Liste des intendants de la généralité d'Auch

La Généralité d'Auch est la circonscription des intendants de Gascogne, leur siège est Auch.

Historique

  • 1716 : création de la généralité d'Auch et de Pau en avril,
  • 1767 : la généralité de Pau est réunie à celle de Bayonne,
  • 1774 : la généralité de Bayonne est rattachée à celle d'Auch,
  • 1784 : la généralité de Bayonne est de nouveau réunie à celle de Pau.

Les intendants de police, justice et finances sont créés en 1635 par un édit de Louis XIII, à la demande de Richelieu pour mieux contrôler l'administration locale.

Liste des intendants de la généralité d'Auch

Liste chronologique des Intendants de justice, police et finances de la généralité d'Auch
Date Nom
- Gaspard-François Le Gendre de Lormoy (-)
seigneur de Lormoy
Conseiller au Châtelet par provisions du , reçu le 30 suivant ; Conseiller au parlement de Paris, reçu le . Maître des Requêtes, reçu le ; maître ds Requêtes honoraire le . Intendant de Montauban, le , intendant d'Auch et de Béarn, , intendant à Toursdu à
1719 - Charles-Nicolas Leclerc de Lesseville (-)
seigneur puis comte de Charbonnières, baron d’Authon (Beauce), seigneur du Grand-Bouchet, Les Buis, Saint-Leu, Saint-Prix, Rubelles et autres lieux
conseiller du Roi au parlement de Paris le , conseiller en ses Conseils, maître des requêtes ordinaire en son hôtel le , intendant à Limoges (1716-1718), puis intendant à Tours (1731-1743), président honoraire du parlement de Paris
- Michel Gervais Robert de Pommereu (ou Pomereu)
marquis des Riceys
intendant d'Alençon (1720-1726), intendant de Tours en 1726
- Paul Mailhard de Balosre
conseiller du Roi en ses conseils, maître des requêtes ordinaires de son hôtel
- François-Dominique Barberie de Saint-Contest (-)
marquis de Saint-Contest et de La Châteigneraie
fils de Dominique-Claude Barberie de Saint-Contest
avocat du roi au Châtelet de Paris avec dispense d’âge le , conseiller au parlement en 1724, conseiller maître des requêtes ordinaire en 1728, puis intendant à Caen en 1739 et intendant de Bourgogne, à Dijon de 1740 à 1749, il est envoyé comme ambassadeur en Suisse pour discuter de la frontière avec Genève dans le pays de Gex en 1749, puis ambassadeur aux Pays-Bas en 1750, secrétaire d’État aux affaires étrangères (1751-1754)
1739 - Jean-Nicolas Mégret de Sérilly (-)
comte de Chapelaine, seigneur de Sommessous, Auximont et Vassimont
avocat du roi au Châtelet, avocat général à la Cour des Aides de Paris en 1726, maître des requêtes ordinaire de l'hôtel du Roi en 1732, conseiller d'honneur à la Cour des Aides de Paris, intendant de Navarre et de Béarn en 1739 et d'Auch en 1740, puis intendant de Franche-Comté (1744-1750) et intendant d'Alsace en 1750
- Gaspard-Henri Caze de la Bove
- Étienne-Jean-François-Marie d'Aligre de Boislandry (-)
avocat du roi au Châtelet, le , conseiller au parlement de Paris le , maître des requêtes le , président du Grand Conseil le , intendant d'uch en janvier 1749 puis de Pau, ensuite intendant de Picardie (1751-1754), maître des requêtes honoraire
- Antoine Mégret d'Étigny ( -)
frère cadet de Jean-Nicolas Mégret de Sérilly
En 1765, il soutient les remontrances du parlement de Navarre au roi. Il est disgracié en 1765 et reçoit l'ordre impératif de quitter Pau pour Paris sous 24 heures le . Le le roi nomme deux commissaires départis extraordinaires pour le remplacé qui vont le remplacer à Auch et Pau jusqu'en  :
- Guillaume-Joseph Dupleix de Bacquencourt à Auch,
- Claude Henry Feydeau de Marville à Pau,
Mégret d'Étigny passe son exil sur ses terres de Bourgogne. Il revient malade à Auch en où il meurt
- Étienne-Louis Journet (-)
baron de Beauche, seigneur de Chevannes et Saint- Georges
avocat au parlement, maître des requêtes. Disgracié, peut-être à la suite d'une maladie épizootique dont il n'avait pas su arrêter la propagation
- Gabriel Isaac Douet de La Boullaye
Il est Intendant général des mines, minières et substances terrestres de 1782 jusqu'au
- Charles-Bonaventure-François-Xavier Gravier de Vergennes (1751- )
marquis de Vergennes, neveu de Charles Gravier de Vergennes
Il est guillotiné le 6 thermidor an II ()
1784 - Pierre-Charles Fournier de La Chapelle
1786 - Claude-François Bertrand de Boucheporn (- )
avocat au parlement de Metz en 1761 et avocat général en 1768, conseiller d'honneur au parlement de Metz, intendant de l'île de Corse ( - 1785), puis intendant à Pau et Bayonne (-1787). Condamné à mort comme «aristocrate et ennemi de la chose publique, [qui] avait entretenu des intelligences et des correspondances coupables avec les émigrés et d’autres ennemis de la patrie», par le Tribunal criminel révolutionnaire de Toulouse, il est guillotiné le 2 ventôse an II (), à Toulouse

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Lien externe

  • Portail de la Nouvelle-Aquitaine
  • Portail de Midi-Pyrénées
  • Portail du droit français
  • Portail du royaume de France
  • Portail de la Gascogne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.