Marcel Perrier

Marcel Perrier, né le à Ladray (commune d'Arêches-Beaufort dans le département de la Savoie) et mort le [1], est un évêque catholique français, évêque de Pamiers, Couserans et Mirepoix de 2000 à 2008.

Pour les articles homonymes, voir Perrier.

Marcel Perrier
Biographie
Nom de naissance Marcel Germain Perrier
Naissance
Arêches-Beaufort (France)
Ordination sacerdotale
Décès
Moûtiers
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Claude Feidt
Dernier titre ou fonction Évêque émérite de Pamiers, Couserans et Mirepoix
Évêque de Pamiers, Couserans et Mirepoix
Évêque titulaire de Diane
Évêque auxiliaire de Chambéry

« Christ, notre paix »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Biographie

Jeunesse

Né le dans une famille d'agriculteurs, Marcel Perrier a été élevé dans une famille nombreuse avant de faire ses études de philosophie et de théologie au Grand séminaire de Chambéry.

Principaux ministères

Marcel Perrier a été ordonné prêtre le pour le diocèse de la Tarentaise (fusionné en 1966 avec l'archidiocèse de Chambéry). Après avoir été pendant 8 ans prêtre à Chambéry comme vicaire et aumônier de lycée, il devient curé de Cevins, Notre-Dame de Briançon et des paroisses environnantes de 1965 à 1975.

À partir de 1975, il prend des responsabilités diocésaines, comme vicaire général de 1975 à 1980 puis de 1984 à 1987, tout en gardant un ministère en paroisse.

Nommé évêque auxiliaire de Chambéry le , il a été consacré le de la même année. Le , il est nommé évêque de Pamiers, Couserans et Mirepoix, charge qu'il assume jusqu'au , date à laquelle il se retire pour raison d'âge.

Le , il devient aumônier national à temps partiel du mouvement « Voir Ensemble » pour un mandat de trois ans renouvelable[2].

Au sein de la Conférence des évêques de France, il préside le Comité de l'Action catholique générale et des associations professionnelles.

Il meurt le . Ses funérailles sont célébrées à Moûtiers le puis il est inhumé dans le caveau familial d'Arêches-Beaufort[1].

Prises de position

Élection présidentielle de 2002

En 2002, avant le deuxième tour de l’élection présidentielle française, pour lequel le candidat du Front national, M. Jean-Marie Le Pen avait réussi à se qualifier, Mgr Perrier avait appelé à voter dans un communiqué par lequel on comprend aisément qu'il demandait à faire barrage au parti d'extrême droite[3].

Présence au monde économique

Dans son diocèse de Pamiers, il est très présent dans la société civile : « Je ne peux pas imaginer un Dieu qui ne s'intéresse pas à l'économique, au social »[4].

Devise épiscopale

« Christ, notre paix »

Ouvrages

  • Perrier, Marcel, Paroles et Paraboles, Éditions de l'Edelweiss, 2002, 288p. - (ISBN 2-907984-16-0). Cet ouvrage réuni les trois recueils de poèmes précédemment publié séparément entre 1984 et 1994.
  • "Guerres et religions" p. 137–139, in Les Terres d'Ariège au temps des guerres de religions 1550 - 1630, ouvrage collectif, 2007, 144p. - (ISBN 978-2-9529670-0-6).

Monseigneur Marcel Perrier, savoyard de naissance est membre de la Société des Auteurs savoyards[5]

Discographie

  • Chansons au fil des jours..., paroles de Marcel Perrier, musiques de Françoise Raynal et Noël Colombier, Air libre éditions, 25 titres.
  • Liberté, spectacle musical commémoratif de la Première Guerre Mondiale (2014 - 2018), 21 poèmes de Marcel Perrier mis en musique par Fabrice Perrier.
  • Reviens Jésus, Reviens Seigneur, chant pour le Jubilé de La Miséricorde (2015 - 2016), poème de Marcel Perrier, musique de Fabrice Perrier.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du catholicisme
  • Portail de l'histoire de la Savoie
  • Portail de l’Ariège
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.