Leonard Orban

Leonard Orban, né le à Brașov, est un homme politique roumain.

Pour les articles homonymes, voir Orban (homonymie).

Leonard Orban

Leonard Orban en 2007.
Fonctions
Ministre roumain des Affaires européennes

(1 an, 3 mois et 1 jour)
Président Traian Băsescu
Premier ministre Emil Boc
Mihai Răzvan Ungureanu
Victor Ponta
Gouvernement Boc II
Ungureanu
Ponta I
Prédécesseur Fonction créée
Successeur Eugen Teodorovici
Commissaire européen au Multilinguisme

(2 ans, 9 mois et 30 jours)
Président José Manuel Durão Barroso
Prédécesseur Ján Figeľ
Successeur Androulla Vassiliou
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Brașov (Roumanie)
Nationalité Roumain
Parti politique Indépendant
Fratrie Ludovic Orban
Diplômé de Université de Brașov
Académie des études économiques
Profession Ingénieur

En 2001, il est nommé adjoint du négociateur en chef de l'adhésion de la Roumanie à l'Union européenne (UE), puis prend deux ans plus tard la tête de l'équipe de négociations, en obtenant le rang secrétaire d'État au ministère de l'Intégration européenne.

Avec l'entrée de son pays dans l'UE, il est désigné premier commissaire européen roumain et se voit attribuer le portefeuille du Multilinguisme. Chargé d'expédier les affaires courantes à la fin de son mandat, en 2009, il n'est pas reconduit par le gouvernement roumain en 2010, et devient conseiller du président Băsescu.

L'année suivante, il entre au gouvernement en tant que ministre des Affaires européennes, fonction qu'il occupe jusqu'en 2012.

Vie de famille

Leonard Orban est le frère aîné de Ludovic Orban, Premier ministre de Roumanie depuis 2019[1].

Il est marié et père d’un enfant[2].

Formation et carrière

Ingénieur

Il entre à l'université de Brașov en 1981, et en ressort cinq ans plus tard avec un diplôme d'ingénieur. Il commence aussitôt à travailler comme ingénieur à l'institut de recherche sur la technologie de fabrication des machines de Bucarest, puis intègre en 1987 l'Académie des études économiques de Bucarest, où il obtient en 1992 un diplôme de sciences économiques[2].

Il devient ensuite ingénieur à l'entreprise pour les constructions industrielles spéciales de Bucarest, puis pour Miercurea Ciuc, qui fabrique des tracteurs agricoles.

Spécialiste des questions européennes

En 1993, il devient conseiller pour les affaires européennes et internationales à la Chambre des députés roumaine. À ce poste, il est notamment chargé des relations avec le Parlement européen, ainsi que de fournir une expertise technique sur les affaires de l'Union européenne à la commission parlementaire de l'Intégration européenne, avant d'occuper, à partir de 1995, la fonction de secrétaire technique de la commission parlementaire mixte Roumanie-UE et des délégations roumaines au Parlement européen et à la Conférence des organes spécialisés dans les affaires communautaires (COSAC).

Parcours politique

Négociations d'adhésion à l'UE

Désigné adjoint du négociateur en chef de l'adhésion de la Roumanie à l'Union européenne en , il prend la direction de l'équipe de négociations en , avec rang de secrétaire d'État au sein du ministère de l'Intégration européenne. Il signe le le traité d'adhésion de la Roumanie à l'Union européenne, et dirige jusqu'en la délégation roumaine chargée de négocier l'entrée du pays dans l'Espace économique européen.

Commissaire européen

Le , le gouvernement de Călin Popescu-Tăriceanu propose sa candidature à la Commission européenne, à la suite de l'échec de celle du sénateur Varujan Vosganian[3],[4]. Il se voit alors attribuer le portefeuille du Multilinguisme[5]  jusqu'ici détenu par le commissaire à l'Éducation, Ján Figeľ  puis réussit son audition le et obtient la confirmation du Parlement européen le . Le , Leonard Orband devient le premier Roumain à intégrer la Commission européenne.

Son mandat prend fin le , mais il doit gérer les affaires courantes dans la mesure où aucun collège n'a été investi par les députés européens. Il quitte finalement ses fonctions le , la Roumanie ayant choisi Dacian Cioloș comme commissaire européen.

Ministre roumain des Affaires européennes

Il devient alors conseiller aux affaires européennes du président Traian Băsescu, avant d'être proposé, le , comme ministre du gouvernement roumain, chargé de la gestion des fonds de l'Union européenne[6]. Il entre en fonction sept jours plus tard. Maintenu en fonction par le nouveau Premier ministre indépendant Mihai Răzvan Ungureanu le , il est confirmé le suivant, lorsque le social-démocrate Victor Ponta accède aux fonctions de chef du gouvernement. Ce dernier décide toutefois de le remplacer à l'issue de la législature, le .

Notes et références

  1. (en) « Who is Romania’s newly appointed prime minister? », sur Romania Insider, (consulté le 26 février 2020).
  2. « Le Président Barroso présente le Commissaire roumain désigné », sur Europa, (consulté le 26 février 2020).
  3. « Bucarest propose Leonard Orban à Bruxelles comme Commissaire européen », sur Les Échos, (consulté le 20 décembre 2019).
  4. « À la seconde tentative, la Roumanie nomme son commissaire européen », sur Le Figaro, (consulté le 20 décembre 2019).
  5. « Le roumain Leonard Orban désigné commissaire au multilinguisme », sur EURACTIV, (consulté le 20 décembre 2019).
  6. « Roumanie : un ex-commissaire de l'UE proposé ministre des Fonds européens », sur Les Échos, (consulté le 16 septembre 2011).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la Roumanie
  • Portail de l’Union européenne
  • Portail de la politique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.