Linguee

Linguee est un dictionnaire bilingue gratuit en ligne proposant à l’internaute de comparer plusieurs textes en différentes langues afin de trouver la signification du mot ou de l’expression qu’il cherche. Une page de recherche s’organise comme suit :

  • à gauche de l’écran : une proposition de traduction plus ou moins fiable ;
  • à droite de l’écran : plusieurs dizaines de textes bilingues issus du net contenant l’expression recherchée


Adresse www.linguee.com
Type de site Dictionnaire bilingue
Siège social Cologne ( Allemagne)
Propriétaire DeepL GmbH
Lancement Mai 2010
État actuel En activité

Linguee n’est pas un traducteur automatique. Le contenu est en totalité issu de l’homme et non d’un robot. Les utilisateurs ne peuvent pas corriger les textes bilingues.

Le site offre la prononciation sonore du dictionnaire.

Linguee est disponible en anglais avec portugais, espagnol, allemand, russe et français.

Technique

Un programme détecte les sites bilingues, souvent des textes du parlement européen, des brevets et de l’Unesco[1]. Le contenu traduit va dans la base de données de Linguee, puis un algorithme d’apprentissage automatique juge la qualité et fait un tri selon le niveau de qualité.
Le programme tient compte des utilisateurs pour le classement qui est fonction de la qualité.

On peut trouver un mot ou une expression. On peut aussi trouver du contenu en consultant les requêtes les plus usitées. L’index alphabétique est absent.

Un diagramme permet de savoir si la traduction est souvent utilisée.

Historique

La société Linguee GmbH est fondée à Cologne en [2]. Le site est officiellement lancé en [2].

Depuis , il est le plus grand dictionnaire bilingue du monde[2]. Au milieu de l’année 2011, le site recevait plus de 1,5 million de requêtes par jour[2].

Les investisseurs sont la société Brains2Ventures et la personne Jörg Rheinbold[2].

Le , l'équipe de Linguee lance DeepL[3], un service en ligne de traduction capable de traduire dans sept langues européennes (français, anglais, allemand, espagnol, néerlandais, polonais) auxquelles s'ajoutent le portugais et le russe en . Le traducteur se base sur les outils d'intelligence artificielle et plus particulièrement sur l'entraînement de réseaux neuronaux. DeepL serait trois fois plus performant que Google Traduction[4],[5],[6].

Suite à la création de DeepL, la société Linguee change de nom et devient DeepL GmbH[7]. Son siège social reste à Cologne, en Allemagne[7].

Notes et références

  1. Linguee lance une alternative à Google Translate De bonnes idées, mais encore du travail, si on compare à IATE et Google, Precisement.org, le 18 novembre 2010.
  2. Linguee.fr : Le plus grand dictionnaire en ligne du monde fait peau neuve Aubistrogeek.com, le 6 septembre 2011
  3. « DeepL Press », sur www.deepl.com (consulté le 31 août 2017)
  4. « Deepl, le nouveau traducteur qui prétend surpasser Google Translate », RTL.fr, (lire en ligne, consulté le 31 août 2017)
  5. Julien Cadot, « DeepL : on a mis à l'épreuve le traducteur de Linguee qui promet de ridiculiser Google Trad - Tech - Numerama », Numerama, (lire en ligne, consulté le 31 août 2017)
  6. David Larousserie et Damien Leloup, « Quel est le meilleur service de traduction en ligne ? », Le Monde.fr, (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 31 août 2017)
  7. « Mentions légales », sur www.deepl.com (consulté le 17 octobre 2018)

Liens externes

Page de recherche de Linguee :

  • Portail d’Internet
  • Portail de l’édition numérique
  • Portail des langues
  • Portail de Cologne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.