Louis Chiron

Louis Alexandre Chiron, né le à Monaco et mort le dans la même ville, est un pilote automobile monégasque.

Pour les articles homonymes, voir Chiron.
Louis Chiron
Louis Chiron en 1931 au GP de France
Biographie
Surnom Le vieux renard
Date de naissance
Lieu de naissance Monaco
Date de décès
Lieu de décès Monaco
Nationalité  Monégasque
Carrière
Années d'activité 1923-1958
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
1926-1932 Bugatti
1933-1935 Alfa Romeo
1936 Daimler-Benz
1946-1949 Talbot-Lago
1950-1951 Maserati
1955 Lancia
Statistiques
Nombre de courses 19 en Formule 1 (15 départs)
Pole positions 0
Podiums 1 en Formule 1
Victoires 0
Champion du monde 0

Aux côtés de Tazio Nuvolari, Achille Varzi, Rudolf Caracciola ou Bernd Rosemeyer, Louis Chiron fut l'un des plus glorieux pilotes d'avant-guerre. Surnommé le « Vieux Renard », il savait être présent au bon moment pour engranger, une à une, les victoires, et ce durant un quart de siècle (de 1924 au fort de Barbonnet en côte, jusqu'au GP de France 1949). Louis Chiron fut par ailleurs célèbre pour son élégance, liée notamment à son fameux foulard à pois.

Biographie

Chauffeur du Maréchal Foch

De nationalité franco-monégasque, il sert dans l'artillerie durant la Première Guerre mondiale. À la fin des hostilités, il parvient à devenir chauffeur personnel des maréchaux Ferdinand Foch et Philippe Pétain, s'aguerrissant ainsi au maniement d'une automobile.

Il est aussi danseur de salon et réputé pour proposer ses services aux dames fortunées. Aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale, il accusera la pilote Hellé Nice d'avoir collaboré avec la Gestapo, brisant ainsi sa carrière[1].

Fer de lance des Bugatti

Louis Chiron vainqueur du Grand Prix de l'ACF 1931, avec Achille Varzi sur une Bugatti Type 51.

Engagé dans des courses de côte dès 1923, il débute sur circuit en 1926 sur Bugatti, encouragé par Albert Hofmann, propriétaire d'une entreprise pharmaceutique. Repéré l'année suivante, par Ettore Bugatti, il rejoint son équipe en tant que pilote de réserve. En 1926 et 1928 il remporte la Course de côte Nice - La Turbie, sur Bugatti 1,5 l puis 2 l. Dès 1928, le Monégasque devient le chef de file de la marque, en décrochant la victoire aux Grands Prix d'Espagne et d'Italie puis, l'année suivante, d'Allemagne et d'Italie. Parallèlement, Louis Chiron est, cette année-là, l'un des organisateurs du premier Grand Prix de Monaco, et il participe aux 500 miles d'Indianapolis 1929 (septième, sur Delage, après treize années d'absence de la marque). 1928 l'aura aussi vu remporter le Grand Prix de la Côte d'Azur, grâce à ses succès au Circuit de la Riviera et à la côte de La Turbie.

La montée en puissance des Italiens Alfa Romeo et Maserati au début de la décennie suivante ne l'empêche pas d'ajouter les Grands Prix d'Europe 1930, de Monaco 1931, de France (avec Achille Varzi en 1931) ou de Tchécoslovaquie (1931 et 1932) à son escarcelle.

Au volant des Alfa Romeo P3

Louis Chiron à la corde d'un virage du Grand Prix de Nîmes 1932 sur Bugatti T51.
Louis Chiron remporte le Grand Prix de l'ACF 1934 au nez et à la barbe d'Auto Union et Mercedes.

Après une saison 1932 dominée par les Alfa Romeo P3, Louis Chiron quitte Bugatti pour former avec son ami Rudolf Caracciola la Scuderia CC (comme Chiron et Caracciola). Achetant deux Alfa Romeo, le Monégasque et l'Allemand s'attendent à une année pleine de succès. Caracciola est toutefois victime d'un terrible accident dès le Grand Prix de Monaco et, se retrouvant seul, Chiron dissout l'équipe à la mi-saison pour rejoindre les Alfa Romeo de la Scuderia Ferrari, emportant par la même occasion une troisième victoire consécutive en Tchécoslovaquie, ainsi qu'un succès aux 24 Heures de Spa avec Luigi Chinetti sur une 8C 2300.

La compétition automobile prend un nouveau tournant en 1934 avec l'engagement des Allemands Mercedes et Auto Union. En coureur d'expérience, le monégasque parvient cependant à signer l'une des plus retentissantes victoires du sport automobile lors du Grand Prix de France 1934 après avoir terrassé l'ensemble des Flèches d'Argent.

Début , Louis participe au Spreckels Trophée du Yacht Moteur Club de France sur la Seine à Paris, une course internationale de hors-bords de 2 heures dont il termine troisième, derrière Jean Dupuy premier, et Raymond Sommer[2].

Expérience mitigée chez Mercedes

Les voitures italiennes étant de plus en plus surclassées par les Allemands, Chiron accepte de rejoindre Mercedes pour 1936, encouragé par son ami Caracciola. L'expérience se résume à une suite d'accidents et d'incidents mécaniques et s'achève par un terrible accident au Grand Prix d'Allemagne ; s'en sortant sans trop de blessures, le Monégasque préfère mettre un terme à sa carrière.

L'inusable « Renard »

Louis Chiron remporte le Grand Prix de l'ACF 1937 sur Talbot.

Chiron fait une brève réapparition en 1937 dans la catégorie des voitures de sport, remportant le Grand Prix de France disputé alors avec ce type de voitures afin d'éviter la domination des voitures germaniques sur Talbot et disputant les 24 Heures du Mans 1938 sur une Delahaye de l'Écurie Bleue.

À la surprise générale, Louis décide de reprendre le chemin des circuits après la guerre. De 1946 à 1949, il mène ainsi les Talbot-Lago de l'Ecurie France, remportant les Grands Prix de France 1947 et 1949.

Alors que le premier Championnat du monde de Formule 1 se tient en 1950, le « Vieux Renard » prouve qu'il peut toujours être rapide en finissant troisième du Grand Prix de Monaco pour l'écurie Maserati. Le vétéran des circuits poursuit en 1951 sur la Talbot-Lago de Louis Rosier avant de connaître un grave accident à Silverstone en 1952.

Entre 1928 et 1953, il aura participé à neuf éditions des 24 Heures du Mans, avec huit marques différentes. Toutes se seront soldées par des abandons (en 1931 il fait équipe avec Varzi -avec lequel la même année il gagne le GP de l'A.C.F.-, et en 1933 il boucle 177 tours)[3]. En Endurance il s'impose toutefois aux 24 Heures de Spa en 1933 avec Luigi Chinetti.

Il remporte encore le rallye Monte-Carlo 1954, et il apparaît épisodiquement sur les Grands Prix de Formule 1, essentiellement à Monaco notamment sur Lancia D50. En finissant sixième de cette course en 1955, il demeure le plus vieux pilote à avoir pris le départ d'un Grand Prix du championnat du monde (56 ans). Il est toujours le seul pilote à avoir remporté à la fois le Grand Prix de Formule 1 de Monaco et le rallye Monte-Carlo.

La fin de carrière de Louis Chiron s'effectue cependant essentiellement au volant de voitures de sport (O.S.C.A.) et, après avoir manqué les qualifications des Grand Prix de Monaco 1956 et 1958, il arrête définitivement la compétition.

À la demande du Prince Rainier, Louis Chiron occupe les fonctions de commissaire général du Grand Prix de Monaco et du rallye Monte-Carlo jusqu'en 1979, ce qui lui vaut d'apparaître brièvement dans Weekend of a Champion de Roman Polanski.

Louis Chiron est enterré au cimetière de Monaco.

Sponsorship et premiers pas en compétition

Avant ses débuts en course automobile, Louis Chiron fut taxi-boy, c'est-à-dire danseur social professionnel rémunéré comme cavalier de danse pour femmes fortunées. C'est ainsi qu'il rencontra Alice "Baby" Hoffman-Trobeck[4], l'épouse de l'hériter de la firme pharmaceutique Hoffman, Alfred Hofmann. Alfred Hoffman impressionné par le jeune Louis lui offrit sa première Bugatti Type 35B[5]. À la suite d'une relation extraconjugale entre Chiron et Alice Hoffman au début des années 1930, Alfred Hoffman se sépara de son pilote Chiron qui de plus entrait en conflit avec Bugatti en contestant la stratégie. Cela mit fin à toute collaboration avec la marque alsacienne en 1932[5].

Distinctions

Décorations

Hommages et postérité

Résultats en course

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Tableau synthétique des résultats de Louis Chiron en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1950 MaseratiMaserati 4CLT/48Maserati 4CLT L4CPirelli549e
1951 Enrico Platé
Écurie Rosier
Maserati 4CLT/48
Talbot-Lago T26C
Maserati 4CLT L4C
Talbot 23CV L6
Pirelli
Dunlop
70Nc
1953 ChironO.S.C.A. 20O.S.C.A. 2000 L6Pirelli20Nc
1955 Scuderia LanciaLancia D50Lancia DS50 V8Pirelli10Nc
1956 Scuderia Centro SudMaserati 250FMaserati 250F1 L6Pirelli00Nc
1958 ChironMaserati 250FMaserati 250F1 L6Pirelli00Nc

Résultats aux 24 Heures du Mans

Résultats de Louis Chiron aux 24 Heures du Mans
Année no  Écurie Voiture Catégorie Équipiers Résultat
1928 22PrivéeChrysler 725.0 Cyril de VereAbandon
1929 16 WeymannStutz DV328.0 Édouard BrissonAbandon
1931 21 Écurie BugattiBugatti Type 50S5.0 Achille VarziAbandon
1932 17 Guy BouriatBugatti Type 553.0 Guy BouriatAbandon
1933 16 Capt. G.E.T. EystonAlfa Romeo 8C3.0 Franco CorteseAbandon
1937 37 Luigi ChinettiTalbot T150C5.0 Luigi ChinettiAbandon
1938 38 Écurie bleueDelahaye 1455.0 René DreyfusAbandon
1951 56 Luigi ChinettiFerrari America5.0 Pierre Louis-DreyfusAbandon
1953 32 Scuderia LanciaLancia D205.0 Robert ManzonAbandon

Podiums d'avant guerre

Tableau synthétique des podiums de Louis Chiron obtenus dans l'entre-deux-guerres
Catégorie Date Épreuve Écurie Voiture Classement
Réglt A-G4/7/1926Circuit des GattièresAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 351
Réglt A-G1/8/19262e Grand Prix du CommingesAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 351
Réglt A-G27/3/19273e Grand Prix de ProvenceAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 35B1
Réglt A-G2/7/1927Course de Formula Libre de l'ACFAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 35B2
Réglt A-G1/4/1928Grand Prix de la Côte d'Azur[note 1]Automobiles Ettore BugattiBugatti Type 35C1
Réglt A-G1/4/19281er Circuit de la RivieraAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 35C1
Réglt A-G9/4/19281er Grand Prix d'AntibesAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 35B1
Réglt A-G10/6/19284e Gran Premio Reale di RomaAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 35C1
Réglt A-G5/7/19284e Grand Prix de la MarneAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 35B1
Réglt A-G25/7/19285e Gran Premio de San SebastiánAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 35C1
Réglt A-G9/9/19288e Gran Premio d'ItaliaAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 37A1
Réglt A-G14/7/19294e Grosser Preis von DeutschlandAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 35C1
Réglt A-G25/7/19296e Gran Premio de EspañaAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 35B1
Réglt A-G6/4/19302e Grand Prix de MonacoAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 35C2
Réglt A-G4/5/193021e Targa FlorioAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 35B2
Réglt A-G25/5/19306e Gran Premio Reale di RomaPrivéBugatti Type 35C2
Réglt A-G15/6/19302e Grand Prix de LyonAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 35C1
Réglt A-G20/7/19302e Grand Prix de BelgiqueAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 35C1
Réglt A-G19/4/19313e Grand Prix de MonacoAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 511
Réglt A-G21/6/193125e Grand Prix de l'ACFAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 511
Réglt A-G19/7/19315e Grosser Preis von DeutschlandAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 512
Réglt A-G2/8/19315e Coppa CianoAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 512
Réglt A-G16/8/19317e Coppa AcerboAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 512
Réglt A-G27/9/19312e Masarykuv OkruhAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 511
Réglt A-G8/5/193223e Targa FlorioAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 513
Réglt A-G14/8/19328e Coppa AcerboAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 513
Réglt A-G4/9/19323e Masarykuv OkruhAutomobiles Ettore BugattiBugatti Type 511
Réglt A-G2/7/193310e 24 heures de Spa-FrancorchampsPrivéAlfa Romeo 8C Monza1
Réglt A-G27/8/19332e Grand Prix de MarseilleScuderia CCAlfa Romeo Tipo B1
Réglt A-G17/9/19334e Masarykuv OkruhScuderia CCAlfa Romeo Tipo B1
Réglt A-G24/9/19338e Gran Premio de EspañaScuderia CCAlfa Romeo Tipo B1
Réglt A-G2/4/19346e Grand Prix de MonacoScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B2
Réglt A-G8/4/19348e Mille MigliaScuderia FerrariAlfa Romeo 8C Monza3
Réglt A-G22/4/193410e Circuito di AlessandriaScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B2
Réglt A-G6/5/19348e Gran Premio di TripoliScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B3
Réglt A-G20/5/19343e Grand Prix de CasablancaScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B1
Réglt A-G3/6/19348e ADAC EifelrennenScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B3
Réglt A-G17/6/19345e Gran Premio de Penya RhinScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B2
Réglt A-G1/7/193428e Grand Prix de l'ACFScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B1
Réglt A-G8/7/19349e Grand Prix de la MarneScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B1
Réglt A-G15/7/19347e Grosser Preis von DeutschlandScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B3
Réglt A-G28/10/19344e Grand Prix d'AlgerScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B2
Réglt A-G28/4/193526e Targa FlorioScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B2
Réglt A-G26/5/19355e International AvusrennenScuderia FerrariAlfa Romeo BiMotore2
Réglt A-G9/6/19352e Circuito di BiellaScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B2
Réglt A-G16/6/19359e ADAC EifelrennenScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B3
Réglt A-G30/6/19354e Grand Prix de LorraineScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B1
Réglt A-G7/7/193510e Grand Prix de la MarneScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B2
Réglt A-G14/7/19356e Grand Prix de BelgiqueScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B3
Réglt A-G21/7/19357e Grand Prix de DieppeScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B2
Réglt A-G18/8/19354e Grand Prix de NiceScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B2
Réglt A-G29/9/19356e Masarykuv OkruhScuderia FerrariAlfa Romeo Tipo B3
Réglt A-G4/7/193731e Grand Prix de l'ACFAutomobiles TalbotTalbot T150C1

Podiums d'après-guerre

Tableau synthétique des podiums de Louis Chiron obtenus après-guerre
Catégorie Date Épreuve Écurie Auto Classement
Réglt A-G30/5/19461er Coupe de la RésistanceAutomobiles Talbot DarracqTalbot-Lago T392
Réglt A-G9/6/19461er Coupe René Le BègueAutomobiles Talbot DarracqTalbot-Lago T392
Formula 23/9/19461er Coppa BrezziPrivéCisitalia D46-Fiat3
Réglt A-G8/5/19471er J.C.C. Jersey Road RaceScuderia Automovilistica MilanMaserati 4CL2
Réglt A-G1/6/19473e Grand Prix de NimesEcurie FranceTalbot-Lago T26 MC2
Réglt A-G6/7/194716e Grand Prix de la MarneEcurie FranceTalbot-Lago T150C MD2
Réglt A-G10/8/194713e Grand Prix du CommingesEcurie FranceTalbot-Lago T26 MC1
Réglt A-G21/9/194734e Grand Prix de l'ACFEcurie FranceTalbot-Lago T261
Réglt A-G16/5/194810e Grand Prix Automobile de MonacoEcurie FranceTalbot-Lago T26C2
Réglt A-G30/5/19482e Grand Prix de ParisEcurie FranceTalbot-Lago T26C2
Réglt A-G8/8/194814e Grand Prix du CommingesEcurie FranceTalbot-Lago T150C MD3
Réglt A-G31/10/19489e Gran Premio de Penya RhinEcurie FranceTalbot-Lago T26C3
Réglt A-G17/7/194936e Grand Prix de l'ACFAutomobiles Talbot DarracqTalbot-Lago T26C1
Formule 121/5/195011e Grand Prix Automobile de MonacoOfficine Alfieri MaseratiMaserati 4CLT/483
Hors Champ.5/8/195113e Grand Prix d'AlbiEcurie RosierTalbot-Lago T26C3
Formule 222/3/19533e Gran Premio di SiracusaPrivéO.S.C.A. 202
Formule 29/8/19533e Grand Prix des Sables d'OlonnePrivéO.S.C.A. 202

Victoires en courses de côte

Notes et références

Notes

  1. Le Grand Prix de la Côte d'Azur n'est pas à proprement parler un podium, car il s'agit en fait de la quatrième et dernière édition d'un trophée récompensant les résultats acquis dans les deux côtes de La Turbie, du Mont Agel et lors du contre-la-montre de Super Cannes au Circuit de la Riviera, décerné par les Automobile Clubs de Nice, Monaco et Cannes[8].

Références

Article connexe

Liens externes

  • Portail du sport automobile
  • Portail de la Formule 1
  • Portail de l'endurance automobile
  • Portail de Monaco
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.