Manuel Guirior

Manuel de Guirior (nom complet : Manuel de Guirior y Portal de Huarte y Edozain, marquis de Guirior) (1708 – ) était un officier de l'armée navale espagnole et un administrateur colonial. Il fut vice-roi de la Nouvelle-Grenade de 1772 à 1776 et du Pérou du au .

Manuel de Guirior

Manuel de Guirior, vice-roi de la Nouvelle-Grenade puis du Pérou
Fonctions
Vice-roi de Nouvelle-Grenade

(3 ans, 8 mois et 16 jours)
Monarque Charles III
Prédécesseur Pedro Messía de la Cerda
Successeur Manuel Antonio Flores
Vice-roi du Pérou

(4 ans et 4 jours)
Monarque Charles III
Prédécesseur Manuel d’Amat i de Junyent
Successeur Agustín de Jáuregui
Biographie
Nom de naissance Manuel de Guirior y Portal de Huarte y Edozain, marquis de Guirior
Date de naissance
Date de décès
Nationalité Espagnole
Profession militaire

Vice-roi de Nouvelle-Grenade
Vice-roi du Pérou

Biographie

Guirior était né dans une famille noble de Navarre. Il entra dans la marine en 1733 comme lieutenant. Il combattit durant la guerre de Sept Ans contre l'Angleterre, et aussi contre les Barbaresques en Méditerranée. Il était chevalier de l'Ordre de Saint Jean.

Vice roi de la Nouvelle-Grenade

En 1772, il fut nommé vice-roi de la Nouvelle-Grenade. Comme vice-roi, il essaya de réformer les communautés religieuses, de revitaliser les missions et d'assurer un traitement humanitaire des Indigènes. Il travailla pour améliorer l'économie et stimuler l'industrie. Il divisa la ville de Bogota en barrios (arrondissements). Il développa également les défenses de la colonie, surtout sur les côtes. Il fonda l'Université royale de Santafé, et un hôpital et un hospice. Le , il fonda la première bibliothèque publique de la colonie, à Bogota. La collection originelle des livres consistait en des livres expropriés de la communauté jésuite, qui avait été expulsé des colonies de l'empire espagnol par ordre du roi Charles III d'Espagne en 1767. La nouvelle bibliothèque ouvrit le . Elle est maintenant connue sous le nom de Bibliothèque nationale de Colombie. En 17774, Guirior fut promu lieutenant-général.

Vice-roi du Pérou

Il fut nommé vice-roi du Pérou en 1775, et en 1776 arriva à Lima et prit son poste. Il assista l'expédition scientifique de Hipólito Ruiz López, José Antonio Pavón et Joseph Dombey, envoyés pour étudier la flore de la vice-royauté. Leurs trouvailles furent publiées plus tard dans La flora peruana y chilena (La Flore du Pérou et du Chili). Encore une grande de ses préoccupations fut de stimuler l'économie, en adoptant des mesures libérales dans l'agriculture, l'exploitation minière, le commerce et l'industrie Il gagna une réputation d'un homme d'intelligence et de compassion, un travailleur infatigable. Il créa deux nouvelles chaires à l'université, améliora les soins médicaux dans dix hôpitaux à Lima et fonda une maison d'orphelins. En , José Antonio de Areche arriva à Lima comme visitador (inspecteur) de la Couronne. Il augmenta les taxes de vente de 4 % à 6 %, et le vice-roi Guirior imposa une taxes de 12½% sur la liqueur. Une mésentente avec le visitador Areche fit que Guirior fut démis de ses fonctions en . Il fut soumis à résidence par la justice (procès des griefs) et sa pension fut diminuée de moitié. Toutefois, il fut acquitté de manière posthume (Il mourut le .) Il fut remplacé en tant que vice-roi par le gouverneur du Chili, Agustín de Jáuregui. Au moment où Guirior fut écarté de son poste, les indigènes du Pérou était sur le point de se révolter. La révolte, menée par Túpac Amaru II, éclata le .

Sources

  • Portail du XVIIIe siècle
  • Portail de l’Espagne
  • Portail du monde colonial
  • Portail de la Colombie
  • Portail du Venezuela
  • Portail de l’Équateur
  • Portail du Panama
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.