Liste des prix littéraires de la Communauté française de Belgique

Les prix littéraires de la Communauté française sont attribués par le Service de la promotion des Lettres à des écrivains de la Communauté française de Belgique afin de participer à la promotion de leurs œuvres.

Il récompense les auteurs débutants ayant publié un premier titre, les écrivains confirmés dont il couronne la carrière, les traducteurs des auteurs de la Communauté française et les personnes qui par leurs publications ont participé au rayonnement à l'étranger.

Prix de la première œuvre

Décerné pour la première fois en 1997, ce prix annuel d'un montant de 5 000 euros récompense un auteur pour une première œuvre publiée, quel que soit le genre littéraire. Ce prix est attribué sur proposition de la Commission des Lettres.

Lauréats
  • 2016 : Aïko Solovkine, Rodéo, éditions Filipson
  • 2015 : Gérard Mans, Poche de noir, éditions Maëlström
  • 2012 : Nicole Roland, Kosaburo, 1945, éditions Actes Sud
  • 2011 : Christophe Ghislain, La Colère du rhinocéros, éditions Belfond
  • 2010 : Valérie de Changy, Fils de Rabelais, éditions Aden
  • 2009 : Martine Wijckaert, Table des matières, théâtre, éditions L'une & L'autre
  • 2008 : Charly Delwart, Circuit, éditions du Seuil
  • 2007 : Marc Pirlet, Le Photographe, éditions Labor
  • 2006 : Marianne Sluszny, Toi Cécile Kovalsky, éditions de La Différence
  • 2005 : Yun-Sun Limet, Les Candidats, éditions de la Martinière
  • 2003 : Diane Meur, La Vie de Mardochée de Löwenfels écrite par lui-même, Sabine Wespieser éditeur
  • 2002 : Régine Vandamme, Ma mère à boire, Le Castor Astral
  • 2001 : Malika Madi, Nuit d'encre pour Farah, éditions du Cerisier
  • 1999 : Claire Huynen, Marie et le vin, éditions du Cherche Midi
  • 1998 : Laurence Vielle, Zébuth ou l'Histoire ceinte, théâtre, éditions de l'Ambedui
  • 1997 : Élisa Brune, Fissures, L'Harmattan

Prix triennal de poésie

Décerné pour la première fois en 1928, ce prix d'un montant de 7 500 euros récompense tous les trois ans un auteur pour un recueil de poèmes.

Lauréats
  • 2013 : Serge Delaive, Art farouche - Éditions de La Différence
  • 2010 : Vincent Tholomé, The John Cage experiences : 8 solos, duos ou trios - Éditions Le clou dans le fer
  • 2007 : Jan Baetens, Cent fois sur le métier - Éditions Les Impressions nouvelles, 2008
  • 2004 : William Cliff, Adieu Patries - Éditions du Rocher, 2002
  • 2001 : Jacques Izoard, Le Bleu et la Poussière - Éditions de La Différence, 1998
  • 1998 : Jacques Vandenschrick, Avec l'écarté - Cheyne Éditeur, 1995
  • 1995 : Philippe Lekeuche, Celui de rien - Éditions Les Éperonniers
  • 1992 : Jean-Pierre Verheggen, Artaud Rimbur - Éditions de La Différence
  • 1989 : Christian Hubin, Hors - Éditions José Corti
  • 1986 : François Jacqmin, Le Domino gris - Éditions Daily-Bul
  • 1983 : Frans De Haes, Bréviaire d'un week-end avec l'ennemi - Éditions Le Cormier
  • 1980 : Werner Lambersy, Maîtres et maisons de thé - Éditions Le Cormier
  • 1977 : Jacques Crickillon, La Guerre sainte - Éditions André De Rache
  • 1974 : André Schmitz, Soleils rauques - Éditions André De Rache
  • 1971 : Pierre della Faille, Mise à feu - Éditions Morel
  • 1968 : Andrée Sodenkamp, Femmes des longs matins - Éditions André De Rache
  • 1964 : Jean Tordeur, Conservateur des charges
  • 1961 : Liliane Wouters, Le Bois sec - Éditions Gallimard
  • 1958 : Norge, Les Oignons - Éditions Les Écrivains Réunis
  • 1955 : Géo Libbrecht, La Porte sans mémoire - Éditions Pierre Seghers
  • 1952 : Edmond Vandercammen, Le Banquet des ombres - Éditions La Maison du Poète
  • 1949 : Armand Bernier, Il y a trop d'étoiles - Éditions Stainforth
  • 1946 : Roger Bodart, La Tapisserie de Pénélope - Éditions La Maison du Poète
  • 1943 : Lucien Christophe, L'Ode à Péguy - Éditions des Artistes
  • 1940 : Grégoire Le Roy, La Nuit sans étoiles - Éditions Cox
  • 1937 : Maurice Carême, Mère - Éditions Ouvrières
  • 1934 : Marcel Thiry, Statue de la fatigue - Éditions du Balancier
  • 1931 : Franz Ansel, La Flamme et la Lumière – Nouveaux poèmes d'Italie - Éditions Jos. Vermaut
  • 1928 : Victor Kinon, Bucoliques - Éditions La Renaissance du Livre

Prix triennal du roman

Décerné pour la première fois en 1927, ce prix d'un montant de 7 500 euros récompense tous les trois voire quatre ans un auteur pour un roman.

Lauréats

Prix triennal d’art dramatique

Décerné pour la première fois en 1926, ce prix d'un montant de 7 500 euros récompense tous les trois ans un auteur pour une pièce de théâtre.

Lauréats

Prix quinquennal de littérature

Décerné pour la première fois en 1929, ce prix d'un montant de 15 000 euros récompense tous les cinq ans un auteur pour l'ensemble de son œuvre. Il est également appelé « prix de couronnement de carrière ».

Lauréats

Prix quinquennal de l'essai

Décerné pour la première fois en 1925, ce prix d'un montant de 10 000 euros récompense tous les cinq ans l'auteur d'un essai.

Lauréats
  • 2012 : Frédéric Thomas, Salut et Liberté : Regards croisés sur Saint-Just et Rimbaud - éditions Aden, 2009
  • 2006 : François Ost, Raconter la loi, aux sources de l'imaginaire juridique - éditions Odile Jacob, 2004
  • 2001 : Jacques Dubois, Pour Albertine, Proust et le sens du social - éditions du Seuil, 1997
  • 1996 : Isabelle Stengers, L'Invention des sciences modernes - éditions la Découverte, 1993
  • 1991 : Raoul Vaneigem, Adresse aux vivants sur la mort qui les gouverne et l'opportunité de s'en défaire - éditions Seghers, 1990
  • 1986 : Hubert Juin, Victor Hugo
  • 1981 : Simon Leys, Ombres chinoises
  • 1976 : Georges Poulet, La Conscience critique
  • 1971 : Suzanne Lilar, Le Malentendu du deuxième sexe
  • 1965 : Lucien Christophe, Le Jeune Homme Peguy
  • 1960 : Émilie Noulet, Suite valéryenne - Suite mallarméenne
  • 1955 : Charles de Trooz, Le Magister et ses maîtres
  • 1950 : Carlo Bronne, L'Amalgame
  • 1945 : Jean Hubaux, Les Grands Mythes de Rome
  • 1940 : Marie Delcourt, Périclès
  • 1935 : Paul Colin, Belgique, carrefour d'occident
  • 1930 : Louis Dumont-Wilden, La Vie de Charles Joseph de Ligne
  • 1925 : Hippolyte Fierens-Gevaert, Les Très Belles Heures de Jean de France, duc de Berry

Prix de la traduction littéraire

Décerné pour la première fois en 1997, ce prix, d'un montant de 5 000 euros, récompense tous les ans un traducteur ayant contribué par la qualité de ses traductions au rayonnement de la littérature belge de langue française. Ce prix est décerné sur proposition du Collège européen des traducteurs littéraires de Seneffe.

Lauréats

Prix du rayonnement des lettres à l'étranger

Décerné pour la première fois en 1998, ce prix, d'un montant de 3 750 euros, récompense une personne de nationalité étrangère à la Belgique, qui, dans son pays, a œuvré à promouvoir la littérature de la Communauté Française de Belgique. Ce prix est décerné sur proposition de la Commission des Lettres.

Lauréats

Prix Renaissance de la Nouvelle

Créé en 1991 et décerné pour la première fois en 1992, ce prix était doté initialement de 2 000 euros mais a vu son montant passer à 3 000 euros en 2001, à l'occasion de sa dixième édition. Le prix Renaissance de la Nouvelle récompense chaque année un recueil de nouvelles et a pour but, comme son nom l'indique, d'œuvrer à la renaissance de ce genre en francophonie.

Lauréats
  • 2010 : L'Homme qui parle en marchant sans savoir où il va de François Hinfray (De Fallois)
  • 2009 : Ton petit manège de Philippe Adam (Verticales)
  • 2008 : Ultimes vérités sur la mort du nageur de Jean-Yves Masson (Verdier)
  • 2007 : Une seconde de plus de Delphine Coulin (Grasset)
  • 2006 : Les Sangliers de Véronique Bizot (Stock)
  • 2005 : Les Après-midi, ça devrait pas exister de Fabienne Jacob (Buchet Chastel)
  • 2004 : Le Voyageur lacunaire de Georges Thinès (Chambon/éditions du Rouergue)
  • 2003 : Liturgie de Marie-Hélène Lafon (Buchet Chastel)
  • 2002 : Place du bonheur de Hugo Marsan (Mercure de France)
  • 2001 : Voyages aux pays évanouis de Sylvain Jouty (Fayard)
  • 2000 : Mirabilia de Hubert Haddad (Fayard)
  • 1999 : Mademoiselle Su de Suzanne Bernard (Bartillat)
  • 1998 : Pourquoi ? de Alain Spiess (L'Arpenteur)
  • 1997 : Ce qu'on voit dans les yeux d'Iliyna Karopi de Alain Gerber (Éditions du Rocher)
  • 1996 : Hôtel intérieur nuit de Jean-Noël Blanc (HB Éditions)
  • 1995 : La Vie malgré tout de Vincent Engel (L'Instant même)
  • 1994 : Les voilà quel bonheur de Annie Saumont (Julliard)
  • 1993 : Les Évangiles du crime de Linda Lê (Julliard)
  • 1992 : L'Encombré de Jean-Marc Aubert (Presses de la Renaissance)

Grand Prix de la Communauté française Fureur de Lire

Concours de nouvelles organisé annuellement par la Communauté française de Belgique dans le cadre de la Fureur de lire, une semaine d'activités liées à la lecture (expositions, lectures publiques, conférences...). Il est doté d'un premier prix de 1 250 euros et de trois mentions de 250 euros. Les nouvelles lauréates sont en outre publiées chaque année depuis 2000 dans un recueil, aux Éditions Luce Wilquin.

Lauréats

Prix littéraire belgo-canadien

Notes et références

  • Portail de la littérature francophone
  • Portail des récompenses et distinctions
  • Portail de la Belgique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.