Marche athlétique

Marcheur redirige ici. Pour le parti politique, voir La République en marche.

David Regy, multiple champion de France sur 100 km et 24 heures.

La marche athlétique est une discipline sportive qui relève de l'athlétisme dans laquelle les engagés doivent marcher sans jamais courir, c'est-à-dire qu'un pied au moins doit être en permanence en contact avec le sol[1],[2].

Vitesse et fond

Marche athlétique de vitesse

En marche athlétique de vitesse il existe une règle supplémentaire qui veut que la jambe de soutien doit être tendue (non pliée au genou) depuis le moment où le pied touche le sol jusqu'à ce qu'il passe au-dessous du corps[1],[2]. La marche athlétique de vitesse est une discipline olympique comprenant des épreuves disputées sur 20 km (hommes et femmes) et 50 km. Depuis les Championnats du monde d'athlétisme 2017 de Londres, les femmes disputent aussi le 50 km[3].

Marche athlétique de fond

La marche athlétique de fond commence en principe au-delà du 50 km, là où finit la marche de vitesse. Mais classiquement les épreuves de fond ont au moins une distance de 100 km.

Il existe des épreuves de distances très variées comme le 100 km, le 150 km, 200 km etc. On trouve aussi des courses de grand fond (ou ultrafond) beaucoup plus longues comme le Paris-Colmar d'une distance de près de 450 kilomètres.

Dans cette discipline la règle de la jambe tendue obligatoire en marche de vitesse n'est pas appliquée. Dans la marche de fond c'est l'endurance plus que la vitesse qui est importante. On ne marche pas à 7 km/h sur une distance de 200 km en continu comme on marche sur 50 km. C'est pourquoi la marche de fond et surtout de grand fond comme le Paris-Colmar est d'emblée considérée comme athlétique.

Compétitions

Les épreuves de marche athlétique se déroulent sur piste (généralement pour des distances inférieures à 10 000 m) ou sur route (distance à partir de 10 km).

La Coupe du monde de marche, régie par l'IAAF, est une compétition internationale disputée tous les deux ans.

Règles

Le jugement s'effectue à l'œil nu.

Pendant une épreuve, il doit y avoir trois juges au minimum ainsi qu'un chef-juge. Chaque juge dispose de deux cartons jaunes différents pour signaler un type d'infraction. Il y a deux infractions qui sont pénalisées, la faute de suspension (aucun contact avec le sol) dont le marcheur est averti par un carton jaune comportant un symbole qui représente une ligne brisée en quatre, et la faute de flexion (jambe d'appui non tendue) dont le marcheur est averti par un carton jaune comportant un symbole qui représente une ligne brisée en deux. Cependant, ce carton jaune n'est pas obligatoire, le juge peut donc donner un carton rouge dans deux cas : s'il considère que l'athlète commet une grosse faute, ou si après l'avoir averti par le carton jaune, le juge pense que l'athlète est toujours en faute. Lorsque le juge donne un carton rouge il en avertit le chef-juge. Les cartons rouges ne sont pas montrés à l'athlète mais il peut être mis au courant par un tableau d'affichage ou par le chef-juge. Au bout de trois cartons rouges, le marcheur est disqualifié. Un juge ne peut pas donner plus d'un carton rouge par athlète, c'est pour cela qu'un minimum de trois juges par épreuve est nécessaire[1].

Les disqualifications sont courantes dans les courses d'élite. L'une des plus notoires est celle de l'Australienne Jane Saville, alors qu'elle se trouvait en tête de la course à une centaine de mètres seulement de l'arrivée, lors des Jeux olympiques d'été de 2000[4].

Les dix premiers marcheurs de vitesse du monde

Hommes

20 km

NoteAthlèteNationalitéLieuDate
1 h 16 min 36 Yūsuke Suzuki Japon Nomi
1 h 17 min 02Yohann Diniz FranceArles
1 h 17 min 16Vladimir Kanaykin RussieSaransk
1 h 17 min 21Jefferson Pérez ÉquateurParis
1 h 17 min 22Francisco Javier Fernández EspagneTurku
1 h 17 min 23Vladimir Stankin RussieAdler
1 h 17 min 33Nathan Deakes AustralieCixi
1 h 17 min 41Zhu Hongjun ChineCixi
1 h 17 min 46Julio René Martínez GuatemalaEisenhüttenstadt
1 h 17 min 46Roman Rasskazov RussieMoscou
1 h 17 min 53Cui Zhide ChineCixi
1 h 17 min 56Alejandro López MexiqueEisenhüttenstadt
1 h 18 min 04Bo Lingtang ChinePékin

50 km

NoteAthlèteNationalitéLieuDate
3 h 32 min 33Yohann Diniz FranceZurich
3 h 33 min 11 Yohann Diniz France Londres
3 h 34 min 14Denis Nizhegorodov RussieCheboksary
3 h 35 min 47Nathan Deakes AustralieGeelong
3 h 36 min 03Robert Korzeniowski PologneParis
3 h 36 min 06Yu Chaohong ChineNanjing
3 h 36 min 13Zhao Chengliang ChineNanjing
3 h 36 min 20Han Yucheng ChineNanjing, 2005
3 h 36 min 42German Skurygin RussieParis
3 h 37 min 09Alex Schwazer ItaliePékin
3 h 37 min 26Valeriy Spitsyn RussieMoscou
3 h 37 min 41Andrey Perlov Union soviétiqueLeningrad
3 h 37 min 46Andreas Erm AllemagneParis
3 h 37 min 58Xing Shucai ChineNanjing

Femmes

20 km

NoteAthlèteNationalitéLieuDate
1 h 24 min 50[5]Olimpiada Ivanova RussieAdler
1 h 25 min 18Tatyana Gudkova (athlétisme) RussieMoscou
1 h 25 min 20Olga Polyakova RussieMoscou
1 h 25 min 29Irina Stankina RussieMoscou
1 h 25 min 59Tamara Kovalenko RussieMoscou
1 h 26 min 22Wang Yan ChineGuangzhou
1 h 26 min 22Yelena Nikolayeva RussieCheboksary
1 h 26 min 23Wang Liping ChineGuangzhou
1 h 26 min 28Irina Pudovkina RussieAdler
1 h 26 min 35Liu Hongyu ChineGuangzhou

Elena Lashmanova bat le record du monde sur le 20 km marche lors des jeux olympiques 2012 à Londres (1 h 25 min 2 s)[6].

50 km

Championnats du monde / Londres 2017/ 50 km marche. Pour la première édition du 50 km marche femme lors des championnats du monde d'athlétisme, c'est la Portugaise Inês Henriques qui a remporté la médaille d'or et établi un nouveau record du monde avec un temps de 4 h 9 min 21 s précédant l'Ukrainienne Alina Tsviliy (4 h 12 min 44s)[7]. Comme Yohann Diniz, la Portugaise a écrasé la course de son empreinte[3].

Références

  1. Dominique Guebey, « Reglement de la marche athlétique », sur www.dg77.net (consulté le 13 décembre 2017)
  2. « Marche athlétique - Extraits du règlement et conseils sportifs », sur entrainement-sportif.fr (consulté le 13 décembre 2017)
  3. « VIDÉO. Mondiaux d'athlétisme : Henriques, première femme sacrée sur 50km marche » (consulté le 12 décembre 2017).
  4. (en) Dean Nye, « Remember The Devastating Moment Jane Saville Was Disqualified At The Sydney 2000 Games? », sur BuzzFeed, (consulté le 12 décembre 2017)
  5. (en) « IAAF: Olimpiada Ivanova | Profile », sur iaaf.org (consulté le 12 décembre 2017)
  6. (en) « Russia's Lashmanova smashes world record to claim gold in the 20km race walk », Mail Online, (lire en ligne, consulté le 12 décembre 2017)
  7. Rédaction, « Ines Henriques décroche l'or européen sur le 50km marche », L'ÉQUIPE, (lire en ligne, consulté le 10 novembre 2018).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Portail de l’athlétisme
  • Portail de la randonnée
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.