MATE

MATE (prononcer maté à l'espagnole) est un environnement de bureau libre utilisant (dans un premier temps) la boîte à outils GTK+ 3.x et destiné aux systèmes d'exploitation apparentés à UNIX.

Pour l’article homonyme, voir Mate.
MATE
Le bureau MATE 1.16.2 sous Debian 9
Informations
Développé par Perberos et d'autres contributeurs bénévoles
Première version
Dernière version 1.24 ()[1]
Dépôt git.mate-desktop.org
Écrit en C, C++ et Python/ GTK
Supporte les langages / GTK
Système d'exploitation Type Unix
Environnement GNU/Linux avec X11
Langues Multilingue (d)
Type Environnement de bureau
Licence Licence publique générale GNU version 2
Site web mate-desktop.org

Il consiste en un fork de GNOME 2 et son nom vient du yerba maté dont les feuilles sont utilisées pour préparer une boisson stimulante en Amérique latine[2].

Afin de permettre une installation sans conflit avec les composants de GNOME 3, plusieurs applications ont été renommées. Ainsi, MATE et GNOME 3 peuvent être installés en parallèle, ce qui n'était pas possible entre GNOME 2 et GNOME 3.

Historique

À la suite d'un nouvel habillage de bureau[3] (notamment avec la refonte des menus en écran "activités") prise par GNOME 3, les archives contenant le code source de la dernière version de GNOME 2 (version 2.32) ont été reprises par un développeur d'Arch Linux afin de conserver la métaphore traditionnelle du bureau. Progressivement, d'autres développeurs ont rejoint cet effort qui s'est transformé en un projet indépendant avec l'ouverture d'un site Internet, la mise en place d'un dépôt de code source sur GitHub, d'un environnement de travail pour les traducteurs sur Transifex (en) et de dépôts de téléchargement.

La transition de Gtk+ 2.x vers Gtk+ 3.x a été achevée avec la version 1.1.18. Cependant, la transition de Xorg vers Wayland n'est pas encore réalisée, car cela demanderait beaucoup de travail à l'équipe de développement. Comme l'adoption de Wayland est considérée comme indispensable, l'équipe de développement envisage d'utiliser Mir comme un gestionnaire de fenêtre pour Wayland. Cette approche permettrait de réduire considérablement le travail à réaliser.

Plusieurs applications ont été reprises et renommées :

  • Caja - gestionnaire de fichiers (dérivé de Nautilus)
  • Pluma - éditeur de texte (dérivé de gedit)
  • Eye of Mate - visionneuse d'images (dérivée de Eye of GNOME)
  • Atril - visionneuse de documents (dérivée d'Evince)
  • Engrampa - gestionnaire d'archives (dérivé de File Roller)
  • MATE Terminal - émulateur de terminal (dérivé de GNOME Terminal)

La liste intégrale des applications et des applets est disponible sur le site officiel.

Le bureau MATE 1.4.2 sous Ubuntu 12.10

Adoption

En , MATE est inclus dans Linux Mint et est l'environnement par défaut de Linux Mint Debian Edition[4]. La distribution Salix OS a également une version contenant MATE 1.8.1[5], ce qui offre aux utilisateurs de Slackware la possibilité d'utiliser ces dépôts. En , openSUSE en version 12.2 le propose à son tour[6]. En , Ubuntu MATE devient l'une des versions officiellement soutenue d'Ubuntu (à partir de la version 15.04). Pour les distributions Debian, Fedora et Arch Linux, des dépôts à ajouter sont fournis sur le site de MATE. Ce dernier est également proposé dans Mageia 4, sortie en [7]. En , Calculate Linux offre une image d'installation avec MATE.

Annexes

Références

Liens internes

  • Portail des logiciels libres
  • Portail de l’informatique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.