Ligne 90 (Infrabel)

La ligne 90 est une ligne ferroviaire transversale belge du réseau Infrabel qui relie les villes de Denderleeuw à Jurbise via Ath et Grammont et se prolongeait autrefois entre Jurbise et Saint-Ghislain. Longue de 71,8 kilomètres (actuellement 56), elle comporte deux voies à écartement standard, elle est électrifiée sur l'ensemble de son parcours encore existant, sa vitesse de référence est de 120 km/h.

Pour les articles homonymes, voir Ligne 90.

Ligne
90
Ligne de Denderleeuw à Saint-Ghislain

Carte de la ligne
Pays Belgique
Villes desservies Denderleeuw, Ninove, Grammont, Lessines, Ath,
Historique
Mise en service 1847 1876
Électrification 1986 1988
Fermeture [[1959 (entre Jurbise et Saint-Ghislain) dans les chemins de fer|1959 (entre Jurbise et Saint-Ghislain)]]
Concessionnaires Dendre-et-Waes (1851 1876)
État-Belge (1876 1926)
SNCB (1926 2005)
Infrabel (à partir de 2005)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 90
Longueur 56 km
Vitesse de référence 120
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 3000 V continu
Nombre de voies Double voie
Trafic
Propriétaire Infrabel
Exploitant(s) SNCB

Historiquement, elle est composée de trois sections

Historique

Chronologie des ouvertures

Histoire

Alors que le reste de la ligne resta intensément utilisé et sera plus tard électrifié, le tronçon entre Jurbise et Saint-Ghislain, qui permettait de contourner Mons, n’accueillait en temps normal qu'un trafic restreint. Conséquence, le trafic des voyageurs fut définitivement interrompu vers 1940 et cette portion de ligne sera fermée au trafic des marchandises et démantelée en 1959, à part le franchissement du Canal Nimy-Blaton-Péronnes aux alentours de Baudour.

Depuis 2005 Infrabel est « le gestionnaire d'infrastructure du réseau ferroviaire belge ».

Infrastructure Infrabel

Ligne

Cette ligne à double voie et écartement standard est composée de deux tronçons : de Denderleeuw à Ath (ligne 90) et d'Ath à Jurbise (ligne 90C). L'ensemble est électrifié en kV continu, avec une vitesse de référence à 120 km/h. Cette ligne a la particularité d'avoir un kilométrage inversé en deux tronçons : de Denderleeuw à Ath et de Jurbise à Ath[2]; pourtant la « voie A » est celle en direction de Jurbise, même sur la ligne 90C[3].

Gares en service

Liste des gares ouvertes de la ligne avec leur point kilométrique[4].

Le premier kilométrage débute en gare de Denderleeuw (0,000), Iddergem (1,700), Okegem (4,300), Ninove (7,200), Eichem (10,000), Appelterre (12,000), Zandbergen (13,200), Idegem (16,00), Schendelbeke (17,600), Grammont (21,400), Acren (26,100), Lessines (28,500), Houraing (29,600), Papignies (31,600), Rebaix (35,100) et Ath (40,100)[4].

Le deuxième kilométrage, inverse, débute en gare de Jurbise (0,000), Lens (3,500), Cambron-Casteau (7,300), Brugelette (9,00), Mévergnies-Attre (10,400), Maffle (13,500) et Ath (15,600)[4].

Le tronçon entre Erbisœul et Saint-Ghislain comportait une seule gare, à Baudour, celle-ci a fermé et est reconvertie en habitation[5].

Notes et références

  1. Chemin de fer de l'État. Tarif pour le transport des voyageurs. Exposé des résultats de la réforme introduite le 1er mai 1866, Fr. Gobbaerts, 1869, p. 47 intégral (consulté le 18 avril 2012).
  2. Site Infrabel, document de référence du réseau, annexe D.1-1 (modifié par la circulaire 04 I-AR/2011, p. 19 drr_d-01-1-lst3-01.pdf (0.5MB) (consulté le 18 avril 2012).
  3. Infrabel, Carte technique du réseau, document 9700.cdr, édition du .
  4. Site Infrabel, document de référence du réseau, annexe E.1, Distances entre gares et nœuds (19/12/2011), p. 24/40 (3,63 Mo) (consulté le 18 avril 2012).
  5. « Les gares belges d'autrefois. Baudour. Guy Demeulder. », sur users.skynet.be (consulté le 25 mai 2018)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du chemin de fer
  • Portail de la Belgique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.