. https://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/03/15/jeu-de-go-pour-lee-sedol-la-victoire-d-alphago-est-psychologique-plus-que-sportive_4883286_4408996.html
  9. Go Game Guru, Relentless : Lee Sedol vs Gu Li, (ISBN 978-0-9819121-8-9)
  10. tableau des parties par paire de joueur

Liens externes

    • Portail du jeu de go
    • Portail de la Corée du Sud
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.