Limbourg-sur-la-Lahn

Limbourg-sur-la-Lahn[1] ou Limburg an der Lahn est une ville allemande, chef-lieu (Kreisstadt) de l'arrondissement (Landkreis) de Limbourg-Weilbourg en Hesse.

Pour les articles homonymes, voir Limbourg (homonymie).
Ne doit pas être confondu avec Limbourg-sur-la-Lenne ou Limbourg (ville).

Limbourg-sur-la-Lahn
Kreisstadt Limburg a.d. Lahn

Vue de Limbourg-sur-la-Lahn

Héraldique
Administration
Pays Allemagne
Land  Hesse
District
(Regierungsbezirk)
Giessen
Arrondissement
(Landkreis)
Limbourg-Weilbourg
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
8
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Marius Hahn
Code postal 65549-65556
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
06 5 33 009
Indicatif téléphonique 06431
Immatriculation LM, WEL
Démographie
Gentilé limbourgeois
Population 34 255 hab. ()
Densité 759 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 23′ 00″ nord, 8° 04′ 00″ est
Altitude 117 m
Superficie 4 515 ha = 45,15 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Limbourg-sur-la-Lahn
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Limbourg-sur-la-Lahn
Liens
Site web www.limburg.de
    Limbourg avec son agglomération

    Géographie

    Situation géographique

    La ville est située au centre approximatif d'une cuvette entre le Taunus et le Westerwald dans le bassin de Limbourg. Grâce à son climat et à sa terre favorable, ce bassin est une région agricole très productive. Limbourg connaissait depuis le Moyen Âge un trafic de grande importance grâce à ses passages avantageux pour franchir la rivière Lahn.

    Quartiers

    Nr. Quartier (Stadtteil) Population[2]
    1Limbourg (Kernstadt)18.219
    2Lindenholzhausen3270
    3Linter3184
    4Eschhofen2794
    5Offheim2583
    6Staffel2520
    7Dietkirchen1694
    8Ahlbach1259

    Communes avoisinantes

    Les grandes villes les plus proches sont :

    Étymologie

    L'origine du nom Limburg pourrait avoir deux significations :

    • La théorie la plus populaire mais la moins vraisemblable est que la ville tire son nom de Lindwurm, c'est-à-dire la « voivre » ou « vouivre ».
    • Dans une seconde hypothèse, le nom proviendrait du mot gaulois linda, désignant l'eau. On peut le comprendre en rapport avec la rivière Lahn et le ruisseau Linter.

    Histoire

    Appartenances historiques

    Comté d'Isembourg-Limbourg 1258-1406
    Électorat de Trèves 1406-1801
    Nassau-Weilbourg 1801-1806
     Duché de Nassau 1806-1866
    Royaume de Prusse (Province de Hesse-Nassau) 1866-1918
    République de Weimar 1918-1933
     Reich allemand 1933-1945
    Allemagne occupée 1945-1949
    Allemagne 1949-présent

    La localité de Limbourg est citée pour la première fois en 910 sous le nom de « Lintpurc » au moment où la fondation « Saint George » est construite. Elle a été construite autour du château fort nommé Lintpurc au VIIe siècle. Le nom de Lintpurc vient du nom du ruisseau de Linter qui se déverse près du château dans la rivière Lahn (donc Lintpurc signifie « château fort du ruisseau de Linter »). Le château fort a été construit à l'époque des Mérovingiens pour protéger le gué sur la rivière Lahn situé près du ruisseau. La ville a profité de sa position bien située. Pendant le Moyen Âge, elle s'est développée comme ville commerçante. Elle était un des arrêts sur la route commerciale nommé Via publica entre Cologne et Francfort. Le développement de la ville était fortement lié avec la fondation « Saint George » et surtout avec la cathédrale Saint-Georges siège du Diocèse de Limbourg.

    Limbourg est aujourd'hui, avec son centre historique presque complètement conservé et sa magnifique cathédrale, un but touristique de première classe. On peut admirer les maisons à colombage du XIIIe au XVIIIe siècle. Pendant l'assainissement du centre historique, on a découvert une des plus vieilles maisons à colombage d'Allemagne. Il s'agit de la maison gothique « Römer 2-4-6 » qui fut construite en 1235. Le centre de la localité est classé monument historique.

    Le , lors de la bataille de Limbourg, l'arrière-garde française du général Marceau arrête les troupes autrichiennes. La 99e demi-brigade de deuxième formation s'y distingue particulièrement.

    Une partie de la Brigade irlandaise a été recrutée au camp de prisonniers de guerre de Limbourg-sur-la-Lahn, par ou sous la direction de Roger Casement.

    Lors de la Seconde Guerre mondiale, la ville abrite le Stalag XII.

    Politique

    Bourgmestre

    Depuis 1997, le bourgmestre est Martin Richard (CDU).

    Jumelages

    La ville est jumelée à[3] :

    Économie

    • Vectus Verkehrsgesellschaft mbH est une société de transports ferroviaires régionaux.
    • Mundipharma est un laboratoire de recherche pharmaceutique, comptant parmi les plus gros employeurs de la région.
    • Tetra Pak est un des leaders mondiaux de l'emballage alimentaire.
    • Blechwarenfabrik Limburg est une entreprise d'emballages métalliques fondée en 1872.

    Transports

    Sports

    Limbourg est célèbre pour son sport de haut niveau dans les domaines de l'aviron et du hockey sur gazon. Les clubs s'appellent :

    • Limburger Club für Wassersport 1895/1907 e.V.
    • Limburger Hockey Club

    Théâtres

    • Cabaret "Thing e.V."

    Galerie photo

    Personnalités

    Littérature

    • Eugen Stille, Limburg an der Lahn und seine Geschichte, Limburger Vereinsdruckerei, Selbstverlag E. Stille, Limburg/Kassel 1971
    • Heinz Maibach, Dokumente zur Limburger Stadt- und Kreisgeschichte 1870-1945, Limburg 1992
    • Heinz Maibach, Limburg an der Lahn in alten Ansichten, Siebte Auflage, Zaltbommel/Niederlande 1993
    • Limburg im Fluss der Zeit. Schlaglichter aus 1100 Jahren Stadtgeschichte. Limburg 2010 (Beiträge zur Geschichte der Kreisstadt Limburg a. d. Lahn 1)

    Références

    1. Nom usuel francophone selon la division francophone du Groupe d’experts des Nations Unies pour les noms géographiques de l'ONU :
    2. Bevölkerung nach Stadtteilen auf limburg.de, abgerufen am 31. Januar 2014.
    3. « Städtepartnerschaften » Site web de la ville de Limbourg-sur-la-Lahn, consulté le 4 avril 2017.

    Liens externes

    • Portail de la Hesse
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.