Lloyd's of London

Le Lloyd's of London est un marché de l'assurance britannique créé en 1688[1], dans lequel des assureurs (les « membres ») qu'ils soient personnes physiques (traditionnellement connus sous l'appellation de Names (« noms »)) ou personnes morales se réunissent pour assurer des risques conjointement. Contrairement à la plupart de ses concurrents du marché de la réassurance, la Lloyd's n'est pas une société commerciale mais une bourse, établie légalement par le Lloyd's Act en 1871[2].

Pour les articles homonymes, voir Lloyd.
Le Lloyd’s Building avec la Swiss Re Tower en arrière-plan.
Le Lloyd’s Building, de nuit, vu de la rue.

Son nom vient du fait que les membres de l'industrie du commerce maritime se rencontraient au Lloyd's Coffee House sur Tower Street pour y discuter entre eux de contrats d'assurance.

En 2013, Inga Beale est devenue la première femme PDG des Lloyd's[3],[4].

Notes et références

  1. Agence, « Assurance : retour aux bénéfices pour le Lloyd's », Les Échos, (lire en ligne)
  2. (en) « Lloyd's Acts »,
  3. (en) Louise Armitstead, « Lloyd's of London appoints Inga Beale as first female chief executive in 325 years », The Daily Telegraph, (lire en ligne)
  4. (en) Maria Tadeo, « Lloyd's of London appoints first ever female chief executive Inga Beale – Business News – Business », The Independent, (lire en ligne)

Articles connexes

  • Portail des entreprises
  • Portail de Londres
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.