Lunebourg

Lunebourg (en allemand : Lüneburg) est une ville d'Allemagne située dans le Land de Basse-Saxe.

Lunebourg

Le centre-ville de Lunebourg.

Héraldique
Administration
Pays Allemagne
Land  Basse-Saxe
Arrondissement
(Landkreis)
Lunebourg
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
24
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Ulrich Mädge SPD
Code postal 21335–21337–21339
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
03 3 55 022
Indicatif téléphonique 04131
Immatriculation LG
Démographie
Gentilé lunebourgeois
Population 74 494 hab. (31 décembre 2016)
Densité 1 059 hab./km2
Géographie
Coordonnées 53° 15′ 09″ nord, 10° 24′ 52″ est
Altitude 17 m
Superficie 7 034 ha = 70,34 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Lunebourg
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Lunebourg
Liens
Site web www.lueneburg.de

    Elle est la capitale de l'arrondissement de Lunebourg.

    Histoire

    Appartenances historiques

    Duché de Brunswick-Lunebourg 1235-1269
    Principauté de Lunebourg 1269-1705
    Électorat de Brunswick-Lunebourg 1705-1807
     Royaume de Westphalie 1807-1811
     Empire français (Bouches-de-l'Elbe) 1811-1814
    Royaume de Hanovre 1814-1866
    Royaume de Prusse (Province de Hanovre) 1866-1918
    République de Weimar 1918-1933
     Reich allemand 1933-1945
    Allemagne occupée 1945-1949
    Allemagne 1949-présent

    Lunebourg est mentionnée pour la première fois en 956. La ville fut érigée en principauté en 1269, puis réunie à l'électorat de Brunswick-Lunebourg en 1705.

    Au Moyen Âge, la ville était remarquablement riche, grâce au commerce du sel. La ville est en effet construite sur une colonne de sel baignant dans une nappe phréatique. L'eau était pompée et le sel extrait dans plusieurs fabriques des environs, puis exporté dans les fiefs voisins. Le long de la Vieille Route du Sel, il était transporté via Lauenburg jusqu'à Lübeck et de là, embarqué vers toutes les côtes de la Mer Baltique. Lunebourg et son sel faisaient partie des principales sources de pouvoir et de richesse de la Ligue hanséatique.

    Lunebourg, place du marché et hôtel de ville.

    La ville passe à la Réforme dès 1529 à l'instigation du duc Ernest Ier de Brunswick-Lunebourg. C'est le réformateur Urbanus Rhegius qui organise l'église luthérienne de Lunebourg dans les années 1530-1531.

    La région subit les horreurs de la guerre de Trente Ans, spécifiquement retracées en 1910 dans le livre d'Hermann Löns : « Der Wehrwolf » (Le Loup-Garou).

    Durant l'occupation napoléonienne, la ville fut d'abord comprise dans le royaume de Westphalie, de 1807 à 1810, avant d'être rattachée à la France jusqu'en 1814, date de son retour dans le giron du royaume de Hanovre lors de l'effondrement du Premier Empire.

    Après une longue période de prospérité, son importance a décliné à partir de 1600. Les salines ont fermé en 1980. La ville a regagné une nouvelle notoriété grâce à son université, fondée en 1989.

    Le paysage unique des Landes de Lunebourg (Lüneburger Heide[1]) a été en grande partie créé par l'étalement des sables lors du retrait du glacier vistulien, lorsque s'est achevée la dernière période glaciaire. La déforestation de la région environnante pour la production du sel a complété l'action naturelle en achevant l'appauvrissement d'un paysage naturel médiocre.

    Vieux-Port.

    Le y fut signée la convention de Lunebourg par laquelle les troupes allemandes stationnées en Westphalie, au Danemark, aux Pays-Bas, remettaient leur sort entre les mains du Field Marshal Montgomery, préludant ainsi à la capitulation du .

    Le de la même année, Heinrich Himmler s'y suicide.

    C'est ici qu'eut lieu le procès de Belsen entre le et le , où furent jugés des SS et des Kapo ayant travaillé au camp de Bergen-Belsen pendant la Seconde Guerre mondiale.

    Monuments

    Jumelages

    La ville de Lunebourg est jumelée avec[2] :

    La ville entretient d'étroits liens d'amitié avec :

    Personnalités liées à la ville

    Notes et références

    1. Le terme lande n'a aucun rapport avec le mot allemand Land, Länder au pluriel, qui signifie « pays».
    2. Städtepartnerschaften

    Annexes

    • Portail de la Basse-Saxe
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.