Luis Suárez (football, 1935)

Luis Suárez Miramontes, né le à La Corogne en Galice, est un joueur international de football espagnol devenu ensuite entraîneur.

Pour les articles homonymes, voir Luis Suárez.

Luis Suárez
Biographie
Nom Luis Suárez Miramontes
Nationalité Espagnol
Naissance
Lieu La Corogne (Espagne)
Taille 1,75 m (5 9)
Poste Milieu gauche
Parcours junior
Années Club
19??-1949 Perseverancia
1949-1951 Deportivo La Corogne
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1951-1953 Deportivo La Corogne 045 0(24)
1954-1961 FC Barcelone 243 (129)
1961-1970 Inter Milan 318 (183)
1970-1973 UC Sampdoria 076 0(43)
1949-1973Total 721 (391)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1957-1973 Espagne 032 0(14)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1973-1974 Genoa CFCjeunes
1974-1975 Inter Milan
1975 UC Sampdoria
1975-1976 SPAL
1976-1977 Côme Calcio
1977-1978 Cagliari Calcio
1978-1979 Deportivo La Corogne
1979-1980 Espagneadjoint
1980-1982 Espagne espoirs
1988-1991 Espagne
1992 Inter Milan
1994 Albacete Balompié
1995 Inter Milan
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Bien que peu médiatisé, il est jusqu'aux années 2000 l'un des joueurs espagnols au palmarès le plus étoffé et le plus varié. Vainqueur du Ballon d'or 1960, il est souvent considéré comme étant le meilleur joueur espagnol du XXe siècle avec Alfredo Di Stéfano. Devenu ensuite entraîneur, il occupe finalement le poste de conseiller pour l'Inter de Milan.

Biographie

Profil

Luis Suárez disposait de registres divers. Il était capable de récupérer des ballons en défense et, grâce à son exceptionnelle vision du jeu, de relancer l'attaque par des passes millimétrées de cinquante mètres. Il était rapide, fort et résistant physiquement. Il était doté d'une excellente frappe de balle, puissante et précise. Tout en marquant beaucoup de buts, Luis Suárez était un joueur collectif qui jouait avant tout pour l'équipe. Il était considéré comme le chef d'orchestre qui régulait le jeu. Alfredo Di Stéfano le décrit comme « le grand architecte du football mondial ».

Joueur

La Corogne

Fils d'un boucher de La Corogne, Luis Suarez voit le jour dans ce port de Galice, dans le Nord-Ouest de l'Espagne.

Il effectue tout son apprentissage à La Corogne, passant de l'Accion Catolica San Tornas (1945-1948) au Hercules CF Coruna (1948-1949) puis au Perseverancia (1949-1951).

Le , il débute en Liga face à Barcelone (1-6). Engagé courant 1951 par le Deportivo, il avait été prêté quelques mois à la filiale du club, le Fabril Deportivo. Ce n'est qu'après avoir fêté ses dix-huit ans que Luis peut jouer en D1, comme le règlement l'impose.

FC Barcelone

En avril 1954, Luis Suárez est transféré au FC Barcelone dont la star était Laszlo Kubala. Suárez débute avec le Barça le jour de son dix-neuvième anniversaire (lancé en équipe première par l'entraîneur italien du club Sandro Puppo, connu pour valoriser les jeunes joueurs[1]), le , lors des huitièmes de finale aller de Coupe d'Espagne face au Deportivo, son ancienne équipe (victoire 4 à 0 du Barça). Lors de la saison 1954-1955, il alterne entre l'équipe première et la filiale du Barça, le SA La España Industrial de Barcelone le temps de soigner un pépin physique. Suárez inscrit son premier but en Liga le face à la Real Sociedad. À l'été 1955 il revient définitivement dans l'équipe première.

L'éclosion de Luis Suárez comme joueur de classe mondiale coïncide avec la saison 1957-1958 où est inauguré le Camp Nou, le nouveau stade du FC Barcelone. L'équipe termine cette saison à la troisième place du championnat. Les deux saisons suivantes seront excellentes pour le Barça mené désormais par Suárez et entouré de Kubala, Ramallets, Kocsis, Czibor ou Evaristo. Le Barça remporte les championnats 1958-1959 et 1959-1960 durant lesquels Suárez marque 14 et 13 buts respectivement. En 1959, le Barça remporte également la Coupe d'Espagne, la deuxième de Suárez après celle de 1957.

Au mois de , Luis Suárez remporte le Ballon d'or en dominant les grands noms du football européen : avec 51 points, il précède Ferenc Puskás (37), Uwe Seeler (33) Alfredo Di Stéfano (32) et Lev Yachine (28). À cette époque, la revue France Football décrit ainsi Suárez : « L'autorité d'un duc, la précision d'un géomètre et la beauté d'un Apollon ». Suárez se retrouvera par la suite à trois reprises sur le podium (2e en 1961 et 1964, 3e en 1965).

Six mois plus tard, le , le lendemain de la finale de la Coupe des Champions, perdue (3-2) face à Benfica, Luis s'engage avec l'Inter Milan. Angelo Moratti a dû débourser 250 millions de lires, nouveau record pour le Calcio. Luisito quitte le Barça avec 214 matchs 112 buts en Liga à son actif.

Il marque son dernier but en Liga face au Real Madrid le et joue son dernier match de Liga au Camp Nou avec le Barça le face au Real Saragosse.

Inter de Milan

Suárez avec l'Inter de Milan

Le , il participe à son premier match en Série A. L'Inter atomise l'Atalanta Bergame (6-0), il inscrit le dernier but milanais. Malheureusement quelques semaines après son arrivée, il est contraint au repos à cause d'un genou défaillant. On commence alors à entendre du côté de San Siro "Barcelone a vendu à prix d'or un joueur cassé"[réf. nécessaire]. Luis Suárez fera taire les médisants en terminant deuxième meilleur buteur du club avec 11 buts en 27 matchs, juste derrière Hitchens.

Sélection

Le , il débute en sélection espagnole par un très net succès (5-1) face aux Pays-Bas. En quinze ans Suárez va disputer 32 rencontres et marquer 14 buts avec la Roja. En 1964, il remporte le Championnat d'Europe face l'URSS en finale.

De 1988 à 1991, Luis Suárez est le sélectionneur de l'équipe d'Espagne.

Joueur

Carrière

 

Palmarès

 

Distinctions personnelles

Entraîneur

Carrière

 

Palmarès

Néant

Annexes

Bibliographie

  • Xan Fraga, Luís Suárez, fútbol de seda, Baía edicións, 2010. (ISBN 978-84-96526-92-1)

Liens externes

Notes et références

  1. G. Bottazzini & C. Fontanelli, Piacenza90: partite, protagonisti, immagini, GEO Edizioni, page 118
  2. « Fiche de Luis Suárez », sur footballdatabase.eu
  • Portail du football
  • Portail de la Galice
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.