Logica

Logica était une entreprise européenne de services en informatique, spécialisée dans le conseil, l'intégration de systèmes et l'externalisation. Elle réunissait en 2012 41 000 collaborateurs (dont 9 200 en France[1]) dans 36 pays. Logica a été rachetée par CGI en 2012, et en a pris le nom en France le .

Logica

Création
Dates clés 1964 Création de CMG
1968 Création d'Unilog
1969 Création de Logica
2012 Rachat par CGI
Disparition
Forme juridique Société ouverte à responsabilité limitée
Slogan Be brilliant together
Siège social Londres
 Royaume-Uni
Activité SSII
Produits Conseil, intégration de systèmes, externalisation
Société mère CGI Inc. (depuis )
Effectif 41 000
Site web www.logica.fr (web.archive.org)

Chiffre d'affaires 4,9 mds d' (2011)
+4 %

Historique

  • 1964 : création de l'entreprise CMG aux Pays-Bas.
  • 1968 : création de l'entreprise Unilog[2] en France.
  • 1969 : création de l'entreprise Logica en Grande-Bretagne et de WM-data en Suède.
  • 1983 : cotation en bourse de l'entreprise Logica (bourse de Londres).
  • 1985 : cotation en bourse de l'entreprise WM-data[réf. souhaitée].
  • 1988 : cotation en bourse de l'entreprise Unilog[2].
  • 1995 : cotation en bourse de l'entreprise CMG (company) (Euronext Amsterdam).
  • 1996 : implantation en France par le rachat d'Axime Ingénierie[3].
  • 2002 : fusion de Logica et de CMG pour donner naissance à une seule marque LogicaCMG.
  • 2005 : OPA du groupe LogicaCMG sur Unilog qui devient Unilog, a LogicaCMG company[2], dès le .
  • 2006 : Le groupe LogicaCMG rachète la société suédoise, WM-data pour un montant de 1,3 milliard d'euros[4].
  • 2008 : LogicaCMG devient Logica, une nouvelle identité pour l’ensemble des entités du groupe.
  • 2010 : mars, l'entité conseil se différencie et devient Logica Business Consulting.
  • 2012 : août, Logica est racheté par le groupe canadien CGI.


Unilog, société absorbée par OPA fin 2005

  • 1968 : Gérard Philippot, Bernard Treps, Maurice de Paillette, Raymond Leddet et Jacques Wallut fondent la société Informatique et Entreprise.
  • 1982 : La société regroupe sous le nom d'Unilog l'ensemble de ses filiales.
  • 1988 : Unilog est introduite en bourse dans le second marché.
  • 1995 : Unilog lance un programme ambitieux de croissance externe (qui réussira au-delà des espérances[réf. souhaitée]) pour doubler son personnel[évasif] [Comment ?][réf. souhaitée] à l'horizon 2000.
  • 1996 : Unilog rachète les agences régionales d'ALCATEL TITN Answare.[réf. souhaitée]
  • 1999 :
    • Le , Unilog accède au premier marché de la bourse[réf. souhaitée].
    • Unilog prend une participation de 70 % dans la société suisse GDI, société de services informatiques implantée à Genève et à Lausanne.
  • 2000 : Unilog procède à la création de l'ESCAN, la première alliance européenne en conseil et ingénierie informatique, née de la coopération entre Engineering Ingegneria Informatica (Italie), Ibermática (Espagne) et Unilog.[réf. souhaitée]
  • 2001 : Unilog s'implante au Royaume-Uni et annonce l'acquisition de la division technologie de la filiale anglaise de March First USA, spécialisée dans le conseil technologique et l'intégration de systèmes autour d'Internet.
  • 2005 : LogicaCMG lance une OPA amicale réussie pour une prise de contrôle totale d'Unilog.

Naissance de Logica en France

Le , Unilog est officiellement intégré à LogicaCMG et son appellation officielle en France devient Unilog, a LogicaCMG company. Cette OPA a pour principal objectif de renforcer la présence du groupe en France (de l'ordre de deux milliers de personnes alors) et d'avoir une présence plus homogène sur le territoire européen, pour répondre aux besoins des grands donneurs d'ordre. Courant , les filiales parisiennes déménagent et sont regroupées sur trois sites : rue du Rocher, rue de Châteaudun et la Défense (tour Reflets). Les autres sites sont rendus à leurs propriétaires. En 2008, le nom Unilog disparaît au profit de Logica le . La dimension conseil, elle, devient Logica Management Consulting. En 2009, Logica quitte le site de Châteaudun à Paris, et ouvre un site à Saint-Denis dans la Seine-Saint-Denis pour y installer les développements projets.

En 2012, la compagnie québécoise CGI lance le une offre recommandée de 2.1 milliards d'euros pour une prise de contrôle totale du groupe Logica. Après acceptation de cette offre par les actionnaires de Logica, cette prise de contrôle est effective le de la même année. CGI devient la onzième SSII mondiale avec plus de 72 000 collaborateurs.

Filiales et participations

  • 100 % Unilog France (devenu Logica France)
  • 100 % Edinfor SA (Portugal) depuis

Secteurs et marchés

  • Secteur public
  • Énergie et Utilities
  • Banques, assurances et services financiers
  • Télécommunications
  • Industrie (automobile), distribution, transports
  • Aéronautique
  • Défense
  • Pharmacie

Logica France

Natures200320042005200620072008200920102011
Chiffre d'affaires593,1 millions €657,4 millions €769,7 millions €821 millions €858,6 millions €901 millions €886 millions €947,4 millions €1,05 milliard €
Résultats net20,4 millions €33,5 millions €38,3 millions €45 millions €124 372 200

Identité visuelle (logotype)

Notes et références

Liens externes

  • Portail des entreprises
  • Portail des Pays-Bas
  • Portail de Londres
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.