Ligne de Dijon-Canal à Gevrey-Chambertin

La ligne de Dijon-Canal à Gevrey-Chambertin était une ligne de tramway électrique à voie métrique qui a relié Dijon à Gevrey-Chambertin dans le département de la Côte d'Or entre 1909 et 1953.

Ligne de
Dijon-Canal à Gevrey-Chambertin
Pays France
Historique
Mise en service 1909
Électrification 1909
Fermeture 1953
Concessionnaires TED (1909 1921)
CDCO (1921 1953)
Déclassée (à partir de 1953)
Caractéristiques techniques
Longueur 10,9 km
Écartement Voie métrique (1,000 m)
Électrification V  - Hz
Nombre de voies Anciennement à voie unique

La ligne longue de 10,9 kilomètres a toujours été exploitée en traction électrique.

Historique

La ligne de Dijon-Canal à Gevrey-Chambertin[1] est concédée à la Compagnie des tramways électriques de Dijon (TED) en 1909[2].

Elle est exploitée par cette compagnie jusqu'en 1921, car après cette date le département de la Côte d'Or, qui a racheté la ligne en 1914, en confie l'exploitation à la Compagnie des chemins de fer départementaux de la Côte-d'Or (CDCO)[2].

En 1953, la ligne exploitée entre la gare de Dijon-Canal et Gevrey-Chambertin est fermée[2].

La gare de Dijon-Canal est détruite à la fin des années 1970[3].

Matériel roulant

Matériel de la Compagnie des Tramways Électriques de Dijon

Pour exploiter la ligne, la compagnie TED emploie 6 motrices à 2 essieux :

  • N° 26 à 27 : Motrices Walker provenant de la compagnie des tramways de Lyon
  • N° 28 à 3 1: Motrices De Dietrich Jeumont, livrées neuves en 1909
  • 10 remorques ouvertes de type baladeuse.

Matériel de la Compagnie des Chemins de fer départementaux de la Côte-d'Or

  • N° 1 à 4 : Motrices De Dietrich Jeumont, livrées neuves en 1909 (ex N° 28 à 31)
  • N° 5 et 6: Motrices Satramo, livrées neuves en 1933
  • N° 7 à 9: Motrices Satramo, acquises en seconde main en 1948
  • 4 remorques ouvertes type balladeuses
  • 2 remorques fermées Satramo
  • 2 voitures voyageurs à bogies, ex Chemins de fer départementaux de la Côte-d'Or.

Notes et références

  1. Henri Lartilleux, Géographie des chemins de fel Français, vol. 1, Librairie Chaix, (lire en ligne), p. 12
  2. « Liste des chemins de fer secondaires : Côte d'Or (21) », sur Fédération des amis des chemins de fer secondaires (FACS), (consulté le 18 décembre 2014)
  3. Jean François Bazin, Vivre à Dijon en 1900, Éditions Horvath, , 199 p. (lire en ligne), p. 174

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du chemin de fer
  • Portail des transports en commun
  • Portail de la Côte-d’Or
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.