Mark Lilla

Mark Lilla (né en 1956 à Détroit) est un intellectuel américain, historien des idées, professeur de littérature à l'université Columbia de New York[1] et journaliste. Il écrit fréquemment dans the New York Review of Books et pour The New York Times.

Biographie

Né dans une famille où personne n'avait fréquenté l'université, Mark Lilla obtient une bourse pour étudier à l'université du Michigan[2]. En 1978, il passe un bachelor en économie et science politique de cette université. En 1980, il obtient un master en politique publique. Il devient éditeur de la revue trimestrielle The Public Interest (en) jusqu'en 1984.

À l'École d'affaires publiques John F. Kennedy de l'université Harvard, il collabore avec Daniel Bell, Judith Shklar et Harvey Mansfield, et obtient son Ph.D. en affaires publiques en 1990.

Après avoir enseigné à l'université de New York et à l'université de Chicago, il devient en 2007 professeur à l'université Columbia. Il assure aussi la Weizmann Memorial Lecture en Israël, les Carlyle Lectures à l'université d'Oxford, et les MacMillan Lectures on Religion, Politics, and Society de l'université Yale.

Après l'élection de Donald Trump, le , une tribune de Mark Lilla parue dans le New York Times et intitulée « La gauche doit dépasser l’idéologie de la diversité »[3] soulève une vive polémique au sein de la gauche américaine[2]. Il y soutient que Donald Trump n’est pas le fond du problème, les démocrates devant davantage s’inquiéter du basculement à droite de la société américaine, « une réalité dont le président n’est qu’un symptôme »[2]. Le Parti démocrate fait, selon lui, l'erreur de ne plus faire l'effort de s'adresser à la communauté entière des Américains et les campus universitaires, qui étaient le principal lieu de diffusion des idées de gauche, sont « le théâtre d'un militantisme radicalisé qui se concentre sur la défense des minorités. »[2]

Écrits

Les écrits de Mark Lilla traitent de façon récurrente de l'héritage contesté des Lumières, en particulier dans les domaines politique et religieux.

Ouvrages traduits en français

  • Le Dieu mort-né La religion, la politique et l'Occident moderne [« The Stillborn God: Religion, Politics, and the Modern West »] (trad. Jean-Pierre Ricard), Seuil, coll. « La Couleur des idées », , 348 p. (ISBN 9782020980340)
  • La Gauche identitaire, l'Amérique en miettes [« The Once and Future Liberal: After Identity Politics »] (trad. Emmanuelle et Philippe Aronson), , 160 p. (ISBN 9782234086234)
  • L'esprit de réaction [« The Shipwrecked Mind: On Political Reaction »] (trad. Hubert Darbon), , 216 p. (ISBN 9782220096223)

Ouvrages en anglais

  • (en) The Once and Future Liberal: After Identity Politics, (ISBN 978-0062697431)
  • (en) The Shipwrecked Mind: On Political Reaction, New York Review Books, (ISBN 1590179021)
  • (en) The Reckless Mind: Intellectuals and Politics, New York Review Books, (ISBN 1681371162)
  • (en) The Stillborn God: Religion, Politics, and the Modern West, Knopf, (ISBN 1-4000-4367-0)
  • (en) The Legacy of Isaiah Berlin, New York Review Books, (ISBN 1-59017-009-1)
  • (en) New French Thought: Political Philosophy, Princeton University Press, (ISBN 0-691-00105-7)
  • (en) G.B. Vico: The Making of an Antimodern, Harvard University Press, (ISBN 0-674-33963-0)
  • (en) The Public Face of Architecture: Civic Culture and Public Spaces, Free Press, (ISBN 0-02-911811-5)

Articles en français

  • Mark Lilla et Xavier de la Porte, « Il faut se méfier des réactionnaires parce qu'ils ont réponse à tout », L'Obs, (lire en ligne)
  • Mark Lilla (trad. Jean-Pierre Ricard), « Le naufrage de la gauche », Le débat, no 198, , p. 22-27
  • Mark Lilla (trad. Olivier Postel-Vinay), « Le chevalier et le calife », Books, no 82, 2017/3-4, p. 59-63
  • Mark Lilla, Alexandre Devecchio, « Mark Lilla : "L'idéologie de la diversité a effacé le grand récit de l'histoire américaine" », Le Figaro, (lire en ligne, consulté le 11 décembre 2016)
  • Mark Lilla (trad. Jean-Pierre Ricard), « Les intellectuels et la tyrannie », Commentaire, no 152, , p. 775-786 (lire en ligne)
  • « La fin de l'illusion d'une France sans frontière », Le Monde, (lire en ligne)
  • Mark Lilla (trad. Jean-Pierre Ricard), « Un âge illisible », Le débat, no 182, , p. 4-13
  • Mark Lilla, « Déviances en démocratie », Le débat, no 81, , p. 118-120

Notes et références

  1. (en) « Fiche de Mark Lilla », sur Université Columbia (consulté le 14 décembre 2017).
  2. Marc-Olivier Bherer, Mark Lilla, poil à gratter de la gauche américaine, lemonde.fr, 1er décembre 2017
  3. Mark Lilla, « La gauche doit dépasser l’idéologie de la diversité », lemonde.fr, 8 décembre 2016

Liens externes

  • Portail de l’historiographie
  • Portail de la philosophie
  • Portail de la littérature américaine
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.