Ligne de Plouaret à Lannion

La ligne de Plouaret à Lannion est une ligne ferroviaire française à écartement standard et à voie unique électrifiée. Elle constitue un embranchement de la ligne radiale « nord » de desserte ferroviaire de la Bretagne, permettant la desserte de l’agglomération de Lannion.

Ligne de
Plouaret à Lannion
Pays France
Villes desservies Lannion
Historique
Mise en service 1881
Électrification 2000
Concessionnaires Ouest (1875 1908)
État (Non concédée) (1909 1937)
SNCF (1938 1997)
RFF (1997 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 446 000
Longueur 16 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 25 kV – 50 Hz
Nombre de voies Voie unique
Signalisation BAPR-VB
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF
Trafic TGV, TER

Sur le réseau national français, la ligne porte le numéro 446 000 et la voie de port de Lannion le numéro 446 506.

Chronologie

Historique

En août 1865, le maire de Lannion obtient que la gare de Plouaret, située sur l’artère de Paris à Brest ouverte le 26 avril 1865, prenne le nom de Plouaret-Lannion. Si ce changement tente de compenser l’absence de liaison ferroviaire directe à Lannion, les édiles de la ville se battent cependant pour qu’une antenne au départ de Plouaret soit construite.

Ils obtiennent en partie gain de cause, lorsque la ligne de Plouaret à Lannion est concédée à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest par une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la compagnie le . La convention est approuvée à la même date par une loi qui déclare la ligne d'utilité publique[2]. Il faudra encore attendre presque 6 années pour que la ligne soit finalement ouverte, ne desservant entre Plouaret et Lannion que la gare de Kerauzern, hameau éloigné de près de cinq kilomètres du bourg de Ploubezre, dont il dépend administrativement.

Exploitation

Cette ligne est parcourue par deux types de relations[3] :

Projets

Des projets de modernisation sont en cours[Quand ?]. Bien qu'un relèvement de vitesse à 110 km/h au lieu de 80 km/h[4],[5] et même 140 km/h initialement [6], ait été envisagé, les trains continueront à rouler à la vitesse maximale de 80 km/h.

Les travaux envisagés se déroulent sous le régime de protection S9AN°3 (ligne fermée) entre le et le [7].

Notes et références

  1. Alfred Picard, Les chemins de fer français, Éditions Rothschild, Paris, 1884, tome troisième
  2. « N° 4907 - Loi qui déclare d'utilité publique l'établissement de plusieurs chemins de fer et approuve la convention passée avec la Compagnie de l'Ouest pour la concession desdits chemins de fer : 31 décembre 1875 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 11, no 286, , p. 1310 - 1315 (lire en ligne).
  3. Bernard Collardey, « Modernisation du parcours Plouaret - Lannion », Rail Passion, no 209, , p. 9
  4. Renseignements techniques (RT) SNCF/RFF.
  5. http://webissimo.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Formulaire_cas_par_cas_ligne_Plouaret_Lannion_autorise_complet_cle727693-1.pdf
  6. http://www.letelegramme.fr/local/cotes-d-armor/lannion-paimpol/ville/plouaret-lannion-15meur-dans-la-modernisation-de-la-ligne-15-09-2012-1838572.php?xtmc=tgv&xtcr=5
  7. http://ted.europa.eu/udl?uri=TED:NOTICE:72423-2014:TEXT:FR:HTML&src=0

Voir aussi

Article connexe

  • Portail du chemin de fer
  • Portail de la Bretagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.