Liste des intendants de la généralité de Paris

La Généralité de Paris est la circonscription des intendants de l'Île-de-France, leur siège est Paris.

Les intendants de police, justice et finances sont créés en 1635 par un édit de Louis XIII, à la demande de Richelieu pour mieux contrôler l'administration locale.

Liste des intendants de la généralité de Paris

Liste chronologique des Intendants de justice, police et finances de Paris
Date Nom
Pendant la Fronde Joseph-Antoine Le Febvre de La Barre (1622 - )
fils d'Antoine Le Fèbvre de la Barre, prévôt des marchands de Paris (1650-1654), grand-père du chevalier de la Barre
Il a été intendant de Paris pendant la Fronde, maître des requêtes en 1653, puis intendant du Bourbonnais en 1655, intendant du Dauphiné en 1659, intendant d'Auvergne (1660-1661). L'inimité avec le clan Colbert va le priver de ses fonctions administratives. Il est alors capitaine de vaisseau dans la marine royale en 1661, après avoir participé à la reprise de Cayenne avec Alexandre de Prouville de Tracy, lieutenant général de toute l’Amérique française, en 1664, il est nommé lieutenant général de la Guyane vers 1666, revenu à Paris en 1671, il a participé en tant que commandant de navire de l'ecadre de l'amiral d'Estrées à la bataille de Schooneveld. Il est nommé gouverneur général de la Nouvelle-France le où il succède à Louis de Buade, comte de Frontenac. Jugé mauvais administrateur par Louis XIV, il est remplacé à son poste en par Jacques-René de Brisay, marquis de Denonville
[1]
- Antoine Le Camus seigneur d’Hémery (1603 - )
Reçu conseiller au parlement de Paris le ; Maître des requêtes le ; Président de la chambre des comptes en 1638 ; Conseiller d’État puis Contôleur général des finances le . Épouse en l’église Saint-Jean de Grève à Paris le , Isabelle Feydeau de Brou (1613-1676/1675).
-1653 Nicolas Fouquet ( - )
Fils de François IV Fouquet (1587-1640), conseiller d’État et de Marie de Maupeou (1590-1681); 1631 Avocat au Parlement de Paris; Nommé conseiller au Parlement de Metz avec dispense d’âge (reçu le ); Achète une charge de maître des requêtes (prête serment le , est reçu le ); Achète le domaine de Vaux, qui pendant deux siècles avait été la propriété d'une famille de magistrats, les Lotin de Charny; achète 40 000 livres à Louis de Valois la moitié de la vicomté de Melun; 1642-1643 Intendant de l’armée du nord; 1643-1644 Intendant de justice de police et de finances du Dauphiné; Intendant de Justice et de Finances à l'armée de Flandres; Souscrit une de 24 parts de la Compagnie des Indes Orientales; - Procureur général au Parlement de Paris (reçu le ); -1661 Surintendant des finances; février 1653 Ministre d’État; Arrêté à Nantes; Condamné au bannissement perpétuel; Louis XIV commue la peine en internement à vie;  : Quitte Paris et gagne, sous bonne escorte, après un voyage de trois semaines, la forteresse de Pignerol;

Épouse à Notre-Dame de Nantes Louise Fourché, dame de Quéhillac (née à Rennes le , morte à Paris le ), qui lui apporte 160 000 livres de dot. Le contrat de mariage est du ; Épouse Marie-Madeleine de Castille (vers 1635-) qui lui apporte 100 000 livres de dot.

- 1657 Louis Le Tonnelier de Breteuil (1609 - )
Fils de Claude Le Tonnelier, seigneur de Breteuil et de Marie Le Fèvre de Caumartin, dame de Boissettes; Conseiller au Parlement de Bretagne; Conseiller au Parlement de Paris et commissaire en la première chambre des requêtes du palais; Maître des requêtes; Intendant de Languedoc, Cerdaine et Roussillon; -1680 Contrôleur général des finances et conseiller d’État; Épouse Chrétienne Le Court (1618-1707) veuve de Nicolas de Bragelogne, chevalier, seigneur de la Touche, maître d'hôtel du roi.

- 1658 Louis Boucherat ( - )
Fils de Jean Boucherat, doyen des maîtres des comptes et de Catherine Machault

requêtes, 1637 Correcteur des comptes, 1640 Conseiller au Parlement, Commissaire aux requêtes, Maître des requêtes, 1644 Conseiller d’État semestre, 1652 Intendant du Languedoc, Intendant de Champagne, 1657-1679 Commissaire du roi aux états de Bretagne (excepté les années 1663 et 1665), 1662 Conseiller d’État,  : Maître des requêtes honoraire par lettre, Conseiller d’honneur au Parlement, 1679 Président de la chambre souveraine établie à l’Arsenal pour juger de l’affaire des poisons, 1681 Membre du conseil royal des finances, - : Chancelier et garde des sceaux Chancelier des ordres du roi, Épouse en premières noces Françoise Marchand (morte le ), Épouse Anne Françoise de Loménie (morte le )

1658 - 1666 Thomas Le Lièvre ( - )
Fils de Claude lV, conseiller secrétaire du Roi, et de Catherine Gayant, il devient en 1625 Conseiller au Châtelet, puis le , conseiller au Parlement. Le il est reçu secrétaire du Roi par décès de Claude Le Lievre son père puis le maître des requêtes enfin le président au grand conseil. En 1638 il est conseiller d’État par brevet. Par lettre patentes d' et de ses terres de Fourilles et de Grange-le-Roi sont érigées en marquisat. Le il épouse par contrat de mariage au Châtelet de Paris Anne Faure de Berlize qui lui donne cinq enfants.

1666 - 1668 Jean-Paul de Barillon d’Amonncourt (1628 - )
Maître des requêtes (), Intendant à Paris (1666-1667), Intendant de Flandre (1667-1668), Intendant de justice, police et finances en la généralité d’Amiens, Artois, Hainaut, pays conquis et reconquis (c’est-à-dire Flandre wallonnes et Flandre maritime)(), Conseiller d’État semestre (1672), Ministre plénipotentiaire à Cologne (1673-1689), Conseiller d’État ordinaire (1681), en 1663 il épouse Marie Madeleine Mangot (décédée en 1694)
- 1675 Charles Colbert de Croissy ( - )
Fils de Nicolas Colbert seigneur de Vendières (né en , mort le ) et de Marie Pussort

1654-1663 Intendant des armées de Catalogne, de Provence et de Naples; Intendant d’Alsace; Reçu conseiller au Parlement de Metz; 1658 Président du Conseil souverain d’Alsace; Intendant de Lorraine par commission Reçu président au Parlement de Metz; -1669 Maître des requêtes; -1665 Intendant de Tours et de Poitiers; 1666 Intendant d’Amiens et de Soissons; 1668 Intendant de Flandre; 1668 Conseiller d’État semestre; -1674 Ambassadeur en Angleterre; 1668 Conseiller d’État semestre; 1669 Conseiller d’État ordinaire; Ambassadeur; extraordinaire et plénipotentiaire à Nimègue; Reçu président à mortier au Parlement de Paris; - Secrétaire d’État aux affaires étrangères; Grand trésorier des ordres du roi; Épouse Marguerite Beraud de Croissy (née en 1642, morte le ), fille de Joachim Beraud seigneur de Croissy, grand audiencier de France et de Marguerite de Laistre

- 1681 Vincent Hotman de Fontenay ( -)
seigneur de Fontenay, cousin par alliance de Jean-Baptiste Colbert par son mariage avec Marguerite Colbert
maître des requêtes, intendant à Tours (1656-1658), intendants de Guyenne (1658-1661) puis de nouveau intendant de Tours entre 1662 et 1663,procureur général à la Chambre de justice, en 1663, au moment du procès de Nicolas Fouquet, secrétaire de la commission pour la réformation de la Justice (1665-1667), intendant des finances en 1666, suppléant de Charles Colbert de Croissy comme intendant de Paris entre 1675 et 1679, il le remplace ensuite
- Jean-Jacques Charron de Ménars (-)
marquis de Ménars, il était le beau-frère de Jean-Baptiste Colbert
conseiller au parlement de Paris en , maître des requêtes le , intendant à Orléans (1674-1681), puis président à mortier le . Surintendant de la Maison de la Reine depuis 1672
- Jean-Baptiste Phélypeaux de Pontchartrain (-)
seigneur d’Arzille, spetit-fils de Paul Phélypeaux de Pontchartrain, fils de Louis Ier Phélypeaux de Pontchartrain, frère de Louis II Phélypeaux de Pontchartrain

conseiller au Grand Conseil en 1682, maître des requêtes en 1686, puis conseiller d’État le Épouse sa cousine Anne-Marie de Beauharnais (1644 -), fille de François III, seigneur de la Grillière, Lieutenant Général au bailliage d’Orléans, et de Charlotte de Bugy

- 1724 Armand-Roland Bignon de Blanzy (-)
petit-fils de Jérôme Bignon (1589-1656), fils de Jérôme Bignon (1627-1697) frère de Jérôme Bignon (1658-1725) et de Jean-Paul Bignon, neveu de Jérôme Phélypeaux de Pontchartrain
avocat général à la cour des Aides le , maître des requêtes le , intendant des finances en , conseiller d'État en 1709
- 1728 Nicolas Prosper Bauyn d'Angervilliers ( -)
maître des requêtes le , intendant à Alençon (1704-1706), intendant du Dauphiné (1705-1715), intendant d'Alsace (1715-1724), nommé intendant de Paris le , puis ministre de la Guerre du jusqu'à sa mort en charge, ministre d'État le
- 1739 Louis-Auguste-Achille de Harlay de Bonneuil (-)
seigneur de Bonneuil, comte de Cély. Fils de Nicolas-Auguste de Harlay, intendant de Bourgogne (1683-1688)
conseiller au parlement au Parlement de Paris en 1696, maître des requêtes en 1707, intendant de Béarn (1712-1716), il est nommé le intendant de Metz, avant d'être nommé intendant de Paris
- René Hérault ( - )
Fils de Louis Hérault (1645-1724), collecteur d'impôt, et de sa femme, Jeanne Charlotte Guillard de La Vacherie; avocat du roi au Châtelet de Paris (1721); procureur général au Grand Conseil (); maître des requêtes, intendant de la généralité de Tours (
- 1742 Marc-Pierre de Voyer de Paulmy d'Argenson (-)
comte d'Argenson, fils de Marc-René de Voyer de Paulmy, frère de René-Louis de Voyer de Paulmy
avocat du roi au Châtelet de Paris en 1717, conseiller au parlement de Paris le , maître des Requêtes le , lieutenant général de police du au , intendant à Tours (1721-1722), puis de nouveau lieutenant général de police de Paris du au , chancelier et surintendant des finances du duc d'Orléans du à , conseiller d'État surnuméraire le , premier président du Grand Conseil le , conseiller d'État ordinaire le , enfin ministre d'État le , directeur des fortifications de terre en , ministre de la Guerre le disgracié le , surintendant des postes et relais de France le , directeur général des haras le
- Paul Esprit Feydeau de Brou (-)
seigneur de Brou, Prunelay, la Villeneuve et autres lieux.
Conseiller au parlement de Paris, maître des Requêtes de l'Hôtel du roi, nommé à l'intendance d'Alençon le , puis intendant de Bretagne en 1716, conseiller en tous ses conseils d'État et privé par lettres du , puis intendant de Justice, Police et Finances, Fortifications et vivres en la généralité de Strasbourg le jusqu'en 1742, intendant de l'armée d'Alsace, sous le maréchal duc de Berwick, le , intendant de l'armée du Rhin le sous le même maréchal, puis sous le maréchal de Coigny le , nommé intendant de Paris le jusqu'en 1744, conseiller au Conseil royal des Finances le , conseiller au Conseil des Dépêches le , garde des sceaux de France le , fonctions dont il se démit le .
- Louis Jean Bertier de Sauvigny ( - )
seigneur de Sauvigny, père de Louis Bénigne François Bertier de Sauvigny
intendant de la généralité de Moulins (1738-1740), puis de intendant du Dauphiné (1740-1744), pendant qu'il est intendant de Paris, il a assumé la fonction de premier président du parlement de Paris entre 1771 et 1774, intermède des « parlements Maupeou »
- Louis Bénigne François Bertier de Sauvigny (-)
seigneur de Sauvigny
conseiller au Grand Conseil en 1754, maître des requêtes en 1763, intendant adjoint à Paris en 1768 sous les ordres de son père, surintendant de la Maison de la Reine en 1775 avant de devenir intendant de Paris


Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

  • Portail de Paris
  • Portail du droit français
  • Portail du royaume de France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.