Maillage de l'infrastructure Internet en Algérie

Le maillage de l'infrastructure Internet en Algérie, est l'ensemble des interconnexions de réseaux utilisées en Algérie pour l'accès à Internet et aux télécommunications.

Il repose notamment sur l'interconnexion de fibres optiques au niveau national et des câbles sous-marins en fibre optique.

Histoire

L'Algérie dispose en 2017 d'une capacité installée de bande passante internationale de 680 GB, répartie entre 600 GB pour le câble de fibre optique d'Annaba à Marseille et 80 GB pour celui qui relie Alger à Palma en Italie (ALPAL). Une liaison Annaba-Bizerte en Tunisie est dotée d'une capacité de 40 GB[1].

Le , le câble sous-marin Medex est mis en service à Annaba, Medex va porter le débit de l'Internet de 2 à 8 térabits[2].

Le , le tronçon algérien de la dorsale transsaharienne en fibre optique (DTS) est achevé, long de plus de 2 650 km, il relie Alger au frontières avec le Niger[3].

Le , deux câbles sous-marin en fibre optique sont inaugurés par la ministre algérienne de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda-Imane Faraoun, en présence de l'ambassadeur d'Algérie en Espagne, Toufik Milat. ORVAL relie Oran à Valence et ALVAL relie Alger à la même ville en Espagne. D'une longueur de plus de 770 km et d'une capacité de 40 térabits. ORVAL et ALVAL sont exploités par Algérie Télécom Europe[4].

Point d'échange

Plusieurs points d'échange sont présents en Algérie, permettant aux différents fournisseurs d'accès Internet (FAI ou ISP) d'échanger du trafic Internet entre leurs réseaux de systèmes autonomes grâce à des accords mutuels dits de «peering».

Notes et références

Annexes

Articles connexes

  • Portail d’Internet
  • Portail des télécommunications
  • Portail de l’Algérie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.