Marie-Jo Lafontaine

Marie-Jo Lafontaine est une artiste contemporaine belge[1], née en 1950 à Anvers. Elle vit aujourd'hui à Bruxelles. Elle est connue pour ses installations multimédia, sculptures vidéo, installations photographiques et monochromes, créations sonores, environnements urbains. Son œuvre est d’une grande intensité plastique, esthétique et dramaturgique.

Marie-Jo Lafontaine
Portrait Marie-Jo Lafontaine
Naissance
Nationalité
Activités
Site web

Biographie

Plaque boulevard Marie-Jo Lafontaine sur le Mur des Célébrités

Née en Belgique en 1950, Marie-Jo Lafontaine commence des études de droit puis s'oriente vers un cursus artistique. En 1977, elle obtient le prestigieux "Prix de la Jeune Peinture Belge" pour ses œuvres textiles (monochromes de laine noire). En 1979, elle est diplômée à La Cambre[2], l'École Nationale Supérieure d’Architecture et des Arts Visuels de Bruxelles. Elle y suit notamment les cours de l'artiste polonaise Tapta, qui a exercé une influence sur son œuvre.

Sa carrière marque un tournant en 1987 avec l'installation très controversée "Les larmes d'acier", présentée à la Documenta 8[3] de Kassel. Cette œuvre est une sculpture constituée de  7 colonnes contenant un ensemble de 27 moniteurs qui diffusaient des images d'haltérophiles entre souffrance et jouissance et qui commence sur une musique d'opéra. L’œuvre a été montrée  au LACMA Museum de Los Angeles, Museum für Gegenwartkunst à  Bâle[4], City Museum à Nagoya, Fruitmarket Gallery[5] à Edimbourg Musée du Jeu de Paume[6] à Paris et fait maintenant partie de la collection du Essl Museum[7] à Vienne.

Les Larmes d'Acier 1987-Vue partielle de l'exposition

En créant sa série de portraits d'adolescents "Babylon Babies[8]" et en éditant un livre à cette occasion, Marie-Jo Lafontaine lance en l'an 2000 un important manifeste sur les libertés des jeunes dans notre société, cette  œuvre a été vue dans plus de trente musées dans le monde.

Babylon Babies 2001 vue d'artiste

En 2006, elle est choisie pour l'ouverture de la Coupe du monde de football (FIFA)[9] à Francfort et fait projeter son film[10] sur les 10.000 M2 d'écrans[11] tendus sur les façades de bureaux de la Sky Arena de Francfort[12], devant plusieurs millions de téléspectateurs et plusieurs centaines de milliers de spectateurs sur place.


En France, elle a bénéficié d'une rétrospective vidéo importante à la Galerie du Jeu de Paume[13] à Paris en 1999, puis d'une rétrospective dans deux musées de la ville d'Angers, le Musée des Beaux-Arts "Dreams Are Free!" et le Musée Jean Lurçat  et de la tapisserie contemporaine "Come To Me !" en 2007/2008[14].

En 2008 la rétrospective se déplace à Bruxelles pour les 25 ans du Botanique[15], elle investit le Musée où elle montre l’installation vidéo « Dark Pool » et dans les galeries qui surplombent les bassins  d’eau noire où se reflètent  les nageuses en apnée, la nouvelle série photographique «  Les Baigneuses » puis dans l’espace des serres, la série de portraits « les Fables de Lafontaine »,  et de plus elle occupe  le magnifique bâtiment de l’Église du Gesù, situé en face du Botanique où elle scénographie plusieurs installations vidéo, photographiques et 2 grandes  sculptures « Les Gardiens du Jeu »

. Exposition à la Cathédrale de Bruxelles des Saints Michel et Gudule[16] organisée par le frère Alain pour l’anniversaire du Cardinal Godfried Danneels.

Elle installe la sculpture vidéo « Ivre d’éternité, j’oublie les futilités de ce monde[17] » en aluminium de forme conique  de 500 cm de long qui est suspendue par des filins accrochés sur une structure aux pilastres. Le public voit défiler un ciel  avec des images filmées de nuages dans une variation de lumière qui amplifie le mystère de cette vision vers le lointain dans une tension entre le calme et le tumulte, entre la beauté et la fureur.

En 2009, Les Musées Royaux d’art et d’histoire de Bruxelles l’invite à réaliser une nouvelle œuvre vidéo pour l’inauguration de la porte de Hal rénovée. Elle crée « Dance The World »  où se succèdent quatre danses, et à travers elles cinq femmes, éprises de sensualité, de beauté, de passion, où la violence et le désir sont figurés dans le mouvement et le rythme du tango, du flamenco, de la danse orientale puis dans ceux tournoyants d’une derviche. Le film était  projeté sur 7 grands monolithes comme des monochomes disposés dans l’espace de façon que le visiteur se trouve situé comme au centre d’une piste de danse ou les danseuses évoluent autour de lui.

Dance The World 2009-Vue partielle de l'installation

2013, invitée par la Galerie Guy Pieters à Knokke-Zoute , elle crée 3 séries photographiques «Troubled Waters[18]» « Murmures » et « Blacks Mirrors » et deux monochromes de grande dimension, l’un composé de neuf couleurs de gris et l’autre de neuf couleurs de rouge, rendant l’intensité de l’indécible pour l’un et de la vitalité de l’amour ou de la violence. « Troubled Waters » cette série, composée de photographies et de monochromes peints montrent des corps féminins nus dont l’attitude et le regard expriment un éventail d’attitudes et de sentiments. «Murmures sont des portraits photographiques et monochromes influencés par les Primitifs Flamands. « Black Mirrors » sont des photographies de fleurs qui se transforment en créatures fantaisistes, troublantes, en visages monstrueux (un peu comme dans les tableaux d’Arcimboldo où fleurs et légumes se combinent pour révéler des physionomies étranges ou inquiétantes).

. Lempertz Kunsthaus[19] choisit Marie-Jo Lafontaine pour l’ouverture de son espace à Bruxelles qui présente l’installation vidéo monumentale « Victoria[20] » et la série photographique «  Liquid Crystal » dans la perspective de développer  une programmation alternant ventes publiques et art contemporain.

2015 Elle décide de prendre une autre liberté pour une exposition à Liège qu’elle intitule « Be-Side-Me[21]  » en utilisant de l’aquarelle et se met à dessiner avec cette matière légère et fluide des tâches, des lignes, des réseaux avec en pensée la vision de la foule des migrants et cela se traduit par  des surfaces rayées, des trames de formes et de couleurs qui se superposent. Elle réalise ainsi un très grand nombre de surfaces de petite dimension  qu’elle empile jusqu’au moment ou elle décide de les sélectionner et ainsi créer des images double en apposant l’une à l’autre comme un rapport duel ou complémentaire.

Sara Alonso Gómez met en place avec Bruno Devos, une exposition sélectionnant 40 artistes Belges sous le titre de « The importance of Being[22] » pour être exposés à Cuba, Buenos Aires, Sao Paulo, Rio. Marie-Jo Lafontaine y montre l’installation « Dark Pool »  

Le Monde Clignote. 2016.  Le , elle inaugure une exposition d’envergure au titre de « Le Monde Clignote ! » à Luxembourg chez Arendt & Medernach[23] qui lui fait la commande d’une œuvre à placer sur un mur de 25 mètres, prévu a cet effet dans la salle du conseil de ce grand cabinet d’avocats. Elle décide alors de réaliser 5 portraits féminins aux épaules nues accompagnés de monochromes photographiques. Ces 5 regards planent interrogatifs sur l’assistance dont leur regard ne vous quitte pas des yeux et le titre qui est donné à cette série est « Les Gardiennes du regard ».

I love the world ! . 2017. Le ,  Le Musée Départemental de Flandres à Cassel, France titre son exposition « A poil et à plumes[24] » et choisit  6 œuvres de la série « I love the world » portraits photographiques dont l’objet est l’animalité dans l’humanité. Les modèles portent  des masques des fables de La Fontaine  sur des arrière-plan de villes de pouvoir, Frankfort, Hong Kong, Paris…

Ecce Homo . 2017. Ouverture de l’exposition « Ecce Homo » à Anvers. 63 artistes programmés par le curateur Eric Rinckhout  et la Galerie Geukens & De Vil exposés dans différents espaces du quartier Leopoldplaats à Anvers. Marie-Jo Lafontaine montre une partie de sa célèbre série Babylon Babies chez Ackermans & Van Haaren et au Maagdensuismuseum, elle accroche côte à côte 2 photographies représentant des gisants, l’une d’une enfant[25] et l’autre d’un jeune adulte, cela en face d’une descente de croix de Van Jacob Jordaens, « De Nood Gods[26] ». La présence de ces deux œuvres provoque le silence dans une sorte d’arrêt sur image qui fige sur place les visiteurs.

Ecce Homo-E.H. 2017

2017 « Brussels Swings ». Le c’est la « Première[27] » dans la salle 4 du Flagey[28] pour  la présentation du film de Marie-Jo Lafontaine, invitée par le directeur du Flagey à porter son regard et sa caméra sur des groupes de musique dans une culture  de la diversité confrontés à des images très urbaines de la ville de Bruxelles . Film d’une durée d’une heure qui nous plonge dans une Bruxelles de jour comme de nuit et des atmosphères sonores très contrastées[29].

Brussels Swings 2017-Extrait du Film

Prix et distinctions

  • 1977 Prix de le Jeune Peinture Belge. Bruxelles
  • 1978 Prix Europe de la Peinture- médaille de bronze.Oostende
  • 1979 Bronze au Prix Européen de la Peinture d'Ostende
  • 1992 Media Award de l'Union Européenne
  • 1985 Bourse d'Étude M.I.T. Boston.Usa
  • 1986 Bourse . Fiacre.Ministére de la culture.Paris
  • 1986/87 Artiste invité Festival d'Avignon
  • 1987 Invité à à la Documenta de Kassel, Allemagne. Œuvre "les larmes d'acier"
  • 1990 Professeur à la "Sommer Akademie. Salzburg
  • 1992 Professeur für "Plastik und Multimedia" HFG.Karlsruhe
  • 1992 Award "Europäische Medien und Kommunikations preis" Germany
  • 1995 Pris Wilhelm Loth Kunstpreis der Stadt.Darmstadt
  • 1998 European Photography Award "Photo 98"en Grande-Bretagne
  • 1998 Désignée Ambassadeur Culturel pour la Flandre
  • 1998 Professeur au Hochschule für Kunst und Medien, ZKM, Karlsruhe, Allemagne
  • 1998 Guest Professor at the Bundesakademie für Kulturelle Bildung im Wolfenbüttel.Germany
  • 2000 Competition Winner "kunst amBau" Justizzentrum Bonn
  • 2001 Timbre pour la poste Belge " The Roses"
  • 2001 Competition Winner"Art for the Pier F" Stockholm Airport. Suède
  • 2002 BMW Glass Pavillon. Munich
  • 2003 Competition Winner " Kunst am bau" at the Museum Felix Nussbaum built by Daniel Libeskind
  • 2004 Gastprofessor at U.D.K. in Berlin. Workshop post-graduate students
  • 2005 Artiste Invitée:CORDOBA-Portugal  JUNTA DE ANDALUCIA, Conseleria de Cultura-UN ESPACIO PARA EL NUEVO ART 
  • 2006 Competition Winner-Sky Arena Project-I love the world! Opening at the world football cup in Frankfurt
  • 2007 Competition winner, City Project-"Klein Seminarie Roeselaere, Belgium
  • 2008 Prix "Shangai Fashion and Culture Media Award" 2007
  • 2009 Remise du prix Edward Steichen à la Lauréate.Luxembourg
  • 2012 Icons of Art Basel-Rolls Royce artist talk entre Marie-Jo Lafontaine et Alexandre Castant, essayiste
  • 2013 Portrait protocolaire du couple Royal de Belgique[30]
  • 2017 Competition Winner- Zeno Hôpital Knokke-Zoute. Belgique

Principales expositions

  • 1980 La Marie Salope à la 11e Biennale de Paris au Centre Georges Pompidou
  • 1981 Round around the Ring au Musée d’Art Moderne du Centre Georges Pompidou, Paris
  • 1984 The Luminous Image au Stedelijk Museum# d'Amsterdam
  • 1985 A las Cinco de la tarde à la Tate Gallery de Londres
  • 1987 Les Larmes d'Acier au Documenta Kassel, Allemagne
  • 1988 Les Larmes d’Acier au LACMA (Museum of Contemporary Art) de Los Angeles
  • 1989 Savoir, retenir et fixer ce qui est sublime à la Whitechapel Art Gallery de Londres
  • 1999 Ivre d’éternité j’oublie la futilité de ce monde au Musée du Jeu de Paume de Paris
  • 2002 BMW Project Lost Paradise à Munich, Allemagne
  • 2006 I Love The World, film projeté sur les 10 immeubles les plus hauts de Francfort (Allemagne) lors de l'ouverture officielle de la Coupe du Monde de Football de la FIFA.
  • 2007 Dreams Are Free ! Exposition rétrospective musée des Beaux-Arts de la ville d'Angers, France.
  • 2007 Come To Me! Exposition rétrospective musée Jean Lurçat et de la tapisserie contemporaine à Angers, France
  • 2008 Come To Me! Rétrospective quasi-intégrale au musée du Botanique de Bruxelles, et à l'église Gésu (voisine du Botanique) annexée pour l'occasion[31].
  • 2008 Dance The World ! Musées Royaux d'art et d'histoire, Porte de Hal.Bruxelles
  • 2009 Babylon Babies & Les Baigneuses , Musée National d’Histoire et d’Art-Luxembourg
  • 2009 Dark Poll & Les Bains de St Josse, à la Galerie Samuelis. Bielefeld.Allemagne
  • 2011 Alice In Wonderland, à la Klinik Buchinger Wilhelmi, Überlingen.Allemagne
  • 2012 Les Larmes d'Acier spotlights video kunst à ESSL MUSEUM Der Gegenwart. Austria[32]
  • 2013 Troubled Waters, à la galerie Guy Pieters à Knokke-Zoute, Belgique
  • 2013 Babylon Babies & La Jardin d'Enfants pour l'ouverture de la Maison des Artistes au Château de Chimay, Belgique
  • 2014 Victoria & Liquid Crystal, pour l'ouverture de la Maison Lempertz à Bruxelles[33]
  • 2014 Museum To Scale 1/7, Galerie Ronny Van de Velde[34]
  • 2015 Soudain le ciel devint bleu! à la Galerie Guy Pieters à Saint-Paul de Vence, France
  • 2016 Be-Side-Me MMXV, à la Galerie Guy Pieters à Knokke-Zoute et à la Galerie Quai 4 à Liége, Belgique
  • 2016-2017 Le Monde Clignote! chez Arendt & Medernach à Luxembourg
  • 2017-2018 Ecce Homo & Babyon Babies à l'exposition de groupe organisée par la Galerie Geukens & De Vil et Rick Rinckhoud, Antwerpen, Belgique

Œuvres

Installations vidéos

  • La batteuse de Palplanches (1979)
  • La Marie-Salope (1980)
  • Round Around The Ring (1981)
  • Le Rêve d'Héphaïstos (1982)
  • His Master's Voice 1(1983)
  • His Master's Voice 2 (1983)
  • Attaco (1984)
  • A las cinco de la Tarde (1984)[35]
  • Le métronome de Babel (1985)
  • L'enterrement de Mozart (1986)
  • Les Larmes d'Acier (1986)
  • Victoria (1988)
  • Passio (1989/90)
  • We are all shadows (1991)
  • Jeder Engel is schreklich (1992)
  • La Mer (1994)
  • Ivre d'éternité, j'oublie les futilités de ce monde (1995/96)
  • The Swing (1998)
  • City Room (1999)
  • Chill out (1999)[36]
  • I love the World (2006)
  • Under the waters / Dark Pool (2007)
  • Kontrol Station (2007)
  • The World starts every minute (2007)
  • Dance the world! (2008)
  • Brussels Swings! (2017)


Installations multimedias

  • La glyptothèque (1991)
  • We are all shadows (1991)
  • We are all shadows 2 (1992)
  • Cercle de Flammes (1993)
  • The hip-hop dance of the water and the winds (1994)
  • History is against forgiveness (1996)
  • City Room (1999)
  • We can be heroes, just for one day (2005)
  • Can you hear me? (2006)
  • The world starts every minute (2007)
  • Kontrol Station (2008)


Séries monochromes et bichromes

  • Monochromes Textiles (1977 )
  • Noordzee (1994/2007)
  • Sunny side up (1994/2007)
  • Be-Side-Me MMXV (2016)

Portraits

Installations photographiques

  • Savoir retenir et fixer ce qui est sublime (1989)
  • Als das Kind noch Kind war (1993)
  • Jardin d'enfants (1993/2007)
  • Urban Spaces (1997)
  • Join The Circus (1998)
  • Kinder der Ruhr (1998)
  • Liquid Cristals (1999)
  • Kinder bleibt wach! (1999)
  • Babylon Babies (2001)
  • Bains de Saint-Josse (2001/2007)
  • Experience Paradise (2002)
  • Banana Kisses (2003)
  • Les Fables de la Fontaine (2006-2008)
  • Alice in Wonderland (2008)
  • Les Baigneuses (2009)

Sculpture

  • Les gardiens du jeu (1986)
  • Les secrets d'alcôves (1986)

Art des jardins

Bibliographie

  • 1984 Marie-Jo Lafontaine, Éditeur Lyon des Arts
  • 1985 A las cinco de la tarde, Éditeur Musée de Villeneuve d'Ascq
  • 1986 Les gardiens du jeu, Éditeur Musée Cantini[37]
  • 1987 L'interdit désiré, Éditeur Musée de Brou
  • 1987 Marie-Jo Lafontaine, monographie
  • 1988 Les larmes d'acier, Éditeur Museum für Gegenwartkunst Basel[38]
  • 1989 Marie-Jo Lafontaine, The Fruitmarket Gallery, Edinburgh[39]
  • 1989 Marie-Jo Lafontaine, The White Chapel Gallery, London[40]
  • 1990 Passio, Éditeur Museum Mönchengladbach[41]
  • 1990 Die Buchse der Pandora, Éditeur Velbert Museum
  • 1990 La vie... Une hésitation, Éditeur Galerie Montaigne Paris[42]
  • 1991 Marie-Jo Lafontaine Éditeur Stadische Galerie Göppingen[43]
  • 1991 Savoir Retenir et Fixer ce qui est Sublime! Éditeur Art Promotion Deweer[44]
  • 1992 Immaculata, Éditeur Rik Urmel Gallery Gent[45]
  • 1992 Jeder Engel ist schrecklich, Éditeur Nordjylands kunstmuseum, Aalborg[46]
  • 1993 Marie-Jo Lafontaine, Éditeur Tel Aviv Museum, Fondation Helena Rubinstein
  • 1993 Himmel und Hölle, Éditeur Deweer Gallery, Otegem1993
  • 1993 Wer, wenn ich schriee..., Éditeur Kassel
  • 1995 Blumenstücke Kunststücke, EditeurKunsthalle Bielefeld
  • 1995 Die Muse, Éditeur Salzburg
  • 1995 Fertile Grund, Éditeur Elzenfeld, Antwerpen
  • 1996 Zij Sporen, Éditeur Gynaika, Antwerpen
  • 1996 Mediascape, Éditeur Guggenheim N.Y.
  • 1996 Medial Art, Éditeur La lonja Palma de Majorque
  • 1996 Macht/Onmacht, Éditeur Mukha, Antwerpen
  • 1996 Ich Phoenix, Éditeur Gazometer Oberhausen
  • 1996 Marie-Jo Lafontaine, Galerie Goppingen
  • 1998 Einzelgängen, Die Deutsche Bibliotek[47]
  • 1998 Join The Circus, Éditeur BBL Courtrai[48]
  • 1999 Tu finiras de rire avant l'aurore, Galerie Beaumont Luxembourg
  • 1999 Marie-Jo Lafontaine, Monographie, Éditeur Cantz
  • 1999 Kinder der Ruhr, Éditeur St Petri Kirche Dortmund[49]
  • 1999 Marie-Jo Lafontaine, Installations vidéo 1979/1999, Éditeur Musée du Jeu de Paume, Paris
  • 1999 Liquid Crystal, Moving Cities, Éditeur Mercator & Noordstar, Antwerpen[50]
  • 2000 Kinder der Ruhr, Éditeur Allianz München-Walter Storms Gallery [51]
  • 2000 Liquid Crystal, Éditeur Mathildenhöhe Darmstadt & Deutsche Bank Luxembourg
  • 2001 Lost Paradise, Éditeur Galerie De Gryse, Tilt[52]
  • 2001 Experience Paradise, Éditeur Walter Storms Galerie, München[53]
  • 2002 Lost paradise, Éditeur Galerie Bernard Knaus[54]
  • 2003 The Swing, Éditeur Kulturspreichen Würsburg
  • 2003 Babylon Babies, Éditeur Hatje Cantz Drukerei, Osterfield[55]
  • 2005 Babylon Babies, Éditeur Henie Onstadt Kunstsenter, Oslo[56]
  • 2007 Dreams Are Free !, Musée des Beaux-Arts, Angers Come To Me ! Musée Jean Lurçat Angers[57]
  • 2009 Dark Pool, Éditeur Galerie Samuelis Baumgarte, Bielefeld[58]
  • 2010 Marie-Jo Lafontaine, Barreau de Bruxelles
  • 2011 Dance The World, Éditeur De Paepe, Brugge
  • 2012 Alice In Wonderland, Éditeur Klinik Buchinger Wilhelmi, Uberlingen
  • 2012 Dance The World, Édition vidéo, Éditeur Studio Lafontaine
  • 2012 We can be heroes just for one day, Éditeur, Untitled, Berlin
  • 2012 Meister werke der kunst, Éditeur ZKM, Karlsruhe
  • 2013 Troubled Waters, Éditeur Galerie Guy Pieters, St Maarten Laethem[59]
  • 2014 Victoria, Liquid Crystal, Éditeur Lempertz Köln[60]
  • 2014 Soudain le ciel devint bleu, Éditeur Guy Pieters, St Maarten Laethem[61]
  • 2017 Conversation avec Guidino Gosselin, Éditeur Tandem, Gerpinnes[62]
  • 2017 Ecce Homo, Zie de mens, Éditeur Hannibal[63]
  • 2017 Brussels Swings ! , Éditeur CapitalAtwork, Antwerpen[64]

Notes et références

  1. « Aspects de l’art Belge après 45 /NL- de Willen Elias »
  2. « La Cambre Arts Visuels Bruxelles »
  3. « Documenta 8 - Prof.Dr. Manfred Schneckenburgen directeur »
  4. (de) « Kunstmuseum Basel Gegenwart »
  5. (en) « The Fruitmarket Gallery »
  6. « Galerie du Jeu de Paume »
  7. « Les Larmes d'acier »
  8. Babylon Babies
  9. « Marie-Jo Lafontaine-Une Belge au Mondial »
  10. (nl) « SkyArena van Marie-Jo Lafontaine opent wereldbeker »
  11. « I love The World »
  12. Francfort-sur-le-Main
  13. « Galerie di Jeu de Paume »
  14. « Les Riches Heures de Marie-Jo Lafontaine »
  15. « 25 Ans du Botanique »
  16. « Cathédrale des Sts Michel et Gudule »
  17. « Ivre d'éternité, j'oublie les futilités de ce monde. Cathédrale des Sts Michel et Gudule »
  18. « Troubled Waters »
  19. « La Maison Lempertz à Bruxelles »
  20. (en) « Lempertz Brussels »
  21. « Les surprenantes images de Marie-Jo Lafontaine »
  22. (en) « Marie-Jo Lafontaine »
  23. (en) « Arendt @ Art Luxembourg »
  24. « Exposition "A Poil et à Plumes" Itv de Pascal Goffaux »
  25. (nl) « als de kunst de passie preekt-Geert van der Speten »
  26. (nl) « "De Nood Gods" van Jacob Jordaens »
  27. (nl + et + fr) « Juin 17 Verhaegen Walravens »
  28. « Première de Brussels Swings »
  29. « Marie-Jo Lafontaine.Voyage dans la jungle urbaine »
  30. « Un premier timbre à l’effigie du roi Philippe »
  31. « Accueil-exposition:Marie-Jo Lafontaine Dark Pool », Une exposition exceptionnelle pour inaugurer l'année des 25 ans du Botanique, 17.12.2008/22.02.2009
  32. (en) « Spotlights Video Kunst. Essl Museum Austria »,
  33. Murielle de Crayencour, « Marie-Jo Lafontaine "Leurs yeux de cristal"Installation vidéo et photographique »,
  34. « Museum To Scale 19 janvier 14 de Boris Rodesch »
  35. (en) Packed, « A Las Cinco de La Tarde ! Case Studies De preservering verbeelding werkt »,
  36. (nl) « CHILL OUT ROOM | b01 | Beeldenpark Beaufort »
  37. Loïc Malle, Les Gardiens du Jeu, Marseille, Musée Cantini, 7 au 23 juin 1986, 14 p.
  38. (de) Marie-Jo Lafontaine- Les Larmes d'Acier, Basel, Öffentliche Kunstsammlung, Basel, 10 février-4 avril 1988, 8 p. (ISBN 3-7204-0054-9)
  39. (en) Manfred Schneekenburger, Marie-Jo Lafontaine-Savoir Fixer et Retenir ce qui est Sublime, Edinburgh, The Fruitmarket Gallery, 1er avril-18 mai 1989, 88 p. (ISBN 0947912363)
  40. (en) Manfred Schneekenburger, Marie-Jo Lafontaine-Victoria et Les Larmes d'Acier, London, The White Chapel Gallery, 7 juillet-3 septembre 1989, 88 p. (ISBN 0854880836)
  41. (de) Georg Bussman, Passio, Salzburg, Autriche et Mönchengladbach, Allemagne, 18 février-16 avril et 8 août-9 septembre 1990, 60 p.
  42. Yves Michaud, La vie ... Une hésitation, paris, Galerie Montaigne, 6 juin-20 juillet 1990, 32 p.
  43. (de) Werner Meyer, Marie-Jo lafontaine, Göppingen, Städische Galerie, 9 décembre 1990-27 janvier 1991, 88 p. (ISBN 3-927791-05-9)
  44. (nl) Savoir Retenir et Fixer ce qui est Sublime, Otegem, Art Promotion Deweer, 10 septembre-20 octobre 1991, 34 p.
  45. Marie-Jo Lafontaine-Immaculata, Cantz, , 46 p. (ISBN 3-89-322-384-3)
  46. (en + et + de) Otto Neumaier, Marie-Jo Lafontaine-we are all shadows ..., Aalborg Suède, Nordjkllands Kunstmuseum, 18 septembre-8 octobre 1992, 104 p. (ISBN 87-88307-328)
  47. (de) Divers, Einzelgängen, Stuttgart, Die Deutsche Bibliotek, , 117 p. (ISBN 3-932189-56-6)
  48. (nl) Patricia Peeters, Join The Circus, Courtrai, BBL, 11 mai-21 août 1998
  49. (de) Otto Neumaier, Kinder der Ruhr, Dortmund, St Petri-Kirche, 20 octobre-21 novembre 1999, 32 p.
  50. (nl) selectie -Gerda vander Kerken, Liquid Crystal, Anvers, Galerie Mercator, 15 octobre-30 décembre 1999, 20 p.
  51. (de) Otto Neumaier, Kinder Der Ruhr, Munich, Galerie Walter storms, 16 mai-14 juillet 2000, 46 p. (ISBN 3-927533-24-6)
  52. (nl) Johan Pas, 25 Jaar, Tielt, Galerie De Gryse, , 78 p.
  53. (de) Experience Paradise, Munich, Walter Storms Galerie, , 10 p.
  54. (de + et + en) Johan Pas, Marie-Jo Lafontaine - Lost Paradise, Mannheim, Galerie Bernhard Knaus, 9 juillet-3 août 2002, 102 p. (ISBN 3-9808368-0-0)
  55. (de + et + en) Hrsg. Bernd Barde, Text(e) von Paul Ardenne, Christine Buci-Glucksmann, Hawa Djabali, Willem Elias, Romuald Hazoumé, Simon Njami u.a., Marie-Jo Lafontaine Babylon Babies, Osterfield Allemagne, ((Hatje Cantz Verlag)), 30 novembre 2002-26 janvier 2003, 248 p. (ISBN 978-3-7757-9135-9, lire en ligne)
  56. Gavin Jantjes et divers Auteurs, Marie-Jo Lafontaine, Oslo, Henie Onstad Kunstenter, , 94 p. (ISBN 82-90955-45-6)
  57. (fr + et + en) Divers Auteurs, Dreams Are Free !, Angers, France, La ville d'Angers et le Musée des Beaux Arts, 15 décembre 2007-13 avril 2008, 222 p. (ISBN 978-2-916545-53-0)
  58. (de) Les Bains de St Josse et Dark Pool, Bielefed, allemagne, Galerie Samuelis Baumgarte, 14 mai-18 juillet 2009, 24 p.
  59. Jan Koenot, Troubled Waters, Knokke Zoute, Guy Pieters Gelerie, 5 mai au 2 juin 2013, 126 p.
  60. (fr + et + nl) Oscar Van den Boogard, Marie-Jo Lafontaine-Victoria et Liquid Crystal, Bruxelles, Lempertz 1789, 5 septembre-10 octobre 2014, 62 p. (lire en ligne)
  61. Alexandre Castant, Soudain le ciel devint bleu, Saint-Paul de Vence, Galerie Guy Pieters, 20 septembre-16 novembre 2014, 126 p.
  62. Guidino Gosselin, Conversation, Bruxelles, Tandem, , 96 p. (ISBN 978-2-87349-127-7)
  63. (nl) Eric Rinckhout, Ecce Homo-Zie de Mens-Behold the Man, Anvers, www.uitgeverijhannibal.be, p. 22 et 23 et 122 et 123
  64. Véronique Bergen, Brussels Swings !, Bruxelles, capital@work, , 162 p.

Liens externes

  • Portail de l’art contemporain
  • Portail de la Belgique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.