Marie Alexandrine Snoy

Séraphine Snoy, née Marie Alexandrine Barbe Snoy, née en 1704 à Malines, est une noble religieuse cistercienne qui fut la 41e et dernière abbesse[1] de l'abbaye de la Cambre en 1757, morte en 1794[2]. Elle aurait pris le nom de Séraphine en souvenir d'une sœur née en 1702, morte enfant, qu'elle affectionnait beaucoup. Stéphanie Snoy eut un frère jésuite, un autre chanoine de Saint-Servais à Maastricht, et deux sœurs carmélites[3]. Elle était la fille de Jean III Charles Snoy, (1655-1714): Vicomt d'Horzeele et Seigneur de Weert; et de noble dame Claire Wynants. Son Grand-pere fut Jean I Charles Snoy (1618-1689) Sgr d'Oppuers, Elsbroeck et Weert 1er Baron d'Oppuers.

Pour les articles homonymes, voir Snoy.
Séraphine Snoy
Portrait de Dame Séraphine,
par Fr. Jacqmain (Col. Limburg Stirum)
Fonction
Abbesse de la Cambre
-
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Marie Alexandrine Snoy
Activité
Autres informations
Religion
Date de baptême
Ordre religieux
Sur ce vitrail, il y a quelques erreurs d'émaux : les trois quintefeuilles, boutonnées et barbées d'or, devraient être de sable.
sceau

Héraldique

d'argent, à trois quintefeuilles de sable, boutonnées et barbées d'or

Devise : « Amor et Fides »

Histoire

« Après la Guerre de Trente Ans, la Cambre est épargnée par le passage des armées. Quatre abbesses, Marie-Ernestine de Gand-Vilain (1712-1718), Louise Dellano y Velasco (1718-1735), Benoîte Anthony (1718-1757) et Séraphine Snoy (1757-1794) mettent cette période à profit pour réaliser les transformations et les embellissements qui lui confèrent sa physionomie actuelle[4]. »

Bibliographie

Galerie

Notes et références

  1. Pendant 600 ans, 41 abbesses se succéderont à la tête de l'abbaye cistercienne de La Cambre.
  2. Nobiliaire des Pays-Bas et du Comté de Bourgogne.
  3. A.N.,1857,p. 186, généalogie Snoy.
  4. Ixelles de Philippe Bovy

Voir aussi

  • Portail du catholicisme
  • Portail du monachisme
  • Portail Ordre cistercien
  • Portail du XVIIIe siècle
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.