Margraviat de Bade-Bade

La margraviat de Bade-Bade (en allemand : Markgrafschaft Baden-Baden) est un État du Saint-Empire romain germanique.

Il est créé en 1535 par partition du margraviat de Bade.

À la mort du margrave Auguste-Georges, le , le margraviat est réuni à celui de Bade-Durlach qui redevient le margraviat de Bade.

Les margraves résident au château de Baden-Baden puis à celui de Rastatt.

Territoire

La margraviat comprenait, sur la rive droite du Rhin :

  • Le margraviat proprement dit et ses dépendances, les monastères de Schwarzach, Lichtenthal et Herrenalb ;
  • La seigneurie de Mahlberg ;
  • La seigneurie de Lahr ;
  • La seigneurie de Staufenberg ;
  • La seigneurie d'Eberstein et ses dépendances, le monastère de Frauenalb et Muggensturm.

En 1629, les seigneuries de Mahlberg et de Lahr sont partagées entre le margrave Guillaume et le Palatinat. Bade-Bade reçoit celle de Mahlberg.

Le margraviat comprenait, sur la rive gauche du Rhin :

Entre 1555 et 1666, les seigneuries Rodemack, Useldange et Hesperange forment le margraviat de Bade-Rodemack.

En 1707, le comté antérieur de Sponheim est partagé entre la régente Françoise-Sibylle et l'électeur Jean-Guillaume. Bade-Bade reçoit les bailliages de Kirchberg, Koppenstein[1], Naumburg[2] et Sprendlingen ainsi que Sankt Johann, Dengen et Reckershausen.

Quant au comté ultérieur de Sponheim, ce n'est qu'en 1776 qu'il sera partagé entre le margrave de Bade, Charles-Frédéric, et le duc de Palatinat-Deux-Ponts, Charles III.

Margraves de Bade-Bade

Notes et références

  1. Burg Koppenstein est un château situé à Henau.
  2. Burg Naumburg est un château situé à Bärenbach (Kirn-Land).

  • Portail du Saint-Empire romain germanique
  • Portail du Bade-Wurtemberg
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.