Mascotte olympique

La mascotte olympique est une mascotte, un personnage imaginaire symbolisant l'esprit des Jeux olympiques modernes. Depuis les Jeux d'hiver de 1968, chaque édition des Jeux (été et hiver) possède une mascotte officielle. Les Jeux paralympiques disposent aussi d'une mascotte.

Les mascottes sont typiquement des animaux indigènes de la région où les Jeux ont lieu, ou sont basées sur des humains et des créatures imaginaires. Ils sont souvent le reflet de la culture et de l'histoire de la région, et beaucoup ont été également conçus pour incarner les idéaux de l'Olympisme et le Mouvement paralympique.

Origines

La première apparition d'une mascotte aux Jeux olympiques remonte à 1932, à Los Angeles. Un jeune chien, nommé Smoky et né juste avant le début des Jeux, s'est vu attribuer le titre de mascotte du village olympique[1]. Plus tard, aux Jeux olympiques de Grenoble 1968, une nouvelle mascotte est créée. Il s'agit d'un dauphin, Dof, mais elle est vite abandonnée au profit d'un autre personnage, Shuss, qui se rapprochait plus de l'environnement isérois. Ces mascottes sont non-officielles, mais Shuss est considérée par le CIO comme la première mascotte olympique[2]. D'autres mascottes non-officielles ont été réalisées pour les Jeux olympiques de Mexico 1968, à savoir un jaguar rouge et une colombe de la paix, et pour ceux de 1972, un ours nommé Takuchan est décliné en petites figurines en plastique[3].

Jeux olympiques

Jeux olympiques d'été

Jeux Lieu Noms
1972 Munich, Allemagne Waldi le teckel
1976 Montréal, Canada Amik le castor
1980 Moscou, URSS Misha l'ours
Une mascotte alternative, Vigri, a été utilisée à Tallinn où étaient organisées les épreuves de voile
1984 Los Angeles, États-Unis Sam l'aigle
1988 Séoul, Corée du Sud Hodori et Hosuni les tigres
1992 Barcelone, Espagne Cobi le chien
1996 Atlanta, États-Unis Izzy
2000 Sydney, Australie Olly le kookaburra, Syd l'ornithorynque et Millie l'échidné
2004 Athènes, Grèce Athena et Phevos les enfants
2008 Pékin, Chine Les 5 Fuwa : Beibei le poisson, Jingjing le panda, Huanhuan la flamme olympique,
Yingying l'antilope tibétaine et Nini l'hirondelle
2012 Londres, Grande-Bretagne Wenlock
2016 Rio de Janeiro, Brésil Vinicius
2020 Tokyo, Japon Miraitowa
2024 Paris, France Annonce prévue en 2022
2028 Los Angeles, États-Unis Annonce prévue en 2026

Jeux olympiques d'hiver

Jeux Lieu Noms
1968 Grenoble, France Shuss le skieur
Mascotte non officielle
1972 Sapporo, Japon Pas de mascotte
1976 Innsbruck, Autriche Schneemann le bonhomme de neige
Une seconde mascotte s'appelant Sonnenweiberl a été créée
1980 Lake Placid, États-Unis Roni le raton laveur
1984 Sarajevo, Yougoslavie Vučko le loup
1988 Calgary, Canada Hidy et Howdy les ours polaires
Première paire de mascottes
1992 Albertville, France Magique le lutin
A remplacé un chamois, pourtant présenté officiellement à Calgary
1994 Lillehammer, Norvège Håkon et Kristin les enfants
Premières mascottes sous forme humaine
1998 Nagano, Japon Sukki, Nokki, Lekki et Tsukki, les chouettes des neiges
2002 Salt Lake City, États-Unis Powder le lapin, Coal l'ours et Copper le coyote
2006 Turin, Italie Neve la boule de neige et Gliz le glaçon
2010 Vancouver, Canada Miga l'ourse de mer et Quatchi le Sasquatch[4]
Mukmuk, une marmotte, est l'amie de ces mascottes et a été utilisée en parallèle de celles-ci
2014 Sotchi, Russie L’Ours polaire, le Lapin, le Léopard
2018 Pyeongchang, Corée du Sud Soohorang le tigre blanc
2022 Pékin, Chine Bing Dwen Dwen, le panda
2026 Milan-Cortina d'Ampezzo, Italie Annonce prévue en 2024

Jeux olympiques de la jeunesse

Jeux olympiques de la jeunesse d'été

Jeux Lieu Noms
2010 Singapour, Singapour Lyo le lion rouge et Merly le merlion bleu
2014 Nanjing, Chine Nanjinglele
2018 Buenos Aires, Argentine #Pandi le jaguar
2022

Dakar, Senegal

TBA

Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver

Jeux Lieu Noms
2012 Innsbruck, Autriche Yoggl le chamois
2016 Lillehammer, Norvège Sjogg, le lynx
2020 Lausanne, Suisse #Yodli, croisement entre une vache, une chèvre et un saint-bernard
2024 Province du Gangwon, Corée du Sud TBA

Notes et références

  1. (en) « Smoky, Los Angeles 1932 », sur Time Olympics
  2. « Origine des mascotte olympiques », sur le site du Comité international olympique
  3. (en) « Mascot 3D », sur The olympic design
  4. Miga est un ours de mer, créature mythique issue du croisement entre un épaulard et un ours Kermode

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail des Jeux olympiques
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.