Luis Aragonés

José Luis Aragonés Suárez Martínez, dit Luis ou Zapatones (grands bottes) ou El sabio de Hortaleza, (né le à Hortaleza, Madrid, et mort le à Madrid) est un joueur puis un entraîneur espagnol de football, sélectionneur de l'équipe nationale d'Espagne, vainqueur de l'Euro 2008.

Pour les articles homonymes, voir Aragonés.

Luis Aragonés

Luis Aragonés
Biographie
Nom José Luis Aragonés Suárez Martínez
Nationalité  Espagnol
Naissance
Lieu Hortaleza (Espagne)
Décès
Lieu Madrid (Espagne)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 1957 - 1974
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1957-1958 Getafe CF
1958-1960 Real Madrid CF
1958-1959 Recreativo Huelva
1959-1960 Hércules Alicante 024 0(17)
1960 AD Plus Ultra
1960-1961 Real Oviedo 013 00(4)
1961-1964 Betis Séville 082 0(33)
1964-1974 Atlético de Madrid 265 (123)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1964-1972 Espagne011 00(3)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1974-1980 Atlético de Madrid
1981 Betis Séville
1982-1987 Atlético de Madrid
1987-1988 FC Barcelone
1990-1991 Espanyol Barcelone
1991-1993 Atlético de Madrid
1993-1995 Séville FC
1995-1997 Valence CF
1997-1998 Betis Séville
1999-2000 Real Oviedo
2000-2001 RCD Majorque
2001-2003 Atlético de Madrid
2003-2004 RCD Majorque
2004-2008 Espagne
2008-2009 Fenerbahçe SK
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Biographie

Il joue pour l'Atlético de Madrid pendant la plus grande partie de sa carrière. Durant les années 1960 et 1970, il est un joueur important pour ledit club de Madrid, et remporte la Liga quatre fois. Entre 1964 et 1975, il joue dans 265 matchs de championnat, marquant 123 buts.

La carrière d'Aragonés débute au Getafe CF en 1957. En 1958, il est enrôlé par le Real Madrid, sans jouer. En 1960, il est acheté par le Real Oviedo, puis par le Real Betis. Il passe ensuite 10 ans à l'Atlético de Madrid.

Aragonés joue 11 fois pour l'équipe nationale d'Espagne, marquant 3 buts. Son premier match a lieu le contre l'Écosse.

Il a entraîné par la suite de nombreuses équipes espagnoles, dont l'Atlético de Madrid, le FC Barcelone, Séville, Valence, l'Espanyol, le Real Betis, Oviedo et Majorque.

Il devient sélectionneur de l'équipe d'Espagne de football en 2004. Il déclenche une importante polémique lorsque, lors d'un entraînement, il qualifie le footballeur français Thierry Henry de « negro de mierda ». Pour ces propos, il est sanctionné de 3 000 euros d'amende par la Fédération espagnole de football.

À l'issue de l'Euro 2008, où l'Espagne l'emporte en finale, 1-0 face à l'Allemagne, le à Vienne, il rejoint le Fenerbahçe SK, club turc quart de finaliste de la ligue des champions 2007-2008. Aragonés s'engage pour une durée de deux ans et un salaire annuel de 1,5 million d'euros. Il est licencié du club turc en juin 2009.

Le , Luis Aragonés, âgé de 75 ans, annonce sa retraite définitive.

Il meurt à Madrid le 1er février 2014, à l'âge de 75 ans[1] des suites d'une leucémie[2].

Carrière

Joueur

Entraîneur

Palmarès

Joueur

Entraîneur

Distinctions personnelles

Remarques racistes

En 2004, Aragonés a été nommé entraîneur de l'équipe d'Espagne. Cette même année, durant un entraînement, une équipe de télévision espagnole filme Aragonés en train de motiver José Antonio Reyes en faisant des remarques insultantes sur Thierry Henry, alors coéquipier à Arsenal de Reyes. Il a dit :

Tell that negro de mierda that you are much better than him. Don't hold back, tell him. Tell him from me. You have to believe in yourself, you're better than that negro de mierda[3].

« Dis à ce noir de merde que tu es bien meilleur que lui. Ne te retiens pas, dis lui. Dis lui de ma part. Tu dois croire en toi, tu es bien meilleur que ce noir de merde. »

Après une enquête sur les événements durant le match, l'UEFA a condamné la fédération espagnole de football à 100 000 francs suisses d'amende et a prévenu que des incidents futurs seraient punis plus sévèrement. L'UEFA a proposé comme sanctions possibles : la suspension de tous tournois internationaux d'envergure ou la tenue à huis clos des matchs internationaux à domicile de l'équipe d'Espagne. En réponse à cela, Aragonés a affirmé en public n'être pas raciste et a déclaré avoir des amis noirs. Et l'ancien latéral gauche de l'A.J. Auxerre Franck Rabarivony qui voudrait bien mettre un terme à toute cette polémique vous l'assure: "Luis Aragonés que j'ai côtoyé de très près en Espagne, est loin d'être raciste! Facile de traduire dans le contexte, c'était un amoureux du football, très pédagogue, respectable et respecté qui savait tout simplement motiver ses troupes. Il me rappelait Guy Roux, qu'il admirait, alors qu'on arrête de salir la mémoire de ce Grand Homme". Le milieu de terrain Marcos Senna, noir d'origine brésilienne, a dit :

He is not racist, Aragonés is a spectacular person. [Former Spain defender] Donato, who is black, is one of his best friends. Maybe something escaped, a word, and he was misinterpreted[4].

« Il n'est pas raciste. Aragonés est une personne spectaculaire. [L'ancien défenseur espagnol] Donato, qui est noir, est un de ses meilleurs amis. Peut-être que quelque chose lui a échappé, un mot, et il a été mal interprété. »

Notes et références

  1. http://www.football.fr/espagne/scans/carnet-luis-aragones-est-mort-515804/
  2. http://www.football.fr/espagne/articles/quand-aragones-insultait-henry-515878/
  3. (en) Sid Lowe, « Spain coach in mire over Henry jibe », The Guardian, (consulté le 4 juillet 2010)
  4. (en) Duncan Castles, « Senna steals show », The Observer, (consulté le 4 juillet 2010)

Voir aussi

Article connexe

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de l’Espagne
  • Portail de Madrid et sa communauté
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.