Massimiliano Soldani Benzi

Massimiliano Soldani ou Massimiliano Soldani Benzi, né le à Montevarchi et mort le dans la même ville, est un sculpteur et médailleur italien, le plus fin fondeur de bronze en Europe de la fin du XVIIe et du début du XVIIIe siècle.

Pour les articles homonymes, voir Soldani et Benzi.
Massimiliano Soldani-Benzi
Naissance
Décès
Activités

Biographie

Né d'un aristocrate capitaine de la cavalerie toscane, Massimiliano Soldani commence par être élève à l'école des Médicis à Florence, puis a été employé pendant toute sa carrière par les Médicis car attirant l'attention du grand-duc Cosme III de Médicis, celui-ci l'envoie compléter sa formation en sculpture et en fabrication de médaille à Rome.

Pendant son séjour de quatre années, Cosme lui interdit de travailler pour d'autres que lui, même quand la reine Christine de Suède veut le commissionner.

Revenu de Rome, Cosme l'envoie chez un médailleur réputé à Paris et, par fidélité envers Cosme, il refuse les demandes de Louis XIV. Écourtant son séjour, revient à Florence.

Il devient directeur de l'hôtel des Monnaies avec un atelier aux Offices où, en plus d'être médailleur, il produit des reliefs en bronze, des figures et des bustes d'après l'Antique.

Pour le prince Johann Adam Ier de Liechtenstein, il produira même une copie des bronzes de la collection Médicis.

Après sa mort, ses héritiers vendent ses moules en cire au marquis Carlo Ginori, qui en fait adapter certains par son modeleur en chef, Gaspero Bruschi, et les reproduit en porcelaine à la Manufacture de Doccia[1] près de Florence, ainsi Apollo dans son char, Vénus plumant les ailes de Cupidon et le Vice maîtrisant toutes les Vertus existent en porcelaine de Doccia.

Une exposition d'une soixantaine de dessins de Soldani Benzi, les seuls connus jusqu'alors, a eu lieu à Paris à la galerie Nicolas Schwed en . Il s’agit essentiellement de dessins de recherche pour des travaux ornementaux[2].

Œuvres


Notes et références

Source de la traduction

Liens externes

  • Portail de la sculpture
  • Portail de la numismatique
  • Portail du baroque
  • Portail du XVIIe siècle
  • Portail du XVIIIe siècle
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.