Liste des monarques d'Écosse

Le titre de roi des Écossais (King of Scots en anglais, rex Scottorum en latin) est porté par les souverains du royaume d'Écosse du haut Moyen Âge jusqu'en 1707.

Roi des Écossais
(en) King of Scots

L'étendard royal d'Écosse, adopté au XIIe siècle par Guillaume le Lion.


Anne Stuart, dernière reine des Écossais.

Création 843 (date traditionnelle)
Abrogation 1707 (acte d'Union)
Premier titulaire Kenneth mac Alpin
Dernier titulaire Anne Stuart

Histoire du titre

Au cours du haut Moyen Âge, le territoire du futur royaume d'Écosse est occupé par différents peuples : d'abord les Pictes et les Bretons, puis les Scots venus d'Irlande, les Anglo-Saxons venus de Germanie et enfin les Vikings venus de Scandinavie. La date traditionnellement retenue pour la fondation de la royauté est 843, date à laquelle le roi scots Cináed mac Ailpín aurait conquis les Pictes. Le roi Domnall mac Causantín, mort au château de Dunnottar en 900, est le premier souverain à avoir été appelé rí Alban, « roi d’Alba », dans les Annales d'Ulster ; ceci signifiant roi de Grande-Bretagne ou d'Écosse, la signification d’Alba ayant été fluctuante à cette époque. Tous ses prédécesseurs portaient soit le titre de « roi des Pictes », soit celui de « roi de Fortriú ».

Jusqu'au début du XIe siècle, la succession au trône suit le principe de tanistrie : elle alterne entre les descendants de deux des fils de Cináed mac Ailpín. Ce système est abandonné à partir du règne de Máel Coluim mac Cináeda.

À partir de 1603, les rois d'Écosse de la maison Stuart occupent également le trône du royaume d'Angleterre, mais les deux pays conservent des institutions séparées. Cette union des Couronnes dure jusqu'en 1707, qui voit la fusion de l'Écosse et de l'Angleterre au sein du nouveau royaume de Grande-Bretagne en vertu de l'acte d'Union.

Le dictateur ougandais Idi Amin Dada, au pouvoir entre 1971 et 1979, s'attribue un grand nombre de décorations et titres honorifiques fantaisistes, dont celui de roi d'Écosse. Cette prétention donne son titre au roman de Giles Foden sur Idi Admin Dada, Le Dernier Roi d'Écosse, ainsi qu'à son adaptation au cinéma.

Liste des rois et reines des Écossais

Maison d'Alpin (843-1034)

Portrait Nom Règne Notes
Kenneth Ier
(Cináed mac Ailpín)

(vers 810 – )
843858
Donald Ier
(Domnall mac Ailpín)

(vers 813 – )
858862
Constantin Ier
(Causantín mac Cináeda)

(836 – 876)
862876
Áed
(Áed mac Cináeda)

(840 – 878)
877878
Eochaid
(Eochaid mac Run)
878889 ?
Giric Ier
(Giric I mac Dúngail)
878889 ?
Donald II
(Domnall mac Causantín)

(mort en 900)
889900
Constantin II
(Causantín mac Áeda)

(874? – 952)
900943
Malcolm Ier
(Máel Coluim mac Domnaill)

(mort en 954)
943954
Indulf
(Ildulb mac Causantín)

(mort en 962)
954962
Dubh
(Dub mac Maíl Coluim)

(mort en 967)
962967
Culen
(Cuilén mac Ildulb)

(mort en 971)
967971
Amlaíb
(Amlaíb mac Ilduilb)
après 973977 ?
Kenneth II
(Cináed mac Máel Coluim)

(mort en 995)
971995
Constantin III
(Causantín mac Cuilén)

(mort en 997)
995997
Kenneth III
(Cináed mac Duib)

(mort le )
9971005
  • Fils de Dubh.
  • Son fils Giric II (Girgh mac Kinat mac Duff), mort en 1005, est associé au trône.
  • Surnommé An Donn « le Chef » ou « le Brun » dans la Prophétie de Berchán.
Malcolm II
(Máel Coluim mac Cináeda)

(mort le )
10051034

Maison de Dunkeld (1034-1290)

Portrait Nom Règne Notes
Duncan Ier
(Donnchad mac Crinan)

(1001 – )
10341040
Macbeth
(Mac Bethad mac Findlaích)

(1005 – )
10401057
Lulach
(Lulach mac Gille Coemgáin)

(1029 – )
10571058
Malcolm III « Canmore »
(Máel Coluim mac Donnchada)

(vers 1031 – )
10581093
  • Fils aîné de Duncan Ier.
  • Son surnom Canmore signifie « Grand Chef » en gaélique[6].
  • Peut-être sacré à Scone le .
Donald III « Bán »
(Domnall Bán mac Donnchada)

(mort en 1099)
10931094
  • Deuxième fils de Duncan Ier et frère cadet de Malcolm III.
  • Son surnom Bán signifie « le Blond » ou « le Beau » en gaélique[7].
  • Il est détrôné par son neveu Duncan en [8].
Duncan II
(Donnchad mac Maíl Choluim)

(mort le )
1094
  • Fils aîné de Malcolm III et de sa première femme Ingibiorg Finnsdottir.
  • Il s'empare de l'Écosse à la tête d'une armée anglo-normande[8].
  • Il est assassiné à Mondynes par Máel Petair des Mearns (en), mormaer des Mearns[8].
Donald III « Bán »
(Domnall Bán mac Donnchada)

(mort en 1099)
10941097
  • Il reprend le pouvoir à la mort de Duncan, associé avec son neveu Edmond, le fils de Malcolm III et de sa deuxième femme Marguerite de Wessex[9].
  • Donald et Edmond sont vaincus par Edgar, un autre fils de Malcolm III[10].
Edgar
(Étgar mac Maíl Choluim)

(vers 1074 – )
10971107
  • Quatrième fils de Malcolm III et de Marguerite de Wessex[11].
  • Jamais marié, il meurt sans laisser d'enfants[12].
Alexandre Ier
(Alaxandair mac Maíl Choluim)

(vers 1078 – )
11071124
David Ier
(Dabíd mac Maíl Choluim)

(1083 x 1085 – )
11241153
Malcolm IV « le Vierge »
(Máel Coluim mac Eanric)

()
11531165
Guillaume Ier « le Lion »
(Uilliam mac Eanric)

(1142/1143 – )
11651214
Alexandre II
(Alaxandair mac Uilliam)

()
12141249
Alexandre III
(Alaxandair mac Alaxandair)

()
12491286
  • Fils unique d'Alexandre II et de Marie de Coucy.
  • Sacré le à Scone.
  • Ses deux fils et sa fille meurent avant lui[20].
Marguerite « la Vierge de Norvège »
()
12861290

Maison de Balliol (1292-1296)

La mort de Marguerite donne lieu à une crise de succession qui dure près de deux ans.

Portrait Nom Règne Notes
Jean Balliol
(John Balliol)

(vers 1249 – )
12921296

Après l'abdication de Jean Balliol, l'Écosse reste privée de roi pendant dix ans. Le royaume est gouverné par une série de Gardiens.

Maison de Bruce (1306-1371)

Portrait Nom Règne Notes
Robert Ier
(Robert the Bruce)

()
13061329
David II
(David Bruce)

()
13291371

Maison Stewart/Stuart (1371-1651)

Stewart (1371-1567)

Stuart est la forme francisée du nom Stewart, adoptée par Marie Stuart lorsqu'elle devient reine de France au XVIe siècle. Cette orthographe est reprise par ses successeurs.

Portrait Nom Règne Notes Armoiries
Robert II
()
13711390
Robert III
(vers 1337 – )
13901406
Jacques Ier
()
14061437
Jacques II
()
14371460
Jacques III
(1451 ou 1452 – )
14601488
Jacques IV
()
14881513
Jacques V
()
15131542
Marie Ire
()
15421567

Stuart (1567-1651)

Portrait Nom Règne Notes Armoiries
Jacques VI
()
15671625
  • Fils de Marie Ire et de son deuxième époux Henry Stuart, Lord Darnley. Par son père, il descend d'une branche cadette de la maison Stuart issue d'Alexandre Stuart (1214-1283).
  • Sacré le à Stirling[40].
  • Il devient roi d'Angleterre en 1603 sous le nom de Jacques Ier. Bien qu'il adopte le titre de « roi de Grande-Bretagne » en 1604, les deux royaumes restent distincts[42].
Charles Ier
()
16251649
Charles II
()
16491651

Interrègne (1651-1659)

Après la bataille de Worcester, l'Écosse est placée sous un gouvernement militaire dirigé par le général George Monck. Elle est rattachée au Commonwealth d'Angleterre en vertu du Tender of Union (en) de 1652, qui dissout le Parlement écossais. L'Écosse est dès lors gouvernée par le Lord Protecteur Oliver Cromwell de 1653 à 1658, puis par son fils Richard jusqu'à sa démission en 1659.

Maison Stuart (1660-1707)

Portrait Nom Règne Notes Armoiries
Charles II
()
16601685
Jacques VII
()
16851688
Marie II
()
16891694
Guillaume II
()
16891702
  • Stathouder des Provinces-Unies, il épouse Marie II le .
  • Proclamé roi d'Écosse avec sa femme le .
  • Il ne se remarie pas après la mort de Marie et meurt sans descendance.
Anne
()
17021707

Arbre généalogique simplifié

Articles connexes

Références

  1. Duchein 1998, p. 51.
  2. Duchein 1998, p. 54.
  3. Oram 2006, p. 46.
  4. Duchein 1998, p. 55.
  5. Duchein 1998, p. 56.
  6. Duchein 1998, p. 59.
  7. Oram 2006, p. 57.
  8. Oram 2006, p. 58.
  9. Oram 2006, p. 58-59.
  10. Duchein 1998, p. 66.
  11. Oram 2006, p. 60.
  12. Oram 2006, p. 61.
  13. Oram 2006, p. 62.
  14. Oram 2006, p. 64.
  15. Oram 2006, p. 73.
  16. Duchein 1998, p. 72.
  17. Oram 2006, p. 76.
  18. Oram 2006, p. 77.
  19. Oram 2006, p. 85.
  20. Oram 2006, p. 102.
  21. Oram 2006, p. 107.
  22. Duchein 1998, p. 89-92.
  23. Duchein 1998, p. 99.
  24. Duchein 1998, p. 109.
  25. Duchein 1998, p. 122-124.
  26. Duchein 1998, p. 124-125.
  27. Oram 2006, p. 142.
  28. Oram 2006, p. 197.
  29. Oram 2006, p. 198.
  30. Oram 2006, p. 199.
  31. Duchein 1998, p. 141.
  32. Duchein 1998, p. 149.
  33. Oram 2006, p. 212.
  34. Duchein 1998, p. 152.
  35. Oram 2006, p. 220.
  36. Duchein 1998, p. 156-157.
  37. Oram 2006, p. 229.
  38. Duchein 1998, p. 160-161.
  39. Oram 2006, p. 248.
  40. Duchein 1998, p. 223.
  41. Duchein 1998, p. 232-234.
  42. Duchein 1998, p. 252-255.
  43. Oram 2006, p. 272.
  44. Duchein 1998, p. 267.
  45. Oram 2006, p. 276.
  46. Oram 2006, p. 277.
  47. Duchein 1998, p. 283-286.
  48. Duchein 1998, p. 287.
  49. Oram 2006, p. 285, 296.
  50. Oram 2006, p. 288-289.
  51. Oram 2006, p. 293.

Bibliographie

  • Michel Duchein, Histoire de l'Écosse, Fayard, (ISBN 978-2-213-60228-8).
  • (en) Richard Oram, The Kings and Queens of Scotland, Tempus, (ISBN 0-7524-3814-X).
  • Portail de l’Écosse
  • Portail de la monarchie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.