Maia Tchibourdanidzé

Maïa Tchibourdanidzé (en géorgien, მაია ჩიბურდანიძე), née le à Koutaïssi, est une joueuse d'échecs géorgienne, championne du monde d'échecs féminin de 1978 à 1991.

Maia Tchibourdanidzé
Biographie
Naissance
Nom de naissance
მაია ჩიბურდანიძე
Nationalité
Formation
Tbilisi State Medical University (en)
Activité
Autres informations
Titres aux échecs
Maître des sports de l'URSS (jeu d'échecs) (d) (depuis ), maître international féminin (d) (depuis ), grand maître international féminin (d) (depuis ), maître international d'échecs (depuis ), grand maître international (depuis )
Classement Elo
2 500 ()
2 500 ()
2 500 ()
Distinctions

En 1984, elle est la deuxième femme à obtenir le titre de grand maître international (mixte), après Nona Gaprindashvili.

Entre 1978 et 2008, elle remporte neuf fois l'Olympiade d'échecs, cinq fois avec l'URSS et quatre fois avec la Géorgie. Sur cette période, ses performances lui valent quinze médailles individuelles, dont six en or.

En , avec un classement Elo de 2 502 points, elle est la 15e joueuse mondiale et la joueuse la plus âgée du top 100 féminin.

Carrière aux échecs

Maïa Tchibourdanidzé s'avère être une compétitrice redoutable, finissant deuxième au tournoi interzonal féminin de Tbilissi en 1976, se qualifiant pour le tournoi des candidates. Elle surprend les commentateurs en gagnant tous les matchs jusqu'à la finale des candidates, où elle se défait d'Alla Kushnir 7-6½, parvenant ainsi au match contre la championne du monde en titre Nona Gaprindashvili, qu'elle bat à Pitsunda 8½-6½ en 1978.

Elle défend son titre à quatre reprises avec succès :

Maïa Tchibourdanidzé en 2007.

Elle est finalement détrônée par la Chinoise Xie Jun à Manille en 1991 (8½-6½). Elle remporte le tournoi des candidats de Tilburg en 1994, mais est éliminée par la Hongroise Susan Polgar (5½-1½) au match de départage. Elle est éliminée en demi-finale en 2001 par la Chinoise Zhu Chen et en 2004 par Antoaneta Stefanova.

Notes et références

    Liens externes

    • Portail des échecs
    • Portail de la Géorgie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.