Mark Carney

Mark Joseph Carney, né le à Fort Smith, est un économiste et banquier canadien. Il est gouverneur de la Banque du Canada de 2008 à 2013, puis de la Banque d'Angleterre depuis 2013.

Mark Carney

Mark Carney en août 2015.
Fonctions
Gouverneur
de la Banque d'Angleterre
En fonction depuis le
(6 ans, 8 mois et 25 jours)
Prédécesseur Mervyn King
Président du Conseil de stabilité financière

(7 ans et 22 jours)
Prédécesseur Mario Draghi
Successeur Randal Quarles
Gouverneur
de la Banque du Canada

(5 ans, 4 mois et 2 jours)
Prédécesseur David Dodge
Successeur Stephen Poloz
Biographie
Nom de naissance Mark Joseph Carney
Date de naissance
Lieu de naissance Fort Smith (Territoires du Nord-Ouest, Canada)
Nationalité Canadienne
Conjoint Diana Fox
Entourage Robin, 3e baron Rotherwick[1]
Diplômé de Harvard University
Oxford University
Profession Banquier
Économiste
Religion Catholicisme

Biographie

Jeunesse et formation

Mark Carney naît à Fort Smith, dans les Territoires du Nord-Ouest, où son père est directeur du collège et sa mère institutrice. La famille Carney déménage à Edmonton au début des années 1970 quand le père est nommé professeur d'histoire de l'éducation à l'université de l'Alberta.

Comme ses deux frères, Carney poursuit ses études en économie à l'université Harvard, où il obtient son baccalauréat des arts en lettres en 1988[2]. Il obtient par la suite une maîtrise de l'université d'Oxford en 1993, et il soutient en 1995 une thèse doctorale à l'université d'Oxford intitulée “The Dynamic Advantage of Competition”.

Carrière professionnelle

Carney travaille treize ans pour Goldman Sachs aux bureaux de Londres, Tokyo, New York et Toronto. Il y grimpe les échelons, s'impliquant notamment dans l'économie post-apartheid de l'Afrique du Sud ainsi que dans les opérations de GS liées à la crise financière russe de 1998[2].

Banque du Canada

Carney est sous-gouverneur de la Banque du Canada d' jusqu'à sa nomination à titre de sous-ministre délégué principal des Finances en . Outre ses responsabilités nationales au gouvernement, il assume les fonctions de représentant du Canada auprès du G7, du G20 et du Forum sur la stabilité financière. Il est gouverneur de la Banque du Canada du au .

Banque d'Angleterre

En , il est nommé gouverneur de la Banque d'Angleterre[3],[4].

Il prend ses fonctions le et devient le premier gouverneur non britannique depuis la fondation de l'établissement en 1693[5]. Il acquiert la nationalité britannique fin 2018[5].

En , il prononce, devant les membres du Lloyd's of London, un discours devenu une référence dans lequel il dénonce « la tragédie des horizons » qui voit, selon lui, le monde financier s'aveugler face au réchauffement climatique :

« Nous n’avons pas besoin d’une armée d’actuaires pour nous dire que les conséquences catastrophiques du changement climatique se manifesteront bien après les horizons traditionnels de la plupart des acteurs, imposant un coût aux générations futures que les générations actuelles n’ont pas d’intérêt direct à régler. Cela est au-delà du cycle économique, du cycle politique, et de l’horizon des autorités technocratiques comme les banques centrales. […] Pour la stabilité financière, c’est un peu plus long, mais généralement jusqu’aux limites du cycle de crédit, environ une décennie. En d’autres termes, une fois que le changement climatique devient un sujet pour la stabilité financière, il peut être déjà trop tard[6],[7]. »

Selon la journaliste Martine Orange, il est « le premier des banquiers centraux et des régulateurs à souligner la sous-estimation systématique des risques posés par le changement climatique, et leurs répercussions sur l’ordre du monde »[6].

Autres fonctions

Outre sa fonction de gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney est également président du Conseil de stabilité financière (en anglais Financial Stability Board ou FSB) et Premier vice-président (First Vice-Chair) du Conseil européen du risque systémique (en anglais European Systemic Risk Board, ESRB). Il est aussi membre du Group of Thirty, ou G30, (Groupe des Trente) ainsi que du Conseil de la Fondation du Forum économique mondial[8].

Distinctions honorifiques

Notes et références

  1. Burke's Peerage & Baronetage
  2. (en) Heather Scoffield, « Mark Carney takes up his mission », Toronto, The Globe and Mail, 26 janvier 2008, pages b1, b4–5 (consulté le 29 janvier 2008)
  3. Rudy Le Cours, « Mark Carney nommé gouverneur de la banque d'Angleterre », La Presse, Gesca, (lire en ligne)
  4. Gérard Bérubé, « Mark Carney s’en va à Londres : Le Canada perd le gouverneur de sa banque centrale au profit du pays de Sa Majesté », Le Devoir, (lire en ligne, consulté le 2 décembre 2012)
  5. https://www.lapresse.ca/affaires/economie/201904/24/01-5223306-banque-dangleterre-la-course-a-la-succession-de-mark-carney-est-lancee.php
  6. Martine Orange, « Quand les marchés s’aveuglent sur les risques climatiques », sur Mediapart, (consulté le 3 février 2020).
  7. (en) « Breaking the Tragedy of the Horizon – climate change and financial stability », (consulté le 14 janvier 2019)
  8. « Mark Carney, Financial Stability Board, profile »
  9. Nominations au sein de l'Ordre du Canada sur le site du gouverneur général du Canada, 26 décembre 2014
  10. (en) Mark Carney's Speech at the Mansion House Bankers and Merchants Dinner, London, Bank of England, 12 juin 2014

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de Londres
  • Portail du Canada
  • Portail de l’économie
  • Portail de la finance
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.