Métal argenté

Le métal argenté est une technique d'orfèvrerie consistant à déposer une couche d'argent (souvent par galvanoplastie) sur un métal constituant l'âme d'un objet, d'abord du bronze puis du maillechort.

Cuillère pour bébé Art déco en métal argenté.

Cette technique est principalement utilisée pour fabriquer à moindre coût des objets traditionnellement en argent, l'argenterie, en particulier les services de tables, les chandeliers et les crucifix d'autels, etc.

Le terme « métal argenté » désigne également les objets réalisés avec cette technique (« une ménagère en métal argenté »).

Histoire

  • « Au XVIIIe siècle, on utilisait le plaqué dit aussi doublé[réf. souhaitée] »
  • « Actuellement, on argente et on dore par électrolyse, brevet déposé simultanément en 1840 par le Français Henri de Ruolz (1808[Note 1]-1887) et l'Anglais Henry Elkington (1801-1865), vendu en 1842 à Charles Christofle (1805-1863) qui mit au point le procédé avec son neveu et successeur Henri Bouilhet. »[1]

Notes et références

Notes

  1. L'année de naissance était 1811, remplacée par 1808 (source : Larousse en ligne )

Références

  1. QUID 2004 - page 483 - colonne C

Voir aussi

  • Portail des arts
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.