Liste des gouverneurs d'Algérie

Le [1], le roi des Français, Louis-Philippe Ier, crée un « gouverneur général » chargé tant du « commandement général » que de la « haute administration » des nouvelles « possessions françaises dans le nord de l'Afrique » ou « ancienne régence d'Alger » ; il exerce ses attributions « sous les ordres et la direction » du « ministre secrétaire d'État de la guerre » et est assisté, à cet effet, d'un « intendant civil » et d'un « directeur des finances » ainsi que d'un conseil consultatif comprenant, outre les fonctionnaires sus désignés, l'officier général commandant les troupes, l'officier général commandant la marine, l'intendant militaire et le procureur général.

Gouverneur général (1834-1956)
Résident général (1956-1958)
Délégué général (1958-1962)
Haut-commissaire de la République (1962)

Sceau du Gouvernement Général de l'Algérie sous le Second Empire. 1865


Jean-Baptiste Drouet d'Erlon, premier gouverneur général d'Algérie en 1834.

Création
Mandant État français
Abrogation
Premier titulaire Jean-Baptiste Drouet d'Erlon
Dernier titulaire Christian Fouchet
Résidence officielle

Siège

Vue sur le patio de Dar Hassan Pacha.

Dar Hassan Pacha sert de résidence et de palais d'Hiver aux Gouverneurs généraux[2], il semble avoir exercé cette fonction jusqu'aux années 1950[3].

La locution Gouvernement général (dit également GG) pouvait être aussi bien utilisé, en Algérie, pour désigner le pouvoir exécutif de l'administration coloniale que pour désigner l'immeuble l'abritant, l'actuel Palais du gouvernement. Cet immeuble monumental, comptant 600 bureaux et des salles de réunions, centralisait les services généraux de l'administration française. En forme de H, l'édifice a été bâti entre 1929 et 1934, avec aménagements postérieurs jusqu'en 1955, à Alger boulevard Laferrière, rue Berthèse, rue Saint-Augustin et boulevard du Maréchal Foch, par l'Entreprise Perret Frères selon les plans de l'architecte Jacques Guiauchain[4] et couvre une superficie supérieure à 4 400 m2.

Liste des gouverneurs d'Algérie

Cette liste recense les gouverneurs de l'Algérie française depuis 1830 jusqu'à son indépendance en 1962.

DébutFinTitulaireDatesTitre
Louis Auguste Victor de Ghaisne de Bourmont1773-1846Commandant en chef de l'armée d'expédition d'Afrique[5]
Bertrand Clauzel1772-1842Commandant militaire
Pierre Berthezène1775-1847Commandant militaire
Anne Jean Marie René Savary1774-1833Commandant militaire
Théophile Voirol1781-1853Commandant militaire
Jean-Baptiste Drouet d'Erlon1765-1844Gouverneur général
Bertrand Clauzel1772-1842Gouverneur général
Charles-Marie Denys de Damrémont1783-1837Gouverneur général
Sylvain Charles Valée1773-1846Gouverneur général
Thomas-Robert Bugeaud1784-1849Gouverneur général
Christophe Louis Léon Juchault de Lamoricière1806-1865Gouverneur général remplaçant
Marie-Alphonse Bedeau1804-1863Gouverneur général remplaçant
Henri d'Orléans, duc d'Aumale1822-1897Gouverneur général
[6] Louis Eugène Cavaignac1802-1857Gouverneur général
[7] Nicolas Changarnier1793-1877Gouverneur général
[8] Guillaume Stanislas Marey-Monge1796-1863Gouverneur général par intérim[9]
Viala Charon1794-1880Gouverneur général
Alphonse Henri d'Hautpoul1789-1865Gouverneur général
Aimable Pélissier, duc de Malakoff1794-1864Gouverneur général
Jacques Louis Randon1795-1871Gouverneur général
Suppression des fonctions de gouverneur général de l'Algérie dont les attributions sont confiées au ministre de l'Algérie et des Colonies
Aimable Pélissier, duc de Malakoff1794-1864Gouverneur général
Edmond-Charles de Martimprey[10]1808-1883Gouverneur général par intérim
Patrice de Mac Mahon1808-1893Gouverneur général
Louis Durrieu1812-1877Gouverneur général provisoire
Jean Louis Marie Ladislas Walsin-Esterházy1804-1871Gouverneur général provisoire
Charles du Bouzet1817-1883Commissaire extraordinaire
Alexis Lambert1829-1877Commissaire extraordinaire
Louis Henri de Gueydon1809-1886Gouverneur général
Alfred Chanzy1823-1883Gouverneur général
Albert Grévy1823-1899Gouverneur général provisoire
Louis Tirman1837-1899Gouverneur général
Jules Cambon1845-1935Gouverneur général
Louis Lépine1846-1933Gouverneur général
Édouard Laferrière1813-1901Gouverneur général
Charles Jonnart1857-1927Gouverneur général provisoire
Paul Révoil1856-1914Gouverneur général
Maurice Varnier1851-1919Gouverneur général provisoire
Charles Jonnart1857-1927Gouverneur général
Charles Étienne Lutaud (Charles Lutaud)1855-1921Gouverneur général (était préfet du Rhône)
Charles Jonnart1857-1927Gouverneur général provisoire
Jean-Baptiste Abel1863-1921Gouverneur général
Théodore Steeg1868-1950Gouverneur général
Henri Dubief1866-1930Gouverneur général provisoire
Maurice Viollette1870-1960Gouverneur général
Pierre Bordes1870-1943Gouverneur général
Jules Carde1874-1949Gouverneur général
Georges Le Beau1879-1962Gouverneur général
Jean-Marie Charles Abrial1879-1962Gouverneur général
Maxime Weygand1867-1965Gouverneur général
Yves-Charles Châtel1865-1944Gouverneur général
Marcel Peyrouton1887-1983Gouverneur général
Georges Catroux1877-1969Gouverneur général
[11] Yves Chataigneau1891-1969Gouverneur général
[12],[13],[14],[15],[16],[17],[18] Marcel-Edmond Naegelen1892-1978Gouverneur général
[19] Roger Léonard1898-1987Gouverneur général
[20],[21] Jacques Soustelle1912-1990Gouverneur général
Georges Catroux1877-1969Résident général
Robert Lacoste1898-1989Résident général
André Mutter1901-1973Résident général
[22] Raoul Salan1899-1984Délégué général et commandant en chef des forces armées en Algérie
Paul Delouvrier1914-1995Délégué général[23]
Jean Morin1916-2008Délégué général

Haut-commissaire

À la suite de la signature, le , des accords d'Évian[24],[25], un décret prévoit la création d'un haut-commissaire[26].

DébutFinTitulaireDatesTitre
[27] Christian Fouchet1911-1974Haut-commissaire de la République en Algérie[28],[29]

Cas particuliers

Ministre de l'Algérie et des Colonies

Sous le Second Empire, les fonctions de gouverneur général de l'Algérie sont supprimées par un décret du [30]. Ces fonctions sont transférées ministère de l'Algérie et des colonies créé par décret du [31].

Pendant la période comprise entre le et le , le poste de gouverneur général fut supprimé et l'administration de l'Algérie dépendit alors directement du ministère de la Marine et des Colonies, installé provisoirement à l'hôtel de Beauvau à Paris.

DébutFinTitulaireDatesTitre
[30] [32] Napoléon Joseph Charles Paul Bonaparte1822-1891Ministre de l'Algérie et des Colonies[31]
[32] [33]Eugène Rouher1814-1884Ministre de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux publics, chargé, par intérim, des fonctions de ministre de l'Algérie et des Colonies
[33] Prosper de Chasseloup-Laubat1805-1873Ministre de l'Algérie et des Colonies

Après l'indépendance

À la suite de l'indépendance de l'Algérie, la France est représentée par un ambassadeur. Le premier, Jean-Marcel Jeanneney, fut nommé le , avec le titre d' « ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, haut représentant de la République française en Algérie »[34].

Notes et références

  1. Ordonnance du 22 juillet 1834 relative au commandement et à la haute administration des possessions françaises dans le nord de l'Afrique [lire en ligne]
  2. Hassan Remaoun, L'Algérie: histoire, société et culture, Casbah, (ISBN 9789961641897, lire en ligne)
  3. Nadir Assari, Alger: des origines à la régence turque, Alpha, (ISBN 9789961780152, lire en ligne)
  4. Objet PERAU-334. Bureaux du gouvernement général d'Algérie, Alger. 1929-1934
  5. Ordonnance du 11 avril 1830 qui nomme commandant en chef de l'armée d'expédition d'Afrique M. le comte de Bourmont, ministre de la guerre [lire en ligne]
  6. Arrêté du Gouvernement provisoire de la République du 24 février 1848 portant notamment nomination des ministres du gouvernement provisoire, du nouveau gouverneur général de l'Algérie, d'un maire de Paris, de ses adjoints et du secrétaire général [lire en ligne]
  7. Arrêté du Gouvernement provisoire de la République du 29 avril 1848 qui rappelle à paris le général Cavaignac, et nomme le général Changargnier gouverneur général de l'Algérie [lire en ligne]
  8. Joseph Bard, L'Algérie en 1854 : itinéraire général de Tunis à Tanger ; colonisation -- paysages -- monuments -- culte -- agriculture -- statistique -- hygiène -- industrie -- commerce -- avenir, L. Maison, , 251 p. (lire en ligne)
  9. Adolphe de Chesnel et Jules Duvaux, Dictionnaire des armées de terre et de mer, encyclopédie militaire et maritime, A. Le Chevalier, , 1320 p. (lire en ligne)
  10. « Martimprey (Edmond-Charles, comte de) », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]
  11. Décret du 8 septembre 1944 portant nomination du gouverneur général en Algérie, publié au Journal officiel de la République française du 6 octobre 1944, p. 882 [lire en ligne]
  12. Décret du 12 février 1948 portant nomination du gouverneur général en Algérie, publié au Journal officiel de la République française du 13 février 1948, p. 1569 [lire en ligne]
  13. Décret du 1er octobre 1948 prorogeant la durée des fonctions du gouverneur général en Algérie, publié au Journal officiel de la République française du 2 octobre 1948, p. 9636 [lire en ligne]
  14. Décret du 6 avril 1949 renouvelant pour six mois la mission de M. Naegelen, en qualité de gouverneur général de l'Algérie (à compter du 26 février 1949), publié au Journal officiel de la République française du 8 avril 1949, p. 3592 [lire en ligne]
  15. Décret du 2 août 1949 renouvelant pour six mois la mission de M. Naegelen, en qualité de gouverneur général de l'Algérie (à compter du 26 août 1949), publié au Journal officiel de la République française du 10 août 1949, p. 7907 [lire en ligne]
  16. Décret du 2 février 1950 renouvelant pour six mois la mission de M. Naegelen, en qualité de gouverneur général de l'Algérie (à compter du 26 février 1950), publié au Journal officiel de la République française du 5 février 1950, p. 1384 [lire en ligne]
  17. Décret du 22 août 1950 renouvelant pour six mois la mission de M. Naegelen, en qualité de gouverneur général de l'Algérie (à compter du 26 août 1950), publié au Journal officiel de la République française du 27 août 1950, p. 9176 [lire en ligne]
  18. Décret du 21 février 1951 renouvelant pour six mois la mission de M. Naegelen, en qualité de gouverneur général de l'Algérie (à compter du 26 février 1951), publié au Journal officiel de la République française du 4 mars 1951, p. 2261 [lire en ligne]
  19. Décret du 12 avril 1951 portant nomination du gouverneur général en Algérie, publié au Journal officiel de la République française du 15 avril 1951, p. 3707 [lire en ligne]
  20. Décret du .
  21. Décret du .
  22. Décret n° 58-524 du 9 juin 1958 relatif aux attributions du délégué général et commandant en chef des forces armées en Algérie, publié au Journal officiel de la République française du 10 juin 1958, p. 5439 [lire en ligne]
  23. Décret n° 58-1233 du 16 décembre 1958 relatif à l'exercice de leurs pouvoirs par les autorités civiles et militaires en Algérie, publié au Journal officiel de la République française du 17 décembre 1958, p. 11346 [lire en ligne]
  24. Accord de cessez-le-feu en Algérie, dans Journal officiel de la République française. Lois et décrets, vol. 94e année, no 67, , p. 3019 [fac-similé (page consultée le 17 septembre 2016)].
  25. Déclarations gouvernementales du relatives à l'Algérie, dans Journal officiel de la République française. Lois et décrets, vol. 94e année, no 67, , p. 3019-3032 [fac-similé (page consultée le 17 septembre 2016)].
  26. Décret no 62-306 portant organisation provisoire des pouvoirs publics en Algérie, dans Journal officiel de la République française. Lois et décrets, vol. 94e année, no 67, , p. 3036-3038 [lire en ligne (page consultée le 17 septembre 2016)].
  27. Décret du portant nomination du haut-commissaire de la République en Algérie, dans Journal officiel de la République française. Lois et décrets, vol. 94e année, no 67, , p. 3038 [fac-similé (page consultée le 17 septembre 2016)].
  28. Décret n° 62-390 du 9 avril 1962 pris pour l'application du décret n° 62-306 du 19 mars 1962, notamment son article 11, et portant répartition des attributions entre les services de l'État et les services de l'Algérie, publié au Journal officiel de la République française du 10 avril 1962, p. 3707 [lire en ligne]
  29. Décret n° 62-391 portant organisation du haut-commissariat de la République en Algérie, publié au Journal officiel de la République française du 10 avril 1962, p. 3707 [lire en ligne]
  30. Décret du qui supprime les fonctions de gouverneur général de l'Algérie, dans Bulletin officiel de l'Algérie et des colonies, vol. 1re année, no 1, , p. 37-38 [lire en ligne (page consultée le 17 septembre 2016)].
  31. Décret du 24 juin 1858 qui crée un ministère de l'Algérie et des colonies, et charge de ce ministère S. A. I. le prince Napoléon, dans Bulletin officiel de l'Algérie et des colonies, vol. 1re année, no 1, , texte no 1, p. 2-3 [lire en ligne (page consultée le 17 septembre 2016)].
  32. Décret du qui charge M. Rouher, ministre de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux publics, de l'intérim du ministère de l'Algérie et des Colonies, dans Bulletin des lois de l'Empire français. 11e série, vol. 13, no 671, , texte no 6283, p. 213 [lire en ligne (page consultée le 17 septembre 2016)].
  33. Décret du qui nomme M. le comte Prosper de Chasseloup-Laubat ministre de l'Algérie et des Colonies, et fait cesser l'intérim confié à M. Rouher, ministre de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux publics, dans Bulletin des lois de l'Empire français. 11e série, vol. 13, no 674, , texte no 6321, p. 274 [lire en ligne (page consultée le 17 septembre 2016)].
  34. Décret du portant nomination d'un ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, haut représentant de la République Française en Algérie, dans Journal officiel de la République française. Lois et décrets, vol. 94e année, no 160, , p. 6669 [fac-similé (page consultée le 17 septembre 2016)].

Articles connexes

Autres gouverneurs généraux :

  • Portail de l’histoire
  • Portail de l’Algérie
  • Portail de la France
  • Portail du monde colonial
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.