Liste des ducs de Bourgogne

Le duché de Bourgogne est fondé en 880 à partir du royaume de Bourgogne, par les rois carolingiens Louis III et Carloman II et les membres princiers de leur famille qui se partagent l'Empire carolingien de Charlemagne dont ils ont hérité. Ils féodalisent tous les royaumes carolingiens de France en duchés et comtés vassaux des rois de France.

Duc de Bourgogne

Armoiries de Charles le Téméraire


Dernier titulaire
Charles le Téméraire (fief)
Louis de France (titre de courtoisie)

Création 880 (premier duc de Bourgogne)
Transmission contestée (primogéniture cognatique avec préférence masculine ou primogéniture masculine dans la descendance agnatique du premier titulaire)
Assis sur duché de Bourgogne
Type fief (880)
titre de courtoisie (1697)
Premier titulaire Philippe Ier d'Orléans
Dernier titulaire Charles le Téméraire (fief)
Louis de France (titre de courtoisie)
Extinction (fief)
(titre de courtoisie)
Résidences Palais de Dijon
Hôtel d'Artois
Château de Germolles

Richard II de Bourgogne (dit Richard le Justicier) est nommé marquis puis premier duc de Bourgogne et un des six pairs laïcs primitifs de France par son suzerain le roi Louis III.

Le duc de Bourgogne est lui-même suzerain des comtés suivants :

Liste des ducs

Bosonides

  • 880-921 : Richard le Justicier, chef indiscuté des comtes de toute la région bourguignonne. Titré marquis (titre que reconnaissait le roi), ou duc (titre que lui donnait le peuple[1]).
  • 921-923 : Raoul Ier, fils du précédent. En 923, il devient roi de France et cède le duché à son frère Hugues.
  • 923-952 : Hugues le Noir, frère du précédent.
  • 936 : Hugues le Grand, entreprend la conquête de la Bourgogne et se fait reconnaître par le roi Louis IV dit d'Outremer le titre de duc de Bourgogne. Hugues le Noir se maintient en Autunois et garde Beaune et Nevers dans sa fidélité. À sa mort (952), ses possessions sont partagées entre ses deux gendres :
    • Liétaud, devient comte de Mâcon et d'Outre-Saône,
    • Gilbert de Chalon, unit l'Autunois à ses propres comtés

L'un et l'autre portent le titre de « comes praecipuus Burgondiae », (comte principal des Bourguignons). Le titre ducal reste à Hugues le Grand[2].

Robertiens

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armoiries
7 Otton
(v. 945, Paris - , ?) mort à 20 ans environ
956 - 965 Robertiens Fils d'Hugues le Grand, marié à Liegearde de Chalon, fille héritière de Gilbert de Chalon.
8 Eudes-Henri
(v. 948, ? - , Pouilly-sur-Saône) mort à 54 ans environ
965 - 1002 Robertiens Frère du précédent, élu par les comtes du duché de Bourgogne.
9 Otte-Guillaume
(v. 962, ? - , Dijon) mort à 64 ans environ
1002 - 1004 Robertiens Comte palatin de Bourgogne, beau-fils du précédent.

Capétiens

Première Maison de Bourgogne

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armoiries
10Robert le Pieux
(, Orléans – , Melun) mort à 59 ans
10041016CapétiensEst sacré le à Orléans comme roi associé. Devient roi des Francs à la mort de son père Hugues Capet, le . Devient duc de Bourgogne en 1004, donne le duché à son fils Henri en 1016 mais ce dernier le cédera à son frère Robert.

Meurt le .

11Henri Ier
(, ? – , Vitry-aux-Loges) mort à 52 ans
10161031CapétiensEst sacré le à Reims comme roi associé. Devient roi des Francs à la mort de son père Robert II, le . Meurt le .
13Robert Ier le Vieux
(v. 1011, ? – , Fleurey-sur-Ouche) mort à 65 ans environ
10321076BourgogneRobert Ier était un prince de sang royal français, fils du roi de France Robert II le Pieux et de Constance d'Arles. Il fut duc de Bourgogne de 1032 à 1076, comte de Charolais, de Langres (1027), et d'Auxerre (de 1040 à 1060).
14Hugues Ier
(v. 1056, ? – , Cluny) mort à 37 ans environ
10761079BourgogneFils d'Henri de Bourgogne et de Sybille de Barcelone, et donc petit-fils de Robert Ier le Vieux et arrière-petit-fils du roi de France Robert II le Pieux. Il fut duc de Bourgogne de 1076 à 1079, puis moine à l'abbaye de Cluny, jusqu'à sa mort en 1093.
15Eudes Ier le Roux
(v. 1060, ? – , Tarse) mort à 43 ans environ
10791103BourgogneIl succède à son frère Hugues en tant que duc de Bourgogne de 1079 à 1103. Il épouse en 1080 Sibylle (vers 1065 - † après 1103), fille de Guillaume, comte palatin de Bourgogne. Il meurt à Tarse en Cilicie en le .
16Hugues II le Pacifique
(v. 1085, ? – , ?) mort à 57 ans environ
11031143BourgogneFils du duc Eudes Ier et de Sibylle de Bourgogne. Il combattit sous la bannière du roi Louis VI le Gros contre Henri Ier d'Angleterre en 1109, puis contre Henri V, empereur germanique, qui avait envahi la Champagne en 1124. Il meurt peu après le .
17Eudes II
(1118, ? – , ?) mort à 44 ans
11431162BourgogneFils de Hugues II le Pacifique, duc de Bourgogne, et de Mathilde de Mayenne. Il adopte le premier les armes de Bourgogne. Il meurt le .
18Hugues III
(1148, ? – , Tyr) mort à 44 ans
11621192BourgogneFils de Eudes II, duc de Bourgogne, et de Marie de Blois-Champagne. Il régna d'abord sous la tutelle de sa mère, puis s'en dégagea. Il meurt le .
19Eudes III
(1166, ? – , Lyon) mort à 52 ans
11921218BourgogneFils de Hugues III, duc de Bourgogne, et de Alix de Lorraine, porta le titre de duc de Bourgogne de 1192 à 1218. Il fut le septième duc de Bourgogne de la lignée capétienne. Il meurt le .
Régence (1218 – 1228) : Alix de Vergy, mère du duc Hugues IV.
20Hugues IV
(, ? – , Villaines-en-Duesmois) mort à 59 ans
12181272BourgogneDuc de Bourgogne de 1218 à 1272, roi titulaire de Thessalonique (1266-1272), il est le fils de Eudes III, duc de Bourgogne, et d'Alix de Vergy. Il compta parmi les opposants à la régence de Blanche de Castille et attaqua son soutien, le comte de Champagne en 1229, mais fut contré par la régente. Meurt le .
21Robert II
(1248, ? – , ?) mort à 58 ans
12721306BourgogneTroisième fils d'Hugues IV, duc de Bourgogne et roi titulaire de Thessalonique, et de Yolande de Dreux. Lorsque son père mourut, ses deux frères aînés, Eudes et Jean étaient déjà morts et n'avaient laissé que des filles. Meurt le .
22Hugues V
(1294, ? – , Argilly) mort à 21 ans
13061315BourgogneHugues V de Bourgogne était l'aîné des enfants survivants du duc de Bourgogne Robert II et d'Agnès de France. Petit-fils de Louis IX par sa mère, il était encore enfant à la mort de son père, le , et régna sous la tutelle de sa mère, pendant sa minorité. À peine majeur, il mourut, ne laissant de son règne si court que le souvenir de sa brillante réception comme chevalier.
23Eudes IV
(1295, ? – , Sens) mort à 54 ans
13151349BourgogneFils de Robert II, duc de Bourgogne (1272-1306), et d'Agnès de France. Il était donc, par sa mère, petit-fils de Saint Louis. Par sa sœur aînée Marguerite de Bourgogne (1290-1315), il était le beau-frère du roi de France Louis X le Hutin et l'oncle de la future reine de Navarre Jeanne II.
Régence (1349 – 1361) : Jeanne Ire d'Auvergne, mère du duc Philippe.
24Philippe Ier
(1346, ? – , ?) mort à 15 ans
13491361BourgogneNé posthume en 1346 à Rouvres-en-Plaine (d'où son surnom), succède en 1349 à son grand-père le duc de Bourgogne Eudes IV. Il meurt de la peste le .

Seconde Maison de Bourgogne (Valois-Bourgogne)

Avec Philippe Ier s'éteint la première Maison capétienne de Bourgogne ; le duché est adjugé à Jean II et fait retour au domaine royal. Trois ans plus tard, le roi de France crée un apanage pour son fils Philippe le Hardi.

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armoiries
25Philippe II le Hardi
(, Pontoise – , Hal) mort à 62 ans
13641404Valois-Bourgogne« Philippe le Hardi », est le quatrième et dernier fils du roi Jean II de France, dit « Jean le Bon », et de Bonne de Luxembourg. Il voit le jour à Pontoise le . Il est désigné comme « fils de France, duc de Touraine, duc de Bourgogne, premier Pair de France, comte de Flandre et d'Artois, comte palatin de Bourgogne et de Franche-Comté ». Meurt le .
26Jean sans Peur
(, Dijon – , Montereau-Fault-Yonne) mort à 48 ans
14041419Valois-BourgogneIl est le fils aîné du duc Philippe II de Bourgogne et de la duchesse et comtesse Marguerite III de Flandre et le frère d'Antoine de Bourgogne, comte de Rethel, puis duc de Brabant et de Limbourg. Il fut près de reconstituer l'ancienne Lotharingie. Assassiné par les Armagnacs en 1419.
27Philippe III le Bon
(, Dijon – , Bruges) mort à 70 ans
14191467Valois-BourgognePrince français de la troisième branche bourguignonne de la dynastie capétienne, la maison capétienne de Valois, et duc de Bourgogne et des Pays-Bas bourguignons de 1419 à 1467 et autres titres. Né à Dijon le , il est le fils unique du duc de Bourgogne Jean sans Peur et de Marguerite, fille du duc Albert de Bavière.
28Charles le Téméraire
(, Dijon – , Nancy) mort à 43 ans
14671477Valois-BourgogneAprès Philippe II le Hardi, Jean sans Peur et Philippe III le Bon, il est le quatrième et dernier duc de Bourgogne de la branche des Valois-Bourgogne.
29Marie
(, Bruxelles – , Bruges) morte à 25 ans
14771482Valois-BourgogneFille unique du duc de Bourgogne Charles le Téméraire (1433-1477), et d'Isabelle de Bourbon (1437-1465), elle passe l'essentiel de son principat (1477-1482) à défendre ses droits à l'héritage de son père, disputé par le roi de France.

Après 1477

Après la mort de Charles le Téméraire à Nancy en 1477, le duché de Bourgogne est annexé comme généralité du Royaume de France et le comté de Bourgogne (Franche-Comté) suit comme territoire des Habsbourg et partie du Saint-Empire. Alors la nature de l'inféodation de 1364 fait débat, le roi de France et les Habsbourg se disputent le titre et ce dernier n'est plus utilisé par la monarchie française jusqu'à ce qu'une transaction préliminaire au traité de Nimègue (1679) oblige le roi d'Espagne à renoncer au titre. Deux ans plus tard, Louis XIV donne ce titre à son petit-fils qui vient de naître.

Duché de Bourgogne (titre français)

Le titre est décerné par le roi de France à des princes, et a priori au fils aîné du dauphin :

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armoiries
30Louis de France (1682-1712)1697-1711Maison capétienne de BourbonFils aîné de Louis de France (1661-1711), dit le grand dauphin, et petit-fils de Louis XIV. Il est le père de Louis XV et devint dauphin en 1711. Il est marié à Marie-Adélaïde de Savoie
31Louis de France (1751-1761)1751-1761Maison capétienne de BourbonFils aîné de Louis de France (1729-1765), dauphin, et petit-fils de Louis XV et frère aîné du futur Louis XVI. Une tuberculose osseuse va être la cause de son décès à l'âge de 9 ans.

Titre de courtoisie français

Duché de Bourgogne (titre Habsbourg)

Armoiries de Maximilien Ier où l'on voit les armes de Bourgogne sur l'écu central. On retrouve les armes de Bourgogne sur les armoiries de ses descendants.

En épousant Marie de Bourgogne, Maximilien de Habsbourg reprend à son compte les titres et possessions restantes des Valois-Bourgogne, notamment les Pays-Bas bourguignons (actuel Benelux), le comté de Bourgogne (actuelle Franche-Comté), le titre ducal, l'ordre de la Toison d'or et leur armoiries.

Les Habsbourg continuent en vain de revendiquer le duché de Bourgogne. L'aîné en porte le titre jusqu'au traité de Nimègue, en 1678. Ce dernier traité attribue la Franche-Comté (comté palatin de Bourgogne) à la France, sauf le comté de Montbéliard qui ne devient, volontairement, français que le .

À l'issue de la guerre de Succession d'Espagne, aux traités d'Utrecht (1713), les Habsbourg d'Autriche reçoivent les Pays-Bas, revendiquent l'Ordre de la Toison d'Or (il y a depuis deux ordres, un autrichien et un espagnol). Ils continuent de porter le titre de duc de Bourgogne. L'impératrice Marie-Thérèse le porte dans les documents officiels, et semble être la dernière dans ce cas. Après elle, le titre de duc de Bourgogne paraît absent de la titulature impériale (voir Habsbourg). Le titre se transmet donc aux Bourbons d'Espagne et, durant les périodes républicaines, au chef de la maison d'Espagne. Le roi Philippe VI le porte encore de façon traditionnelle. La Constitution espagnole de 1978 lui accorde le titre de roi d'Espagne mais précise qu'il pourra utiliser les autres titres qui appartiennent à la Couronne.

Ducs Habsbourg de Bourgogne :

Possessions des ducs de Bourgogne

Liste non exhaustive des possessions tenues en nom propres ou en fiefs par les ducs de Bourgogne :

Notes et références

  1. Jean Richard, (Collectif, sous la direction de J. Richard : Joseph Joly, Roland Martin, Jean Marilier, Pierre Quarré, Daniel Ligou, Pierre Lévêque, François Caron), Histoire de la Bourgogne, Éditions Privat, 1988. (ISBN 2-7089-1680-7), p. 131.
  2. Jean Richard, (Collectif, sous la direction de J. Richard : Joseph Joly, Roland Martin, Jean Marilier, Pierre Quarré, Daniel Ligou, Pierre Lévêque, François Caron), Histoire de la Bourgogne, Éditions Privat, 1988. (ISBN 2-7089-1680-7), p. 132.
  3. http://www.lindependant.com/articles/2010-05-29/naissance-a-new-york-de-deux-heritiers-du-trone-de-france-189573.php

Bibliographie

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Liste des ducs de Bourgogne, de la création du duché jusqu'à la conquête des Français.
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Portail de la Bourgogne
  • Portail de la Franche-Comté
  • Portail de l’histoire
  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la politique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.