Louise de Stolberg-Gedern

Louise Maximilienne Caroline Emmanuelle de Stolberg-Gedern, comtesse d'Albany, née le à Mons et morte le , est un membre de la Maison de Stolberg. Elle épousa à l'âge de 20 ans en 1772 le prétendant au trône de Grande-Bretagne, Charles Édouard Stuart, qui en avait 52 , vivait en exil où il était connu sous le titre de comte d'Albany.

Louise de Stolberg-Gedern
Louise de Stolberg, comtesse d'Albany, huile sur toile de François-Xavier Fabre
Titre de noblesse
Princesse
Biographie
Naissance
Décès
(à 71 ans)
Florence
Sépulture
Nationalité
Activité
Famille
Père
Mère
Elisabeth Philippine Claudine von Horn (d)
Fratrie
Françoise de Stolberg (d)
Conjoint

Petite-fille du prince régnant Frédéric-Charles de Stolberg-Gedern et de la princesse née Louise-Henriette de Nassau-Sarrebruck, elle est l'aînée des trois filles du prince héritier Gustave-Adolphe de Stolberg-Gedern et de la princesse née Élisabeth-Philippine de Hornes. Son père meurt en 1757 alors qu'elle n'a pas cinq ans. Son oncle Christian-Charles, devenu prince héritier, meurt en 1764 faisant de son fils de 3 ans l'héritier de sa Maison. Son grand-père meurt en 1767 et le prince Charles Henri, cousin germain de la princesse Louise âgé de 6 ans ceint la couronne. La mère du jeune souverain née princesse Éleonore Reuss zu Lobenstein assume la régence.

Soutenu par le roi Louis XV de France qui souhaite la pérennité de la Maison Stuart, Maison rivale des Hanovre, le prince Charles Édouard Stuart, petit-fils du roi Jacques II de Grande-Bretagne détrôné en 1689 et prétendant au trône Britannique, arrivant à l'âge de la vieillesse et désirant engendrer un héritier, cherche une épouse. La princesse Caroline de Stolberg-Gedern qui a épousé en 1771 le 4ème duc de Berwick, descendant d'un fils légitimé du roi Jacques II, propose sa soeur aînée, la princesse Louise, âgée de 19 ans.

Le mariage par procuration est célébré à Paris le et en personne le à Macerata, bourgade des États Pontificaux où vit le prétendant sous la protection du pape Clément XIV. L'union fut très rapidement malheureuse. Le couple s'installa à Florence mais aucun héritier ne put être conçu. Humilié par ses échecs, envisageant l'extinction de sa Maison, le prince avait sombré dans l'alcool.Gérard Valin a relaté la fin de la dynastie des Stuart catholiques dans son ouvrage :"Les Jacobites, la papauté et la Provence", L'Harmattan, Paris, 2019.

Sa jeune épouse le quitta après huit années de vie commune en 1780. Elle vécut ensuite avec Vittorio Alfieri, à qui sa beauté et son esprit avaient inspiré la plus vive passion, et qu'elle épousa, dit-on, secrètement après la mort du comte d'Albany survenue en 1788. Alfieri étant mort en 1803, la comtesse se retira à Florence, où elle se lia avec le peintre François-Xavier Fabre. Elle mourut dans cette ville en 1824.

Le prince Charles Henri était mort sans descendance en 1804, mettant un terme à la Maison souveraine de Stoberg-Gedern. La mère de la princesse mourut en 1826.

Notes et références

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Liens externes

  • Portail du Hainaut
  • Portail de l’Écosse
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.