Luis de Zúñiga y Requesens

Luís de Zúñiga y Requesens (Barcelone, - Bruxelles, ) fut un gouverneur des Pays-Bas espagnols.

Pour les articles homonymes, voir Zúñiga.
Luis de Zúñiga y Requesens
Fonction
Ambassadeur d'Espagne près le Saint-Siège (d)
Titre de noblesse
Gouverneur du duché de Milan
Biographie
Naissance
Décès
(à 47 ans)
Bruxelles
Noms de naissance
Luis de Requesens y Zúñiga
Lluís de Requesens i Zúñiga
Activités
Diplomate, militaire
Père
Mère
Autres informations
Arme
Grade militaire
Conflit

Il fut le guide de don Juan d'Autriche dans plusieurs guerres et jusqu'à Lépante (1568-71).

Philippe II, dont il avait su gagner la confiance, l’éleva au rang de Grand-commandeur de Castille et même le nomma gouverneur de Milan (un poste habituellement réservé à la plus haute noblesse). Il gouverna avec modération à ce poste, bien qu'il se heurtât violemment à l'archevêque Charles Borromée.

En 1573, il remplaça le duc d'Albe dans le gouvernement des Pays-Bas pour y apaiser la situation. Il y essaya une politique modérée, mais dut faire face à des difficultés insurmontables. Après quelques alternatives de succès et de revers dans sa lutte contre les États Généraux et Louis de Nassau, frère de Guillaume Ier d'Orange-Nassau, il mourut de maladie au siège de Zierikzee, en 1576. Son disciple, Don Juan d'Autriche est nommé pour lui succéder et gagne les Pays-Bas en traversant la France hostile déguisé en valet pour arriver finalement à Marche-en-Famenne où il est empêché d'aller à Bruxelles par la présence des troupes des États Généraux en rébellion.

Biographie

Portrait du gouverneur Luis de Requesens, gravé en 1854 par Carlos Múgica y Pérez pour l’Historia de la Marina Real Española (Biblioteca Nacional de España).
Portrait du gouverneur Luis de Zúñiga y Requesens, gravé en 1727 pour l’Histoire de la guerre des Païs-Bas, du R.P. Famien Strada ... / traduite par P. Du Ryrer.

Source

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Luis de Zúñiga y Requesens » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (lire sur Wikisource)

Voir aussi

Lien externe

  • Portail de l’histoire
  • Portail de la Renaissance
  • Portail de l’Espagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.