Lucile Watson

Lucile Watson est une actrice américaine d’origine canadienne (Québec, ) qui sera surnommée la « reine des douairières » en raison de ses nombreux rôles de mères, tantes ou grand-mères qu’elle tint au cinéma. L’un d'eux lui vaudra une nomination à l’Oscar du « Meilleur second rôle féminin » en 1943 pour son rôle de la mère de Bette Davis dans Veille sur le Rhin (Watch on the Rhine). Parmi ses autres films, citons : What Every Woman Knows (1934), Trois jeunes filles à la page (Three smarts girls) (1936), The Young In Heart (1938), La Valse dans l'ombre (Waterloo Bridge) (1940), Le Grand Mensonge (The Great lie) (1941), Demain viendra toujours (Tomorrow Is Forever) (1946), Les Quatre Filles du docteur March (Little Women - 1949) et Mon passé défendu (My Forbidden Past) (1951).

Pour les articles homonymes, voir Watson.
Lucile Watson
Lucile Watson dans Waterloo Bridge[1]
Naissance
Québec, Canada
Nationalité d'origine : canadienne
naturalisée : américaine
Décès
New York, États-Unis

Carrière de théâtre

Ne voyant pas de possibilité de carrière assez grande au Québec, elle quitte sa ville natale pour étudier au American Academy of Dramatic Arts à New York. À 23 ans, elle monte sur les planches de Broadway où elle restera pendant 20 ans. Elle compte plusieurs grosses productions dans son curriculum vitæ : The Importance of Being Earnst, Pride and Prejudice.

Filmographie partielle

Notes

  1. L'orthographe de son prénom Lucille au générique de ce film est exceptionnelle

Liens externes

  • Portail de la Capitale-Nationale
  • Portail du cinéma américain
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.