Ligue des champions de basket-ball 2016-2017

Créée en et inaugurée au cours de la saison 2016-2017, la Basketball Champions League[1] est une compétition européenne de basket, inclusive et reposant sur des critères sportifs. Elle est le fruit d’un partenariat conjoint novateur entre la FIBA et dix ligues de basket européennes (la Belgique, la République Tchèque, la France, l’Allemagne, la Grèce, l’Israël, l’Italie, la Lituanie, la Pologne et la Turquie). La compétition débute le avec la phase de qualifications et se termine le avec la finale du Final Four.

Ligue des champions
2016-2017
Généralités
Sport Basket-ball
Organisateur(s) FIBA Europe
Édition 1re
Lieu(x) Europe
Date Du 27 septembre 2016
au 30 avril 2017
Nations 31 pays
Participants 52 équipes
Matchs joués 300
Site web officiel basketballcl.com

Palmarès
Vainqueur Iberostar Tenerife
Finaliste Bandırma Banvit
Troisième AS Monaco
Meilleur joueur du Final Four : Marius Grigonis
de la saison : Jordan Theodore
Meilleur(s) passeur(s) Jordan Theodore
Meilleur(s) marqueur(s) Nick Minnerath

Navigation

Concept et objectifs

Lancée en , la Basketball Champions League est une compétition de basket destinée à remodeler le paysage des compétitions européennes disputées par les clubs. Elle ouvre de nouveaux horizons en Europe de par sa constitution et les principes qui l’animent et la gouvernent.

Outre l’éclosion de nouveaux talents sur le devant de la scène européenne, la Basketball Champions League se veut une compétition inclusive en regroupant les clubs de plus de 30 pays. Qui plus est, elle cherche à faire primer l’intérêt sportif : les clubs se qualifient par le biais de leurs résultats au sein de leurs championnats nationaux. En ce faisant, la compétition redonne ses lettres de noblesse aux ligues domestiques et met ainsi un point d’orgue à protéger l’intégrité même du basket en traitant tous les clubs de la même façon. 

Format de la compétition

La saison inaugurale de la Basketball Champions League (2016-17) regroupe 52 équipes provenant de 31 pays européens et adopte un format qui s’articule autour de 3 phases principales : les qualifications, la Saison Régulière et les Play-Offs.

Les qualifications (fin septembre - début octobre)

Si 32 équipes sont directement qualifiées pour la Saison Régulière, les 8 dernières places sont attribuées au cours d’une phase de qualification disputée par 20 équipes sous forme de rencontres aller-retour.

La Saison régulière (mi-octobre - fin janvier)

Les 40 équipes engagées pour la saison régulière sont réparties en 5 groupes de 8 équipes et s’affrontent sous forme de matchs aller-retour.

Au cours de ces 280 matchs de saison régulière se disputant les mardis et mercredis, les quatre 1ers de chaque groupe ainsi que les quatre meilleurs 5ème se qualifient pour l’étape suivante : les Play-Offs.

Si les 8 meilleures équipes de la saison régulière (les 1ers de chaque groupe ainsi que les trois meilleurs deuxièmes) se qualifient directement pour la 2ème phase des Play-Offs (Round of 16), les 16 autres équipes restantes doivent disputer la 1re phase au cours de rencontres aller-retour dénommées « Play-Off Qualifiers ».

Un tirage au sort a lieu à la fin de la saison régulière pour décider des différentes oppositions du tour de barrage et des huitièmes de finale.

Au terme de cette saison régulière, 8 équipes (le dernier 5ème parmi les 5 groupes, les 6èmes et les 2 meilleurs 7èmes) sont reversées à l’échelon inférieur, la FIBA Europe Cup.

Les Play-offs (février-mars)

Tour de barrage (Play-Off qualifiers)

Les équipes, premières de leur groupe initial, sont exemptées de ce premier tour de play-offs ainsi que les trois meilleurs deuxièmes. Elle oppose donc les autres équipes qualifiées lors de la saison régulière au cours de matchs aller-retour, à la meilleure différence de points.

2ème phase

Huitièmes de finale

Les vainqueurs des play-off qualifiers rencontrent les équipes directement qualifiées pour les huitièmes de finale. Ces dernières reçoivent au match retour.

Quarts de finale

Un deuxième tirage au sort est organisé pour les quarts de finale qui voient s’opposer les huit équipes qualifiées au terme du tour précédent.

Final Four (28-30 avril)

Le final four voit s’opposer les 4 dernières équipes en lice au cours de matchs à élimination directe.

Équipes engagées

Saison régulière
Lyon-Villeurbanne (Champion) Francfort Skyliners (3e) Iberostar Tenerife (9e) Ostende (Champion)
Strasbourg (Finaliste) Ludwigsburg (5e) Saratov (6e) Spirou Charleroi (2e SR)
Monaco (1er SR) Avellino (3e) Partizan Belgrade (Finaliste) Khimik Youjne (Champion)
Le Mans (Coupe) Venise (5e) Mega Leks (3e) Stelmet Zielona Góra (Champion)
Banvit (5e) Sassari (7e) Cibona Zagreb (Finaliste) Rosa Radom (Finaliste)
Pınar Karşıyaka (6e) Aris Salonique (4e) Domžale (Champion) Nymburk (Champion)
Beşiktaş Istanbul (9e) AEK Athènes (3e) Maccabi Rishon LeZion (Champion) Ventspils (2e SR)
Oldenburg (2e SR) PAOK Salonique (5e) Klaipėdos Neptūnas (Finaliste) Szolnoki Olaj (Champion)
Second tour des qualifications
Uşak (7e) Benfica (Finaliste) Utenos Juventus (5e) Joensuun Kataja (1er SR)
Varèse (9e) Nahariya (4e SR) Mornar Bar (Finaliste) Södertälje Kings (Champion)
Porto (Champion) Academic Sofia (Champion) Igokea (Champion) Bakken Bears (Finaliste)
Premier tour des qualifications
CSM Oradea (Champion) Rilski Sportist (4e) Donar Groningen (Champion) Prievidza (Champion)
Cluj-Napoca (3e SR) Tartu (Finaliste) AEK Larnaca (Champion) Tsmoki Minsk (Champion)
Légende des couleurs
     Vainqueur
     Finaliste
     Éliminés en demi-finales
     Éliminés en quarts de finale
     Éliminés en huitièmes de finale
     Éliminés en barrages
     Éliminés à l’issue de la saison régulière
     Éliminés au second tour de qualification
     Éliminés au premier tour de qualification

Les équipes possédant la mention « SR » (saison régulière) à la suite de leur classement entre parenthèses sont des équipes ayant réalisé une meilleure performance en saison régulière qu'en playoffs. Au contraire, les équipes ne possédant pas la mention « SR » sont des équipes ayant réalisé une performance supérieure ou équivalente en playoffs qu'en saison régulière. Par exemple, Monaco, premier de la saison régulière en France mais éliminé en demi-finale des playoffs se voit attribuer le classement « 1er SR », au contraire de Lyon-Villeurbanne, cinquième de la saison mais vainqueur des playoffs qui obtient la mention « Champion ».

Compétition

Qualifications

Premier tour

Région ARégion B

Groningue
Rilski Sportist
CSM Oradea
AEK Larnaca

Tartu Ülikool/Rock
Tsmoki Minsk
Prievidza
Cluj-Napoca

Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
Groningue 133 - 141 Tartu Ülikool/Rock 76-76 57-65
Rilski Sportist 122 - 146 Tsmoki Minsk 58-72 64-74
CSM Oradea 144 - 131 Prievidza 71-64 73-67
AEK Larnaca 106 - 145 Cluj-Napoca 50-78 56-67

Second tour

Les équipes éliminées au second tour sont reversées en saison régulière de la Coupe d'Europe FIBA 2016-2017.

Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
Tartu Ülikool/Rock 137 - 158 Bakken Bears 67-75 70-83
Tsmoki Minsk 133 - 141 Ironi Nahariya 66-70 67-71
Lukoil Academic 133 - 142 CSM Oradea 75-72 58-70
Uşak Sportif 178 - 156 Cluj-Napoca 93-90 85-66
Joensuun Kataja 156 - 124 Södertälje Kings 97-58 59-66
Benfica 144 - 145 Pallacanestro Varese 72-75 72-70
Porto 140 - 160 Utenos Juventus 81-83 59-77
KK Igokea 131 - 152 KK Mornar Bar 71-69 60-83

Saison régulière

Règles de qualification

Les premiers de chaque groupe ainsi que les trois meilleurs deuxièmes sont directement qualifiées pour les huitièmes de finale. Les deux autres deuxièmes, les troisièmes, les quatrièmes et les quatre meilleurs cinquièmes sont qualifiées pour le premier tour des play-offs. Le plus mauvais cinquième est reversé en compagnie des sixièmes de groupe et des deux meilleurs septièmes en FIBA Europe Cup[2].

Légende des classements
     Qualifié directement pour les huitièmes de finale
     Qualifié pour le premier tour des play-offs
     Reversé en FIBA Europe Cup
     Éliminé

Groupe A

Rang Équipe Pts J G P Pp Pc DiffRésultats (dom.\ext.)
1 AS Monaco 26 14 12 2 1034 919115 Bandırma Banvit 86-71 95-94 75-69 74-56 79-65 99-82 85-77
2 Bandırma Banvit 25 14 11 3 1130 1010120 Francfort Skyliners 70-86 81-74 74-61 72-62 64-70 81-64 102-68
3 ČEZ Basketball Nymburk 24 14 10 4 1124 1005119 Aris Salonique 84-78 58-64 83-79 72-54 62-65 82-66 85-58
4 Aris Salonique 22 14 8 6 1078 99286 ČEZ Basketball Nymburk 86-75 87-72 87-79 85-55 76-66 114-70 78-66
5 Francfort Skyliners 21 14 7 7 978 983-5 Helios Suns Domžale 53-60 56-61 54-62 57-67 59-63 78-59 60-69
6 Ironi Nahariya 19 14 5 9 1013 1035-22 AS Monaco 65-63 65-47 80-66 93-74 59-55 105-86 71-64
7 Helios Suns Domžale 16 14 2 12 834 947-113 Bakken Bears 68-92 71-65 78-92 57-75 68-74 57-94 71-90
8 Bakken Bears 15 14 1 13 963 1263-300 Ironi Nahariya 70-83 75-54 53-85 83-86 76-61 67-73 101-62

Groupe B

Rang Équipe Pts J G P Pp Pc DiffRésultats (dom.\ext.)
1 Le Mans Sarthe Basket 23 14 9 5 1029 93891 Pınar Karşıyaka 99-59 78-65 84-75 77-70 66-79 66-84 79-50
2 Umana Reyer Venise 23 14 9 5 1033 10303 Umana Reyer Venise 75-61 106-91 73-61 73-59 74-62 78-68 89-78
3 Pınar Karşıyaka 23 14 9 5 1046 96383 Avtodor Saratov 74-76 102-67 81-71 93-80 78-95 113-84 59-65
4 Avtodor Saratov 21 14 7 7 1190 114743 Maccabi Rishon LeZion 78-69 79-61 74-98 74-48 73-65 69-88 69-56
5 Maccabi Rishon LeZion 21 14 7 7 1000 9964 Khimik Youjne 60-78 65-64 77-80 60-69 59-82 82-88 78-49
6 CSM CSU Oradea 20 14 6 8 959 1047-88 Le Mans Sarthe Basket 65-61 68-49 81-85 80-72 68-49 57-74 72-61
7 Joensuun Kataja 20 14 6 8 1091 1131-40 Joensuun Kataja 73-83 68-92 97-86 64-72 61-76 77-76 74-80
8 Khimik Youjne 17 14 3 11 929 1025-96 CSM CSU Oradea 56-69 69-73 96-85 69-64 69-66 60-79 101-91

Groupe C

Rang Équipe Pts J G P Pp Pc DiffRésultats (dom.\ext.)
1 ASVEL Lyon-Villeurbanne 24 14 10 4 1063 97786 ASVEL Lyon-Villeurbanne 76-69 70-56 68-64 87-67 83-68 86-70 83-69
2 Neptūnas Klaipėda 24 14 10 4 1051 95893 EWE Baskets Oldenburg 79-81 67-62 63-64 83-71 87-73 78-53 106-77
3 EWE Baskets Oldenburg 24 14 10 4 1070 98387 PAOK Salonique 61-67 79-82 82-73 85-66 85-81 78-69 59-52
4 PAOK Salonique 21 14 7 7 1031 99041 Neptūnas Klaipėda 81-67 69-73 68-63 66-63 84-68 94-60 103-88
5 BK Ventspils 21 14 7 7 1061 10574 Rosa Radom 63-83 66-70 93-85 65-71 63-79 61-74 83-77
6 Muratbey Uşak Sportif 19 14 5 9 1056 1092-36 BK Ventspils 77-72 76-77 54-84 66-61 74-53 91-66 97-86
7 Openjobmetis Varese 18 14 4 10 981 1123-142 Openjobmetis Varese 83-82 76-61 70-75 67-86 62-69 82-88 85-77
8 Rosa Radom 17 14 3 11 959 1092-133 Muratbey Uşak Sportif 70-58 60-65 78-77 65-67 96-76 74-69 87-64

Groupe D

Rang Équipe Pts J G P Pp Pc DiffRésultats (dom.\ext.)
1 Iberostar Tenerife 25 14 11 3 1135 948187 SIG Strasbourg 63-57 72-75 74-64 71-56 68-59 86-61 93-62
2 Sidigas Avellino 24 14 10 4 1048 96187 Sidigas Avellino 72-69 75-76 72-77 75-57 85-61 74-64 53-60
3 SIG Strasbourg 23 14 9 5 1069 97792 Iberostar Tenerife 66-70 66-78 64-57 106-84 73-59 79-57 103-57
4 Juventus Utena 22 14 8 6 1066 1096-30 BC Telenet Oostende 65-66 73-78 66-62 82-70 82-74 59-69 80-60
5 BC Telenet Oostende 20 14 6 8 995 9914 Cibona Zagreb 93-88 83-84 57-85 71-77 87-77 81-72 90-72
6 Cibona Zagreb 19 14 5 9 1082 1155-73 KK Mega Leks 86-82 70-84 73-98 76-70 81-79 77-79 60-53
7 KK Mega Leks 18 14 4 10 1016 1112-96 Juventus Utena 91-84 75-85 71-93 81-71 104-82 85-78 82-74
8 KK Mornar Bar 16 14 3 11 962 1133-171 KK Mornar Bar 70-83 67-76 72-89 74-72 81-92 87-85 73-75

Groupe E

Rang Équipe Pts J G P Pp Pc DiffRésultats (dom.\ext.)
1 Beşiktaş Sompo Japan 26 14 12 2 1178 1050128 AEK Athènes 91-81 71-64 78-88 78-58 82-72 89-69 92-49
2 AEK Athènes 23 14 9 5 1107 992115 Partizan Belgrade 65-69 58-56 86-71 87-88 86-82 70-84 77-67
3 MHP Riesen Ludwigsburg 22 14 8 6 1150 105892 Stelmet Zielona Góra 78-75 80-81 66-84 81-78 72-70 83-86 83-63
4 Partizan Belgrade 22 14 8 6 1038 1046-8 Beşiktaş Sompo Japan 82-68 77-62 85-66 100-70 88-85 68-66 89-74
5 Dinamo Basket Sassari 21 14 7 7 1099 1108-9 Dinamo Basket Sassari 80-78 99-85 74-70 74-75 79-80 95-75 97-88
6 Proximus Spirou Charleroi 20 14 6 8 1040 1113-73 MHP Riesen Ludwigsburg 72-67 64-65 87-77 89-83 75-78 88-66 99-56
7 Stelmet Zielona Góra 18 14 4 10 1020 1084-64 Proximus Spirou Charleroi 58-80 63-65 86-69 75-92 63-57 78-96 92-87
8 Szolnoki Olaj 16 14 2 12 1020 1201-181 Szolnoki Olaj 76-89 55-70 86-75 91-96 73-72 81-91 74-79

Classements particuliers

Meilleurs deuxièmes

Les trois meilleurs deuxièmes sont directement qualifiés pour les huitièmes de finale[2].

Rang Équipe Pts J G P Pp Pc Diff
1 Bandırma Banvit (A2) 24 14 10 4 1130 1010120
2 Neptūnas Klaipėda (C2) 24 14 10 4 1051 95893
3 Sidigas Avellino (D2) 24 14 10 4 1048 96187
4 AEK Athènes (E2) 23 14 9 5 1107 992115
5 Umana Reyer Venise (B2) 23 14 9 5 1033 10303
Meilleurs cinquièmes

Les quatre meilleurs cinquièmes sont qualifiés pour le premier tour des play-offs. L'équipe restante est reversée en FIBA Europe Cup[2].

Rang Équipe Pts J G P Pp Pc Diff
1 BK Ventspils (C5) 21 14 7 7 1061 10574
2 Maccabi Rishon LeZion (B5) 21 14 7 7 1000 9964
3 Francfort Skyliners (A5) 21 14 7 7 978 983-5
4 Dinamo Basket Sassari (E5) 21 14 7 7 1099 1108-9
5 BC Telenet Oostende (D5) 20 14 6 8 995 9914
Meilleurs septièmes

Les deux meilleurs septièmes sont reversés (avec tous les sixièmes de groupe) en FIBA Europe Cup[2].

Rang Équipe Pts J G P Pp Pc Diff
1 Joensuun Kataja (B7) 20 14 6 8 1091 1131-40
2 Stelmet Zielona Góra (E7) 18 14 4 10 1020 1084-64
3 KK Mega Leks (D7) 18 14 4 10 1016 1112-96
4 Openjobmetis Varese (C7) 18 14 4 10 981 1123-142
5 Helios Suns Domžale (A7) 16 14 2 12 834 947-113

Play-offs

Tour de barrage

Le tirage au sort est effectué le vendredi [3]. Les huit meilleurs équipes de la saison régulière participant à ce tour sont têtes de série, ne peuvent se rencontrer entre elles, et reçoivent au match retour. Deux clubs d'un même groupe de saison régulière ne peuvent se rencontrer, ni s'ils proviennent d'un même pays[4]. Les 8 équipes vainqueurs se qualifient pour les huitièmes de finale.

Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
[A4] Aris Salonique 141 - 133 SIG Strasbourg [D3] 71 - 52 71 - 80
[C5] BK Ventspils 135 - 137 Umana Reyer Venise [B2] 74 - 67 61 - 70
[B4] Avtodor Saratov 176 - 182 EWE Baskets Oldenburg [C3] 87 - 84 89 - 98
[D4] Juventus Utena 131 - 153 AEK Athènes [E2] 77 - 78 54 - 75
[C4] PAOK Salonique 156 - 154 Partizan Belgrade [E4] 74 - 76 82 - 78
[B5] Maccabi Rishon LeZion 148 - 167 MHP Riesen Ludwigsburg [E3] 66 - 83 82 - 84
[A5] Francfort Skyliners 142 - 152 Pınar Karşıyaka [B3] 90 - 80 52 - 72
[E5] Dinamo Basket Sassari 157 - 156 ČEZ Basketball Nymburk [A3] 94 - 72 63 - 84

L'équipe 1 reçoit le match aller et se déplace au match retour.

Huitièmes de finale

Un second tirage au sort a lieu pour les huitièmes de finale, suivant celui pour les barrages[3]. Les huit têtes de série sont les huit meilleurs bilans de saison régulière, directement qualifiés pour ce tour-ci. Deux clubs d'un même groupe de saison régulière ne peuvent se rencontrer[4].

Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
[E2] AEK Athènes 156 - 163 AS Monaco [A1] 69 - 68 87 - 95
[C4] PAOK Salonique 120 - 143 Iberostar Tenerife [D1] 66 - 63 54 - 80
[C3] EWE Baskets Oldenburg 143 - 152 Bandırma Banvit [A2] 82 - 82 61 - 70
[B3] Pınar Karşıyaka 171 - 152 Beşiktaş Sompo Japan [E1] 75 - 70 96 - 85
[A4] Aris Salonique 134 - 148 ASVEL Lyon-Villeurbanne [C1] 67 - 67 67 - 81
[E3] MHP Riesen Ludwigsburg 125 - 119 Neptūnas Klaipėda [C2] 73 - 61 52 - 58
[E5] Dinamo Basket Sassari 147 - 129 Le Mans Sarthe Basket [B1] 79 - 63 68 - 66
[B2] Umana Reyer Venise 125 - 117 Sidigas Avellino [D2] 53 - 49 72 - 68

L'équipe 1 reçoit le match aller et se déplace au match retour.

Quarts de finale

Un nouveau tirage au sort est réalisé pour les quarts de finale. Les huit équipes qualifiées sont réunies dans un tirage sans tête de série ni aucune protection de nationalité[5].

Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
ASVEL Lyon-Villeurbanne 113 - 123 Iberostar Tenerife 62 - 62 51 - 61
Pınar Karşıyaka 140 - 145 Umana Reyer Venise 74 - 71 66 - 74
Bandırma Banvit 146 - 145 MHP Riesen Ludwigsburg 87 - 92 59 - 53
AS Monaco 152 - 138 Dinamo Basket Sassari 73 - 62 79 - 76

L'équipe 1 reçoit le match aller et se déplace au match retour.

Final Four

Un dernier tirage au sort est réalisé pour le final four, après que le club de Tenerife a été désigné hôte du tour final de la compétition[6].

1/2 finales Finale
       
  Bandırma Banvit  83
  AS Monaco  74  
  Bandırma Banvit  59
 
    Iberostar Tenerife  63
  Iberostar Tenerife  67
  Umana Reyer Venise  58  
3e place
 
  AS Monaco 91
  Umana Reyer Venise 77

Récompenses individuelles

Récompenses hebdomadaires

MVP par journée

MVP par journée de la saison régulière
Journée Joueur Équipe Pts Reb. P.D. Éval.
1[7] Tyrone Brazelton (1/1) Rosa Radom (1/1)365930
2[8] Joe Ragland (1/1) Sidigas Avellino (1/2)1661029
3[9] Shaquielle McKissic (1/1) Muratbey Uşak Sportif (1/2)2610124
4[10] Vlado Janković (1/1) Aris Salonique (1/1)1910025
5[11] Nick Minnerath (1/2) Avtodor Saratov (1/2)398240
6[12] Geórgios Bógris (1/1) Iberostar Tenerife (1/1)227428
7[13] Kyrylo Fesenko (1/1) Sidigas Avellino (2/2)2513135
8[14] Jimmy Baron (1/1) Neptūnas Klaipėda (1/1)424140
9[15] Novica Veličković (1/1) KK Partizan Belgrade (1/1)205121
10[16] Daniel Mullings (1/1) Joensuun Kataja (1/1)2210425
11[17] Zach Auguste (1/1) Muratbey Uşak Sportif (2/2)3114236
12[18] Chris Kramer (1/1) EWE Baskets Oldenburg (1/1)16101336
13[19] Martin Zeno (1/1) CSM CSU Oradea (1/1)423440
14[20] Nick Minnerath (2/2) Avtodor Saratov (2/2)287327
MVP par tour des play-offs
Tour Joueur Équipe Pts Reb. P.D. Éval.
Barrages[21] Thaddus McFadden (1/1) PAOK Salonique (1/1)
1/8e de finale[22] Mike Green (1/1) Pınar Karşıyaka (1/1)
1/4 de finale[23] Jordan Theodore (1/1) Bandırma Banvit (1/1)

Meilleur cinq par journée

Meilleure équipe par journée de la saison régulière (en gras le MVP de la journée)
Journée PG SG SF PF C
1[24] Tyrone Brazelton (1/1)
Rosa Radom (1/1)
Chris Kramer (1/2)
EWE Baskets Oldenburg (1/4)
Levi Randolph (1/2)
Sidigas Avellino (1/7)
Tim Abromaitis (1/2)
Iberostar Tenerife (1/5)
Vladimir Štimac (1/2)
Beşiktaş Sompo Japan (1/5)
2[25] Joe Ragland (1/3)
Sidigas Avellino (2/7)
Jordan Theodore (1/2)
Bandırma Banvit (1/5)
Howard Sant-Roos (1/2)
ČEZ Basketball Nymburk (1/4)
Levi Randolph (2/2)
Sidigas Avellino (3/7)
Tadas Klimavičius (1/1)
Neptūnas Klaipėda (1/3)
3[26] Branko Mirković (1/1)
CSM CSU Oradea (1/3)
Kwame Vaughn (1/1)
Francfort Skyliners (1/2)
Shaquielle McKissic (1/1)
Muratbey Uşak Sportif (1/2)
Earl Clark (1/1)
Beşiktaş Sompo Japan (2/5)
Brian Qvale (1/2)
EWE Baskets Oldenburg (2/4)
4[27] J'Covan Brown (1/3)
Pınar Karşıyaka (1/5)
Daniel Mullings (1/2)
Joensuun Kataja (1/4)
Vlado Janković (1/1)
Aris Salonique (1/1)
Jack Cooley (1/1)
MHP Riesen Ludwigsburg (1/2)
Ante Žižić (1/1)
Cibona Zagreb (1/2)
5[28] Joe Ragland (2/2)
Sidigas Avellino (4/7)
DeVaughn Akoon-Purcell (1/1)
Bakken Bears (1/1)
Gediminas Orelik (1/1)
Bandırma Banvit (2/5)
Kyle Weems (1/2)
Beşiktaş Sompo Japan (3/5)
Nick Minnerath (1/2)
Avtodor Saratov (1/3)
6[29] Tekele Cotton (1/1)
MHP Riesen Ludwigsburg (2/2)
Zack Wright (1/2)
AS Monaco (1/4)
Sean Barnette (1/1)
CSM CSU Oradea (2/3)
Hrvoje Perić (1/2)
Umana Reyer Venise (1/5)
Georgios Bogris (1/1)
Iberostar Tenerife (2/5)
7[30] Walter Hodge (1/1)
ASVEL Lyon-Villeurbanne (1/2)
Daniel Mullings (2/3)
Joensuun Kataja (2/4)
Nemanja Djurišić (1/1)
Stelmet Zielona Góra (1/1)
Tim Abromaitis (2/2)
Iberostar Tenerife (3/5)
Kyrylo Fesenko (1/2)
Sidigas Avellino (5/7)
8[31] Bryon Allen (1/2)
ČEZ Basketball Nymburk (2/4)
Jimmy Baron (1/1)
Neptūnas Klaipėda (2/3)
Rion Brown (1/1)
Maccabi Rishon LeZion (1/3)
Hrvoje Perić (2/2)
Umana Reyer Venise (2/5)
Vladimir Štimac (2/2)
Beşiktaş Sompo Japan (4/5)
9[32] J'Covan Brown (2/3)
Pınar Karşıyaka (2/5)
David Bell (1/1)
Dinamo Basket Sassari (1/4)
Teemu Rannikko (1/1)
Joensuun Kataja (3/4)
Nik Slavica (1/1)
Cibona Zagreb (2/2)
Novica Veličković (1/1)
KK Partizan Belgrade (1/2)
10[33] Bryon Allen (2/2)
ČEZ Basketball Nymburk (3/4)
Daniel Mullings (3/3)
Joensuun Kataja (4/4)
Patrick Richard (1/1)
Maccabi Rishon LeZion (2/3)
Stefan Birčević (1/1)
KK Partizan Belgrade (2/2)
Romeo Travis (1/1)
SIG Strasbourg (1/1)
11[34] Folarin Campbell (1/1)
BK Ventspils (1/1)
Furkan Korkmaz (1/2)
Bandırma Banvit (3/5)
Howard Sant-Roos (2/2)
ČEZ Basketball Nymburk (4/4)
Zach Auguste (1/1)
Muratbey Uşak Sportif (2/2)
Javon McCrea (1/1)
Maccabi Rishon LeZion (3/3)
12[35] Thaddus McFadden (1/2)
PAOK Salonique (1/2)
Chris Kramer (2/2)
EWE Baskets Oldenburg (3/4)
Aaron Doornekamp (1/1)
Iberostar Tenerife (4/5)
Dušan Šakota (1/1)
AEK Athènes (1/1)
Melvin Ejim (1/2)
Umana Reyer Venise (3/5)
13[36] Joe Ragland (3/3)
Sidigas Avellino (6/7)
Larry Drew (1/1)
Neptūnas Klaipėda (3/3)
Martin Zeno (1/1)
CSM CSU Oradea (3/3)
Kyle Weems (2/2)
Beşiktaş Sompo Japan (5/5)
Vince Hunter (1/1)
Avtodor Saratov (2/3)
14[37] Rok Stipčević (1/1)
Dinamo Basket Sassari (2/4)
Muhammed Baygül (1/1)
Pınar Karşıyaka (3/5)
Quantez Robertson (1/1)
Francfort Skyliners (2/2)
Nick Minnerath (2/2)
Avtodor Saratov (3/3)
Kyrylo Fesenko (2/2)
Sidigas Avellino (7/7)
Meilleure équipe par tour des play-offs (en gras le MVP de chaque tour)
Tour PG SG SF PF C
Barrages[38] J'Covan Brown (3/3)
Pınar Karşıyaka (4/5)
Thaddus McFadden (2/2)
PAOK Salonique (2/2)
Trevor Lacey (1/1)
Dinamo Basket Sassari (3/4)
Michael Bramos (1/1)
Umana Reyer Venise (4/5)
Brian Qvale (2/2)
EWE Baskets Oldenburg (4/4)
1/8e de finale[39] Mike Green (1/1)
Pınar Karşıyaka (5/5)
Jamal Shuler (1/1)
AS Monaco (2/4)
Furkan Korkmaz (2/2)
Bandırma Banvit (4/5)
Duško Savanović (1/1)
Dinamo Basket Sassari (4/4)
Adrian Uter (1/1)
ASVEL Lyon-Villeurbanne (2/2)
1/4 de finale[40] Zack Wright (2/2)
AS Monaco (3/4)
Jordan Theodore (2/2)
Bandırma Banvit (5/5)
Marius Grigonis (1/1)
Iberostar Tenerife (5/5)
Melvin Ejim (2/2)
Umana Reyer Venise (5/5)
Brandon Davies (1/1)
AS Monaco (4/4)
1/2 finales




Finale




Notes et références

  1. (en) « Basketball Champions League - Competition schedule, results, stats, teams and players profile, news, photos and videos. », sur BasketballCL.com (consulté le 21 février 2017)
  2. (en) « Play-offs preview: Questions & Answers », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  3. (en) « Basketball Champions League Play-Off Draws completed, trophy unveiled », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  4. (en) « Basketball Champions League Play-Off Draws explained », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  5. (en) « Basketball Champions League Quarter-Finals Draw explained », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  6. (en) « Tenerife to host Basketball Champions League Final Four », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  7. (en) « Brazelton is Regular Season Week 1 MVP », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  8. (en) « Ragland's all-round performance earns him MVP of the week honours », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  9. (en) « Shaquielle O'neal McKissic flying high to grab MVP of the Week honours », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  10. (en) « Vlado Jankovic scoops Gameday 4 MVP award », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  11. (en) « Slick Nick is the best of Gameday 5 », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  12. (en) « Big, bad Bogris of Iberostar Tenerife claims Gameday 6 MVP », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  13. (en) « Fabulous Fesenko takes Gameday 7 MVP honor », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  14. (en) « Baron shoots his way to MVP of the Week honor », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  15. (en) « Velickovic captures MVP of the Week honor », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  16. (en) « Dazzling Daniel Mullings of Kataja Basket is MVP of the Week », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  17. (en) « Audacious Auguste claims MVP of the Week », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  18. (en) « Triple-double Kramer claims MVP of the Week honor », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  19. (en) « Zeno claims MVP of the Week after dazzling effort », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  20. (en) « Minnerath clinches second MVP of the Week honor », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  21. (en) « Marvelous McFadden is MVP of Play-Off Qualifiers », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  22. (en) « Mike Green claims Round of 16 MVP honor », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  23. (en) « Superman Theodore is MVP of the Play-Off Quarter-Finals », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  24. (en) « Brazelton, Kramer, Randolph, Abromaitis and Stimac named on Team of the Week », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  25. (en) « Ragland, Theodore, Sant-Roos, Randolph and Klimavicius named on Team of the Week », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  26. (en) « Mirkovic, Vaughn, O'neal McKissic, Clark and Qvale named on Team of the Week », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  27. (en) « A fab five in latest Team of the Week », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  28. (en) « A Fantastic Team of the Week for Gameday 5 », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  29. (en) « Big-time performers make Team of the Week », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  30. (en) « Plenty of power and panache in Team of the Week », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  31. (en) « Points explosions, records and clutch efforts lead to Team of Week », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  32. (en) « A quality quintet in Team of the Week », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  33. (en) « Outstanding efforts lead to Team of the Week », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  34. (en) « A lot of razzle, dazzle and power in Team of the Week », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  35. (en) « Slam dunks, scintillating shooting and a triple-double in the Team of the Week », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  36. (en) « The cream rises to the top in the latest Team of the Week », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  37. (en) « Crunch-time excellence in Team of the Week », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  38. (en) « A big thumbs-up to the 'Team of the Play-Off Qualifiers' », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  39. (en) « Stellar displays lead to places on the 'Team of the Round of 16' », sur basketballcl.com, FIBA Europe,
  40. (en) « Wright, Theodore headline Team of the Play-Off Quarter-Finals », sur basketballcl.com, FIBA Europe,

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du basket-ball
  • Portail de l’Europe
  • Portail des années 2010
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.