Louis Alvin

Louis-Joseph Alvin, né le à Cambrai et mort le à Ixelles (Bruxelles), est un poète, auteur de théâtre, historien de l'art, biographe et bibliothécaire d'origine française naturalisé belge.

Biographie

Louis Alvin commence sa carrière comme professeur à Liège, avant de devenir directeur de l'Instruction publique au Ministère de l'Intérieur.

Écrivain fécond, Alvin est nommé conservateur en chef de la Bibliothèque royale de Belgique dont il réaménagera les locaux, notamment en l'agrandissant par l'occupation des anciens Palais de l'Industrie. Il crée le Cabinet des estampes où il installe son bureau.

Alvin est un des fondateurs du Recueil encyclopédique belge.

Il est membre de l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, et est nommé directeur de la Classe des beaux-arts en 1848.

Il s'est marié avec Caroline Jacobs, puis devenu veuf, avec Adèle Lesbroussart. Il a eu un fils, prénommé également Louis.

Louis Alvin est inhumé dans l'ancien cimetière d'Ixelles.

Ses écrits

Œuvre théâtrale

  • 1827 : Les Eaux de Chaudfontaine, comédie-vaudeville (avec Pierre Polain et Edmond de Lannoy), représentée à Liège en 1827.
  • 1834 : Sardanapale, drame en cinq actes, représentation au théâtre de la Monnaie en 1834.
  • 1835 : Le Folliculaire anonyme, comédie en trois actes et en vers.
  • 1845 : Les Étrangers en Belgique, fragment de comédie publiée en 1845 dans la Revue de Liège, sous le pseudonyme de Comtesse Anastasie de R***.
  • 1856 : Les Contemplations, parodie de Victor Hugo, sous l'anagramme de L.-Joseph Van Il.

Œuvre poétique

  • 1843 : Souvenirs de ma vie littéraire. Recueil de vers et de prose.

Œuvres historiques

  • 1850 : Église abbatiale de Nivelles. Sculptures du XIe siècle.
  • 1863 : L'Alliance de l'art et de l'industrie.
  • 1870 : Fr.-J. Navez. Sa vie, ses œuvres et sa correspondance.

Bibliographie

  • Eugène De Seyn, Dictionnaire biographique des Sciences, des Lettres et des Arts en Belgique, tome I, p. 10
  • Victor Tourneur, Notice sur Louis-Joseph Alvin, Bruxelles, 1942
  • Raymond Trousson [et al.], Lettres françaises de Belgique

Décorations

Liens externes

  • Portail de la littérature
  • Portail de la Belgique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.