Liste des passes de cape

La cape était à l'origine un vêtement en laine que portaient les matadors sur leurs épaules comme le montre la gravure de Francisco de Goya : Le Cid Campeador. Actuellement en coton, elle est généralement rose et jaune, parfois rose et bleu, mais elle a eu toutes les couleurs au cours des siècles. Sa taille varie de 1 à 1,20 m[1]. Elle a même été utilisée autrefois comme bouclier, enroulée autour du bras gauche[2], et actuellement, les tailleurs des toreros la confectionnent à la mesure de chaque matador[3]. La cape ou capote de Brega est utilisée à la fois par les banderilleros pour la mise en place du taureau, pour se protéger lors du premier tercio de la lidia, et par le matador pour exécuter plusieurs passes dont la plus courante est la véronique[4]. Elle est aussi utilisée pour emmener le taureau à la pique du Picador et pour l'en retirer. Il est interdit aux subalternes de la cuadrilla de retirer la cape brusquement sous les yeux de l'animal (recortar) pour couper sa charge et l'obliger à se retourner violemment, ce qui handicaperait le taureau[5]. Pour une utilisation harmonieuse de la cape, le matador doit s'attacher à templar.

Capote de brega - Torero réalisant une passe de capote en début de lidia
El Cid Campeador combattant un taureau à la lance, gravure n°11 de La Tauromaquia de Goya.

Il existe une grande variété de passe de cape. Beaucoup avait été abandonnées en Europe jusque dans les années 1990, et elles ont réapparu avec les jeunes matadors ayant toréé en Amérique latine où l'on apprécie beaucoup ces "suertes de capote" et où les taureaux, plus vifs et plus légers "passent" mieux.

Liste non exhaustive

Bibliographie

  • Auguste Lafront et Paco Tolosa, Encyclopédie de la corrida, Paris, Prisma,
  • Paul Casanova et Pierre Dupuy, Toreros pour l’Histoire, Besançon, La Manufacture, (ISBN 978-2-7377-0269-3, LCCN 91187675)
  • Claude Popelin et Yves Harté, La Tauromachie, Paris, Le Seuil, 1970 et 1994 (ISBN 978-2-02-021433-9)préface de Jean Lacouture et François Zumbiehl
  • Robert Bérard (dir.), Histoire et dictionnaire de la Tauromachie, Paris, Bouquins Laffont, (ISBN 978-2-221-09246-0)

Notes et références

Liens externes

  • Portail de la tauromachie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.