Maison de Zähringen

La famille des Zähringen est une dynastie de ducs dans le sud-ouest de l'Allemagne et l'ouest de la Suisse du XIe au début du XIIIe siècle, issue de la première branche de la Maison d'Autriche. De nos jours ils sont notamment restés connus pour avoir fondé plusieurs villes modernes, telles que Rheinfelden (en 1130), Fribourg (en 1157) et Berne (en 1191). Le dernier descendant de la branche aînée, portant le nom des Zähringen, est mort en 1218. Une branche cadette régna jusqu'en 1918 sur le pays de Bade (Maison de Bade).

Maison de Zähringen

Armes

Blasonnement d'or à l'aigle éployée de gueules.
Branches Zähringen-Teck
Période Du XIe à 1218
Pays ou province d’origine première branche de la Maison d'Autriche.
Allégeance Saint-Empire Romain Germanique
Fiefs tenus comtes de Thurgovie (991), de Villingen (999), du Brisgau (1061), ducs de Carinthie, seigneurs de Bourgogne Cisjurane
Demeures château de Zähringen à Fribourg
Fonctions ecclésiastiques prince-évêque de Mayence, prince-évêque de Liège.
Le duc Bertold V de Zähringen, statue à Berne.

La famille des Zähringen fait partie des grandes familles qui ont façonné le destin de la Suisse au Moyen Âge avec les Habsbourg et les Savoie notamment.

Histoire

Possession de la Maison de Zähringen en Suisse (en vert) vers 1200.

L'origine de la famille n'est pas assurée, mais se situe probablement à Zähringen, près de Fribourg-en-Brisgau. Le plus ancien ancêtre qu'on puisse lui attribuer est un nommé Bezelin de Villingen, qui fut comte de Thurgovie en 991. En 999, il obtient de l'empereur Otton III, avec l'appui du duc de Souabe, délégation de l'autorité impériale (jus, fas et potestatem) dans le comté de Villingen. D'autres titres furent acquis par lui-même ou son fils Berthold Ier, qui devint dès 1061 comte du Brisgau, du Thurgau et de l'Ortenau.

Cette même année Berthold Ier obtint le titre de duc de Carinthie comme dédommagement pour le duché de Souabe, qui lui avait été promis initialement. La Carinthie ne resta qu'un titre, car il ne put jamais s'y imposer. Parce qu'il prit parti, pendant la Querelle des Investitures, pour l'antiroi Rodolphe de Rheinfelden, Berthold Ier fut déchu de tous ses titres par l'empereur Henri IV en 1077 ; il mourut peu après. Son fils cadet Berthold II lui succéda et reconquit une grande partie du territoire perdu. L'autre fils de Berthold Ier, Hermann, forma quant à lui la ligne cadette qui devint la Maison de Bade par la suite. Le mariage de Berthold II avec Agnès de Rheinfelden, fille de Rodolphe, lui rapporta en 1090 de grandes possessions en Bourgogne impériale (dans la partie ouest de la Suisse actuelle) en héritage. En 1092 l'opposition antisalique l'élut antiduc de Souabe face à Frédéric Ier de Souabe.

Suite à l'assassinat du comte Guillaume III de Bourgogne en 1127, les Zähringen obtiennent l'avouerie de l'abbaye de Payerne[1]. Peu après, les Zähringen installent une branche de la maison de Belp à Montagny[2].

En 1152, la ligne aînée se subdivisa encore en deux branches : l'une qui garda le nom de Zähringen, l'autre qui forma la branche des comtes de Teck. La première s'éteignit en 1218 avec Bertold V de Zähringen, la deuxième en 1439. Dès lors, seule la ligne cadette (Bade) continua à exister. Les ducs de Zähringen ont possédé selon les époques les comtés de Zähringen, Rheinfelden, Brisgau (formant le sud du Bade-Wurtemberg), la Bourgogne Cisjurane, la Thurgovie, le canton de Zurich, le canton de Soleure, le canton de Berne, Genève et le Valais[3] mais à cette époque les conquêtes et reconquêtes étaient fréquentes.

Liste des ducs de Zähringen

Bibliographie

  • Annales historiques du Comté de Neuchâtel et Valangin depuis Jules-César jusqu'en 1722, Jonas Boyve, édition E. Mathey, 1854, p. 128, 148, 152, 153, 158, 180, 188, 388, 389, 395, 397 à 496. Google livres
  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, éditions Brill à Leyde 1890-1893 préf. H. F. Wijnman, réédition, 1966, chapitre VIII et tableau généalogique n° 105 « Généalogie de la Maison de Bade, I. ».

Liens externes

Voir aussi

Références

  1. « Payerne (abbaye) » (consulté le 2 juin 2019)
  2. « Montagny (FR, seigneurie) » (consulté le 2 juin 2019)
  3. contenu issu du Dictionnaire Bouillet
  4. La Genealogia Zaringorum nomme : "Berchtoldus" fils de "Berchtoldus Cum-barba" , Médiéval Généalogie, Berthold de Zähringen
  5. Annales historiques du Comté de Neuchâtel et Valangin depuis Jules-César jusqu'en 1722
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Portail de la Suisse
  • Portail du Saint-Empire romain germanique
  • Prénoms, noms de famille et anthroponymie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.