Marie Montpetit

Marie Montpetit, née le , est une femme politique canadienne.

Marie Montpetit
Fonctions
Députée à l'Assemblée nationale du Québec
En fonction depuis le
(5 ans, 11 mois et 23 jours)
Élection 7 avril 2014
Réélection 1er octobre 2018
Circonscription Maurice-Richard (depuis 2018)
Crémazie (2014-2018)
Législature 41e et 42e
Groupe politique Parti libéral du Québec
Prédécesseur Diane De Courcy
Ministre de la Culture et des Communications
Ministre de la Protection et de la Promotion de la langue française

(1 an et 7 jours)
Premier ministre Philippe Couillard
Gouvernement Couillard
Législature 41e
Groupe politique Parti libéral du Québec
Prédécesseur Luc Fortin
Successeur Nathalie Roy
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Montréal (Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique Parti libéral du Québec
Diplômée de Université du Québec à Montréal
HEC Montréal
Université de Montréal
École de musique Vincent-d'Indy
Profession Conseillère et gestionnaire en santé et services sociaux

Ministre de la Culture et des Communications

Élue la première fois à l'élection générale de 2014 à titre de députée de Crémazie à l'Assemblée nationale du Québec sous la bannière du Parti libéral du Québec, elle est réélue comme première députée de la nouvelle circonscription de Maurice-Richard aux élections générales de 2018.

Le , elle est nommée ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française. À 38 ans, elle devient la plus jeune femme ministre du gouvernement de Philippe Couillard[1]. Durant son mandat de ministre, elle publie la 2e politique culturelle du Québec, politique accompagnée d'un budget historique de 600,9M$[2].

Depuis , elle est porte-parole de l’opposition officielle en matière d’environnement et de lutte contre les changements climatiques, ainsi qu’en matière d’agriculture.

Biographie

Marie Montpetit est titulaire d’un baccalauréat en psychologie de l’Université de Montréal, d'une maîtrise en gestion de HEC Montréal, ainsi que d'une maîtrise en sciences de l’environnement.[réf. nécessaire]

Elle est aussi diplômée en piano et en histoire de la musique de l'École de musique Vincent-d'Indy. Elle a également étudié l’opéra avec le baryton de renommée internationale Robert Savoie, cofondateur de l’Opéra de Montréal et président fondateur de l’Orchestre Métropolitain de Montréal.

Expérience professionnelle

Cumulant 15 années d’expérience dans le domaine de la santé, Marie Montpetit a notamment travaillé comme conseillère en politiques de santé et responsable de la planification et de la répartition des effectifs médicaux à la Fédération des médecins résidents du Québec et comme chargée de projets, coordonnatrice scientifique et associée de recherche à l’Institut de recherches médicales Lady Davis et au Centre d'épidémiologie clinique et de recherche en santé publique de l’Hôpital général juif de Montréal. Elle a également coordonné la Table provinciale des centres affiliés universitaires du Québec. Avant d'être élue députée, Marie Montpetit était consultante auprès de la Direction de la main-d’œuvre médicale du ministère de la Santé et des Services sociaux[3].

Engagement communautaire et politique

Marie Montpetit a présidé la Commission politique nationale du Parti libéral du Québec de 2012 à 2014. Elle a aussi été membre de conseils d’administration de plusieurs organismes scientifiques de recherche en santé et en environnement.[réf. nécessaire]

Honorer Maurice Richard

Le , Marie Montpetit dépose la proposition de renommer sa circonscription en l’honneur et à la mémoire de Maurice Richard à la Commission de la représentation électorale[4].

« Maurice Richard, en plus d’avoir été un grand joueur de hockey, a insufflé un sentiment de fierté à l’ensemble de la nation québécoise à un moment critique de notre histoire, ce qui fait de lui l’un des grands bâtisseurs du Québec moderne et une inspiration pour plusieurs générations. Son influence sur le quartier, où il a passé la majeure partie de sa vie et où il s’est impliqué pendant plus de 50 ans, est indéniable. Selon la Commission de la toponymie, aucun lieu significatif ne porte son nom au Québec. Maurice Richard a été un citoyen exemplaire de notre circonscription et un grand Québécois. Il doit avoir la place d’honneur qu’il mérite à la hauteur de l'influence qu'il a eue et ainsi s'assurer que jamais ne soit oublié ce qu'il a représenté pour le Québec. C’est là le cœur de la proposition que je déposerai à l’Assemblée », a expliqué Marie Montpetit[5].

Le , la Commission de la représentation électorale accepte la proposition de la députée. Le Directeur général des élections du Québec indique:

« La désignation toponymique commémorative d’un lieu doit présenter une relation significative avec celui-ci. Dans ce cas-ci, Maurice Richard a habité ce territoire pendant une cinquantaine d’années. Au-delà de ses exploits à titre de hockeyeur, il y est reconnu pour son implication communautaire, notamment au regard du sport amateur, et il a été un personnage marquant pour l’ensemble des Québécois. »[6]

Maurice Richard devient ainsi le premier sportif dont le souvenir est rappelé dans le nom d’une circonscription à l'Assemblée nationale du Québec.

Politique culturelle du Québec

Le , la ministre Marie Montpetit dévoile la 2e politique culturelle du Québec en compagnie du Premier ministre du Québec Philippe Couillard et de Liza Frulla, ex-ministre de la Culture du Québec et mère de la première politique culturelle déposée en 1992.

Très attendue par le milieu culturel, la nouvelle politique culturelle du Québec est chaudement accueillie[7],[8],[9],[10].

À cette occasion, la ministre Montpetit annonce plus d’un demi-milliard de dollars consacrés à l’implantation de cette nouvelle politique culturelle en plus d’une bonification du budget du ministère de la Culture et des Communications[11],[2].

On retrouve notamment dans la politique culturelle les mesures et investissements suivants[12],[13] :

  • Investissements pour la promotion et la valorisation de la langue française;
  • Mesures pour améliorer les conditions socio-économiques des artistes professionnels et des travailleuses et travailleurs culturels;
  • Investissement de 168,9M$ pour favoriser la création (augmentation des budgets du Conseil des arts et des lettres du Québec et de la Société des entreprises culturelles du Québec (SODEC));
  • Investissement de 113M$ afin de favoriser le contact des jeunes Québécois à des activités culturelles et artistiques et ce tôt dans leur vie (mise en place d'une nouvelle alliance entre la culture, l'éducation et la famille (ajout des CPE et des garderies subventionnée à l'alliance), augmentation des sorties culturelles pour les élèves, augmentation des activités culturelles à l'école (arts visuels, musique, création vidéo, chant choral, théâtre, impro, etc.), ...
  • Gratuité des musées un dimanche par mois à travers toutes les régions du Québec;
  • Assujetissement à la TVQ des produits numériques intangibles, tels que la musique et les films, offerts par les géants du web (netflix, spotify, apple, etc.);
  • Révision des deux lois sur le statut de l'artiste et de la Loi sur la SODEC;
  • Mise en place de la première stratégie architecturale du Québec;
  • Investissement de 42M$ réservés à des projets d’infrastructures culturelles, notamment pour l'agrandissement du Musée d’art contemporain de Montréal et le Musée national des beaux-arts du Québec;
  • Investissement de 35,5M$ dans le Fonds du patrimoine culturel québécois;
  • Investissement de 25M$ pour soutenir la protection, la mise en valeur et la transmission du patrimoine religieux.

Résultats électoraux

Élection générale québécoise de 2018 dans Maurice-Richard
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Marie Montpetit (sortante) Libéral 9 459 29,5 % 530
     Raphaël Rebelo Québec solidaire 8 929 27,9 % -
     Manon Gauthier Coalition avenir 6 330 19,8 % -
     Frédéric Lapointe Parti québécois 6 131 19,1 % -
     Gilles Fournelle Vert 602 1,9 % -
     Jean Rémillard NPD Québec 216 0,7 % -
     Manon Dupuis Parti nul 214 0,7 % -
     Morgan Ali Bloc pot 90 0,3 % -
     Daniel St-Hilaire Citoyens au pouvoir 77 0,2 % -
Total 32 048 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 68,6 % et 486 bulletins ont été rejetés.
Source : DGEQ, « Résultats élections Québec 2018 », sur electionsquebec.qc.ca (consulté le 14 mai 2019)

Élection générale québécoise de 2014 dans Crémazie
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Marie Montpetit Libéral 13 440 39 % 2 548
     Diane De Courcy (sortante) Parti québécois 10 892 31,6 % -
     Sylvain Bessette Coalition avenir 4 731 13,7 % -
     André Frappier Québec solidaire 4 726 13,7 % -
     Virginia Leurent-Bonnevie Vert 448 1,3 % -
     Gabrielle Ladouceur-Despins Option nationale 227 0,7 % -
Total 34 464 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 75 % et 485 bulletins ont été rejetés.

Notes et références

  1. « Marie Montpetit: la douce musique de la politique », sur La Presse, (consulté le 10 janvier 2020)
  2. « Une politique culturelle d’un demi-milliard », sur Le Devoir (consulté le 10 janvier 2020)
  3. « Portrait d'élue : découvrez Marie Montpetit - Parti libéral du Québec », sur PLQ (consulté le 10 janvier 2020)
  4. « La députée de Crémazie suggère de renommer sa circonscription Maurice-Richard », sur La Presse, (consulté le 10 janvier 2020)
  5. « Maurice Richard, une idole inoubliable ou oubliée? », sur Le Devoir (consulté le 10 janvier 2020)
  6. « D'Octave Crémazie à Maurice Richard »
  7. (en) Conseil du patrimoine culturel du Québec, « Politique culturelle - mesures en patrimoine - Des avancées importantes en patrimoine », sur www.newswire.ca (consulté le 10 janvier 2020)
  8. (en) UNION DES ARTISTES, « Les artistes au cœur de la nouvelle politique culturelle », sur www.newswire.ca (consulté le 10 janvier 2020)
  9. (en) Place des Arts, « Politique culturelle du Québec et Plan d'action gouvernemental en culture 2018-2023 », sur www.newswire.ca (consulté le 10 janvier 2020)
  10. (en) Conseil des arts et des lettres du Québec, « Nouvelle Politique culturelle : Le Conseil des arts et les lettres du Québec obtient des investissements supplémentaires », sur www.newswire.ca (consulté le 10 janvier 2020)
  11. « Nouvelle politique culturelle du Québec - Enraciner davantage la culture dans la vie de la population - Mieux soutenir les artistes, les organisations et les entreprises - Portail Québec », sur www.fil-information.gouv.qc.ca (consulté le 10 janvier 2020)
  12. « Partout, la culture », sur Politique culturelle du Québec (consulté le 10 janvier 2020)
  13. « Le Plan d’action gouvernemental en culture 2018-2023 », sur Politique culturelle du Québec (consulté le 10 janvier 2020)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la politique québécoise
  • Portail de Montréal
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.