Liste des intendants de la généralité de Strasbourg

La Généralité de Strasbourg est la circonscription des intendants d'Alsace, leur siège est Strasbourg, créée en 1682 par Louis XIV.

Les intendants de police, justice et finances sont créés en 1635 par un édit de Louis XIII, à la demande de Richelieu pour mieux contrôler l'administration locale.

Liste des intendants de la généralité de Strasbourg

Liste chronologique des Intendants de justice, police et finances d'Alsace
Date Nom
1655 - 1662 Charles Colbert de Croissy (1625 ou -
marquis de Croissy
conseiller au parlement de Metz le , nommé auparavant intendant des finances et de la police par Mazarin pour la Haute et Basse Alsace. Le Conseil souverain d'Alsace situé à Ensisheim est créé par un édit de . Un édit du nomme les commissaires de ce Conseil souverain et désigne Charles Colbert de Vandières, marquis de Croissy, comme premier président. Charles Colbert, seigneur de Saint-Marc, est désigné comme procureur général de ce conseil. En , il est pourvu de la quatrième charge de président à mortier du parlement de Metz où il est reçu le . Il quitte alors son poste d'intendant d'Alsace.
1662 - 1670 Charles Colbert de Saint-Marc (-)
lieutenant au bailliage et siège présidial de Reims. Il est nommé le procureur général au Conseil souverain d'Alsace. Il obtient une charge de conseiller au parlement de Metz en où il est reçu le . Il remplace son cousin à l'intendance d'Alsace à la fin de 1662. Il quitte l'intendance d'Alsace en 1670 pour s'installer à Metz où il est reçu président à mortier de son parlement le . En 1714 il demande de présider la chambre tournelle au lieu de la grand chambre à cause de son âge. Il meurt en fonction à 103 ans
1670 - 1673 Mathias Poncet de la Rivière ( -)
comte d'Ablis, seigneur de la Rivière et de Boussinghen, baron de Presle. Frère de Michel Poncet de la Rivière, évêque d'Uzès, père de Michel Poncet de la Rivière, évêque d'Angers
conseiller au parlement de Paris le , conseiller du roi en ses conseils d'État et privé, maître des requêtes ordinaire de son Hôtel en , intendant de justice, police, finances et des troupes dans la Haute et Basse Alsace, pays du Suntgau, Brisgau, et terres adjacentes, puis intendant à Metz (-1674), intendant du Berry (-1682), il est nommé président du Grand Conseil le , puis intendant à Limoges (1683-1684)
1674 - 1698 Jacques de La Grange (- )
seigneur de Trianon
Commissaire des guerres en Flandre, il est nommé où, pendant trois ans, commissaire des guerres, il fait fonction d'intendant d'Alsace. Il remplace à l'armée du Rhin, en 1693, le précédent intendant d'armée, renvoyé sur les plaintes du maréchal de Lorges. Nommé par Louvois pour reprendre en main l'administration. Bien qu'associé au clan Le Tellier, il est révoqué par Louis Le Tellier, marquis de Barbezieux, secrétaire d'État de la Guerre
1698 - 1700 Claude de La Fond ( -)
sieur de La Beuvrière, La Ferté-Gilbert et Limery
conseiller d'État et maître des requêtes ordinaire. intendant de Franche-Comté (1683-1698) avant d'être nommé intendant d'Alsace
1700 - 1715 Félix Le Peletier de La Houssaye ( -)
maître des requêtes, intendant à Soissons en 1694, intendant de Haute-Guyenne (1698-1700). Il est ensuite contrôleur général des finances
1716 - 1724 Nicolas Prosper Bauyn d'Angervilliers (1675-)
intendant à Alençon (1704-1705), intendant du Dauphiné (1705-1716), puis intendant de Paris (1724-1728), ministre de la guerre (1728-1740)
1724 - 1728 Achille-Auguste de Harlay de Bonneuil(-)
comte de Cély
conseiller au parlement au Parlement de Paris en 1696, maître des requêtes en 1707, intendant de Béarn (1712-1716), il est nommé le intendant de Metz, puis intendant de Paris en 1728
1728 - 1743 Paul Esprit Feydeau de Brou (-)
seigneur de Brou, Prunelay, la Villeneuve et autres lieux.
Conseiller au parlement de Paris, maître des Requêtes de l'Hôtel du roi, nommé à l'intendance d'Alençon le , puis intendant de Bretagne en 1716, conseiller en tous ses conseils d'État et privé par lettres du , puis intendant de Justice, Police et Finances, Fortifications et vivres en la généralité de Strasbourg le jusqu'en 1742, intendant de l'armée d'Alsace, sous le maréchal duc de Berwick, le , intendant de l'armée du Rhin le sous le même maréchal, puis sous le maréchal de Coigny le , nommé intendant de Paris le jusqu'en 1744, conseiller au Conseil royal des Finances le , conseiller au Conseil des Dépêches le , garde des sceaux de France le , fonctions dont il se démit le .
1743 - 1744 Julien-Louis Bidé de la Granville (-)
seigneur de la Granville. Un de ses ancêtres a été intendant à Limoges en 1672
maître des requêtes en 1715, intendant d'Auvergne (1723-1730), intendant de Flandre (1730-1743), intendant d'armée de Westphalie, il est nommé intendant d'Alsace le , conseiller d'État semestre en 1740, puis chancelier d'Orléans en 1744 et conseiller d'État en 1750
1744 - 1750 Barthélemy de Vanolles (-)
Conseiller au Grand Conseil en 1707, maître des requêtes en 1722. intendant à Moulins (1729-1734), intendant de Franche-Comté (1734-1743), puis intendant de l'armée de Bavière, enfin intendant d'Alsace en 1744, conseiller d'État semestre en 1750, puis conseiller d'État en 1765
1750 - 1752 Jean-Nicolas Mégret de Serilly (-)
avocat général à la Cour des Aides de Paris en 1726, maître des requêtes en 1732, intendant à Auch (1740-1743), intendant de Franche-Comté (1744-1750) avant d'être nommé intendant d'Alsace
1753 - 1764 Jacques Pineau de Lucé ( 1709 -1764)
seigneur de Viennay
président au Grand Conseil, maître des requêtes, intendant à Tours, intendant de Hainaut, puis conseiller d'État en 1761
1764 - 1777 Louis-Guillaume de Blair de Boisemont
seigneur de Boisemont, Courtemanche et autres lieux
maître des requêtes, intendant à La Rochelle (1749-1755), intendant de la généralité de Valenciennes (1755-1764)
1777 - 1789 Antoine de Chaumont de la Galaizière
conseiller d'État, intendant de Haute-Guyenne (1756-1758), intendant à Nancy (1758-1777)

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

  • Portail de l’Alsace
  • Portail du droit français
  • Portail du royaume de France


Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.